Sainte-Jeanne-d'Arc (Maria-Chapdelaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Jeanne-d'Arc.
Sainte-Jeanne-d'Arc
Village de Sainte-Jeanne-d'Arc
Village de Sainte-Jeanne-d'Arc
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Subdivision régionale Maria-Chapdelaine
Statut municipal Municipalité de village
Maire
Mandat
Yvan Pilote[1]
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Jeannedarcois, oise
Population 1 050 hab. (2016)
Densité 3,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 00″ nord, 72° 05′ 00″ ouest
Superficie 26 892 ha = 268,92 km2
Divers
Code géographique 92015
Localisation
Localisation de Sainte-Jeanne-d'Arc dans la MRC de Maria-Chapdelaine
Localisation de Sainte-Jeanne-d'Arc dans la MRC de Maria-Chapdelaine

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Jeanne-d'Arc

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Jeanne-d'Arc
Liens
Site web http://www.stejeannedarc.qc.ca/

Sainte-Jeanne-d'Arc est une municipalité de village du Québec (Canada), faisant partie de la municipalité régionale de comté de Maria-Chapdelaine, située dans la région administrative de Saguenay–Lac-Saint-Jean, entre les villes de Dolbeau-Mistassini et de Péribonka. Le village est situé au confluent de la rivière Petite Péribonka et de la rivière Noire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers colons se sont établis sur les bords de la rivière Petite Péribonka, aux limites du village de Saint-Amédée-de-Péribonka, en 1898. De nombreuses familles se sont jointes à ces colons et ont défriché les terres, si bien qu'ils étaient près de 500 au début du XXe siècle. Avant l'érection d'une paroisse, une mission de la paroisse voisine a été créée pour les colons. En 1921, l'évêque Michel-Thomas Labrecque a nommé le premier curé de la mission, l'abbé Damase Boulanger, qui plus tard s'est chargé de faire construire une église. Cette dernière a été ouverte à la fin de 1921. Le 20 mars 1934, un incendie a détruit l'école, l'église et le presbytère de Saint-Jeanne-d'Arc. L'église a été reconstruite et achevée en 1936[2].

Vieux moulin[modifier | modifier le code]

Un vieux moulin ayant servi autrefois au sciage du bois se dresse au centre du village. Ayant appartenu à William Tremblay, Lionel Gaudreault, puis Albert Lambert, il a été racheté par la municipalité en 1974, puis rénové et ouvert aux visiteurs en tant que lieu historique[3].

Pont couvert[modifier | modifier le code]

Le village de Sainte-Jeanne-d'Arc est aussi connu pour son pont couvert. Construit en 1936, il fait 24,6 m de longueur, 6,27 m de largeur et 3,73 m de hauteur. Il enjambe la rivière Noire sur le chemin du Pont-Couvert[4].

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

  • 7 février 1924 : Érection de la paroisse de Sainte-Jeanne-d'Arc.
  • 1er janvier 1949 : Érection du village de Sainte-Jeanne-d'Arc de la scission de la paroisse.
  • 24 janvier 1970 : Annexion de la paroisse de Sainte-Jeanne-d'Arc au village de Sainte-Jeanne-d'Arc.

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
1 113 1 158 1 128 1 139 1 089 1 050

Attraits[modifier | modifier le code]

Pont couvert

Une piste cyclable permet d'aller à Péribonka ou à Dolbeau-Mistassini. D'importants sentiers de motoneige traversent le village.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Passes-Dangereuses Rose des vents
Dolbeau-Mistassini N
O    Sainte-Jeanne-d'Arc    E
S
Péribonka Saint-Augustin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire, « Élection municipale 2013 : Candidatures et résultats pour Sainte-Jeanne-D'Arc », Gouvernement du Québec, 3 novembre 2013 (dernière mise à jour)
  2. « Historique de la paroisse|textebrut », sur stejeannedarc.qc.ca (consulté le 7 mars 2017)
  3. « Historique du Vieux Moulin|textebrut », sur stejeannedarc.qc.ca (consulté le 7 mars 2017)
  4. « Pont couvert|textebrut », sur stejeannedarc.qc.ca (consulté le 7 mars 2017)

Sources[modifier | modifier le code]

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]