Sainte-Jeanne-d'Arc (Maria-Chapdelaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Jeanne-d'Arc.

Sainte-Jeanne-d'Arc
Sainte-Jeanne-d'Arc (Maria-Chapdelaine)
Village de Sainte-Jeanne-d'Arc
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Subdivision régionale Maria-Chapdelaine
Statut municipal Municipalité de village
Maire
Mandat
Denise Lamontagne
2017-2021
Démographie
Gentilé Jeannedarcois, oise
Population 1 050 hab. (2016)
Densité 3,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 52′ 00″ nord, 72° 05′ 00″ ouest
Superficie 26 892 ha = 268,92 km2
Divers
Code géographique 92015
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Sainte-Jeanne-d'Arc

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Jeanne-d'Arc

Géolocalisation sur la carte : Saguenay–Lac-Saint-Jean

Voir la carte administrative de la zone Saguenay–Lac-Saint-Jean
City locator 14.svg
Sainte-Jeanne-d'Arc

Géolocalisation sur la carte : Saguenay–Lac-Saint-Jean

Voir la carte topographique de la zone Saguenay–Lac-Saint-Jean
City locator 14.svg
Sainte-Jeanne-d'Arc
Liens
Site web http://www.stejeannedarc.qc.ca/

Sainte-Jeanne-d'Arc est une municipalité de village du Québec (Canada), faisant partie de la municipalité régionale de comté de Maria-Chapdelaine, située dans la région administrative de Saguenay–Lac-Saint-Jean, entre les villes de Dolbeau-Mistassini et de Péribonka. Le village est situé au confluent de la rivière Petite Péribonka et de la rivière Noire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers colons se sont établis sur les bords de la rivière Petite Péribonka, aux limites du village de Saint-Amédée-de-Péribonka, en 1898. De nombreuses familles se sont jointes à ces colons et ont défriché les terres, si bien qu'ils étaient près de 500 au début du XXe siècle. Avant l'érection d'une paroisse, une mission de la paroisse voisine a été créée pour les colons. En 1921, l'évêque Michel-Thomas Labrecque a nommé le premier curé de la mission, l'abbé Damase Boulanger, qui plus tard s'est chargé de faire construire une église. Cette dernière a été ouverte à la fin de 1921. Le 20 mars 1934, un incendie a détruit l'école, l'église et le presbytère de Saint-Jeanne-d'Arc. L'église a été reconstruite et achevée en 1936[1].

Vieux moulin[modifier | modifier le code]

Un vieux moulin ayant servi autrefois au sciage du bois se dresse au centre du village. Ayant appartenu à William Tremblay, Lionel Gaudreault, puis Albert Lambert, il a été racheté par la municipalité en 1974, puis rénové et ouvert aux visiteurs en tant que lieu historique[2].

Pont couvert[modifier | modifier le code]

Le village de Sainte-Jeanne-d'Arc est aussi connu pour son pont couvert. Construit en 1936, il fait 24,6 m de longueur, 6,27 m de largeur et 3,73 m de hauteur. Il enjambe la rivière Noire sur le chemin du Pont-Couvert[3].

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

  • 7 février 1924 : Érection de la paroisse de Sainte-Jeanne-d'Arc.
  • 1er janvier 1949 : Érection du village de Sainte-Jeanne-d'Arc de la scission de la paroisse.
  • 24 janvier 1970 : Annexion de la paroisse de Sainte-Jeanne-d'Arc au village de Sainte-Jeanne-d'Arc.

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[4].

Sainte-Jeanne-d'Arc
Maires depuis 2002
Élection Maire Qualité Résultat
2002 Gaston Morin Voir
2005 Voir
2009 Yvan Pilote Voir
2013 Voir
2017 Denis Lamontagne Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
1 1131 1581 1281 1391 0891 050

Attraits[modifier | modifier le code]

Pont couvert

Une piste cyclable permet d'aller à Péribonka ou à Dolbeau-Mistassini. D'importants sentiers de motoneige traversent le village.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Passes-Dangereuses Rose des vents
Dolbeau-Mistassini N
O    Sainte-Jeanne-d'Arc    E
S
Péribonka Saint-Augustin

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Historique de la paroisse|textebrut », sur stejeannedarc.qc.ca (consulté le 7 mars 2017)
  2. « Historique du Vieux Moulin|textebrut », sur stejeannedarc.qc.ca (consulté le 7 mars 2017)
  3. « Pont couvert|textebrut », sur stejeannedarc.qc.ca (consulté le 7 mars 2017)
  4. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)

Sources[modifier | modifier le code]

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Liens Externes[modifier | modifier le code]