Samoyède (chien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Samoyède.
Samoyède
{{#if:
Samoyède
Samoyède

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Caractéristiques
Taille 57 cm ± 3 cm (M), 53 cm ± 3 cm (F)
Poil Double : un sous-poil doux, court et dense et un poil de couverture plus long et dur
Robe Blanc pur, crème et biscuit.
Tête Forte
Yeux Brun foncé, en forme d'amande.
Oreilles Attachées haut et bien espacées, triangulaire et assez petites.
Queue En action, portée courbée vers l'avant sur le dos ou sur le côté.
Caractère Amical, sociable, vif, aboyeur, sportif, joueur, têtu
Autre
Utilisation Chien de traîneau, Chien de compagnie
Nomenclature FCI
  • groupe 5
    • section 1
      • no 212

Le samoyède (en cyrillique russe Самоедская собака, Samoïedskaïa Sobaka) est une race de chien originaire de La Russie Européenne et de la Sibérie occidentale. C'est un chien nordique de traineau et de type primitif. Le Samoyède se caractérise par son célèbre sourire et son épaisse fourrure d'un blanc pur.

Historique[modifier | modifier le code]

Un samoyède en 1915.

Les chiens Samoyèdes viennent des tribus Samoyèdes qui vivaient en Russie septentrionale et en Sibérie. Les descendants de Cet ancien peuple d’éleveurs de rênes se fontt aujourd'hui appeler [[Nenets]. Ils utilisaient leurs chiens pour chasser mais aussi pour garder les troupeaux de rênes. Les chiens dormaient même avec leur maîtres et servaient de source de chaleur et étaient de véritables nounous pour les enfants. Le zoologiste britannique Ernest kilburn Scott passa trois mois avec les tribus Samoyèdes en 1889. Il ramena avec lui en Angleterre un chiot mâle marron appelé "Sabaka" (= "chien" en russe). Plus tard il importa une femelle couleur crème appelée "Withey Petchora"et un mâle blanc neige du nom de "Musti". Ces quelques chiens et ceux ramenés par les explorateurs forment la base de l'élevage du Samoyède occidental. Le premier standard fut rédigé en Angleterre en 1909.

À l'origine, il existait une variété plus importante de robes : noire, pie, crème, biscuit et blanche. Les chiens blancs constituaient une minorité parmi tous ceux-ci. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui encore des taches crème, biscuit sur les oreilles ou le corps sont présentes et acceptées. Il n'est d'ailleurs pas rare de trouver un poil noir dans sa fourrure, relique de leurs ancêtres. Ce chien est blanc aujourd'hui car ce sont les chiens les plus blancs que l'on ramena en Europe après les expéditions sibériennes et que l'on sélectionna jusqu'à obtenir le type actuel[réf. nécessaire].

Employée lors des premières expéditions polaires, la race peut résister à des températures extrêmes de --40 °C[réf. nécessaire]. La race avait à ses débuts trois types bien distincts :

  • un type « renard », plus petit, que la tribu samoyède utilisait davantage pour la compagnie des enfants et que l'on écarta dès le début ;
  • un type « ours », plus trapu, présentant néanmoins des aplombs souvent trop affaissés, utilisé à l'origine pour la chasse et qui eut cependant beaucoup de succès au Royaume-Uni fut un temps pour sa belle tête et le « sourire » caractéristique de la race, ainsi que ses petites oreilles;
  • un type « loup », plus élancé et musclé, avec une ossature idéale pour le trait. Il eut beaucoup de succès aux États-Unis, même si on lui reprochait d'avoir des oreilles trop grandes.

Aujourd'hui, l'apparence de nos Samoyèdes occidentaux s'est homogénéisé pour coller au standard de la race. On peut observer des caractéristiques entre les différentes lignées. Ainsi, les lignées anglaises nous feront plus penser à des ours et les lignées Américaines à des loups.

Standard[modifier | modifier le code]

Le sourire du samoyède est typique de la race. Le samoyède est un spitz de l'Arctique de taille moyenne. D'aspect élégant, il évoque la robustesse, la grâce, l'agilité et l'assurance. En action, la queue est portée courbée vers l’avant, sur le dos ou sur le côté. Les yeux marrons foncés en forme d'amandes et la bouche légèrement retroussée viennent former le célèbre "sourire du samoyède" Les muqueuses (lèvres, truffe et pourtour des yeux) doivent être noires. Les oreilles sont attachées en haut sont de forme triangulaires, légèrement arrondies à l’extrémité.

Le samoyède est un trotteur, l'allure doit être énergique.

Le poil du Samoyède est double; le sous poil est court, doux, dense et serré. Des poils plus longs, droits et durs poussent à travers le sous-poil pour former le poil de couverture. Les seules couleurs de robe admises par le standard sont le blanc pur, crème, blanc et biscuit. Le tout est fourni, dense et souple et forme une collerette autour du cou et des épaules.

Caractère[modifier | modifier le code]

Le samoyède est d'un naturel vif, amical et enjoué. La gentillesse qui le caractérise et son extrême sociabilité en font un piètre chien de garde! Les samoyèdes sont très attachés à l'homme c'est pourquoi ils supportent mal la solitude.

C'est un chien de traineaux qui a besoin de se dépenser au quotidien. Il prendra plaisir à vous tracter en cani-VTT et à vous accompagner en randonnées. S'il n'a pas assez d'activités il peut s'improviser jardinier ou décorateur d’intérieur !

Toujours joyeux, c'est également un chien qui a tendance à s'exprimer en aboyant d'où son surnom "la pintade des neiges". Contrairement aux autres nordiques, les samoyèdes restent joueurs jusqu'à un âge avancé.

Très intelligent et un brin têtu, l'obéissance n'est pas son fort. Il faudra user du jeu et de méthodes d'éducation douces pour gagner sa confiance et construire une relation complice.

Utilité[modifier | modifier le code]

Véritable athlète, très polyvalent, le Samoyède montre des aptitudes aussi bien pour la garde de troupeau (à l'origine il gardait également les troupeaux de rênes), qu'aux différents sports de traits (traineau, pulka, ski-joëring, kart, cani-VTT etc.) Il se révèle également très doué pour des disciplines comme l'agility, l'obérythmée et la cani-randonée.

En règle générale, le Samoyède s'illustre dans les disciplines dynamiques, qui requièrent une part de mouvement. Il est moins à l'aise dans les disciplines qui attendent de lui des positions statiques comme l’obéissance ou les expositions canines.

Il est conseillé de ne pas faire tracter un Samoyède avant l'âge de 15 mois afin d'éviter tous problèmes de croissance ostéo-articulaire. De même il faudra éviter qu'ils courent et fassent des sauts de manière intensives avant cet âge là.

Soins et entretien[modifier | modifier le code]

Toilettage[modifier | modifier le code]

La fourrure du samoyède bien qu'auto-nettoyante, nécessite un brossage régulier (environ deux fois par semaine). En général, les samoyèdes muent deux fois par an au printemps et en été. Les poils d'hiver tombent afin de laisser place à des poils plus lisses et plus fins pour l'été. Les femelles stérilisées et les mâles présentent une fourrure plus fournie et n'ont plus d'aussi grosses mue. Certains propriétaires de samoyèdes font filer le sous-poil très duveteux et réalisent des mailles diverses avec celui-ci (écharpes, pulls, bonnets, gants...)[réf. nécessaire].

Alimentation[modifier | modifier le code]

La viande crue est la base de l'alimentation traditionnelle du samoyède, accompagnée de légumes et de riz. Il convient toutefois d’ajouter des corps gras, des vitamines et oligo-éléments indispensables à tous les nordiques. Les aliments industriels haut de gamme et de préférence sans céréales, conviennent également très bien[1].

Santé[modifier | modifier le code]

Bien que le samoyède soit considéré comme une race relativement rustique de par ses caractéristiques morphologiques et l'étude de son génome, très proches du loup, le croisement consanguin d'individus dans le but de créer des lignées hypertypées aboutit souvent à la sélection concomitante d'anomalies génétiques. Ainsi, quelques prédispositions raciales sont bien connues chez le samoyède:

Il est fortement conseillé de s'assurer que les parents des futurs chiots aient été dépisté pour la dysplasie de la hanche et pour les tares oculaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées SCC.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]