Saint-David-de-Falardeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Falardeau.
Saint-David-de-Falardeau
Saint-David-de-Falardeau en automne
Saint-David-de-Falardeau en automne
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Subdivision régionale Le Fjord-du-Saguenay
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Catherine Morissette (p. i.)
2017
Constitution 1er janvier 1948
Démographie
Gentilé Falardien, ienne
Population 2 768 hab. (2016)
Densité 7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 37′ 00″ nord, 71° 07′ 00″ ouest
Superficie 39 575 ha = 395,75 km2
Divers
Code géographique 24 94245
Localisation
Localisation de Saint-David-de-Falardeau dans Le Fjord-du-Saguenay
Localisation de Saint-David-de-Falardeau dans Le Fjord-du-Saguenay

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-David-de-Falardeau

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Saguenay

Voir la carte administrative de la zone Saguenay (ville)
City locator 14.svg
Saint-David-de-Falardeau

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Saguenay

Voir la carte topographique de la zone Saguenay (ville)
City locator 14.svg
Saint-David-de-Falardeau
Liens
Site web http://www.villefalardeau.ca/

Saint-David-de-Falardeau est une municipalité du Québec (Canada) faisant partie de la municipalité régionale de comté du Fjord-du-Saguenay, située dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle est nommée en l'honneur de l'abbé David Roussel, curé de la paroisse Sainte-Claire de Chicoutimi-Nord à la fin du XIXe siècle, et du peintre québécois Antoine-Sébastien Falardeau.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine du peuplement du territoire de Falardeau et de Saint-Honoré, le village voisin, est principalement redevable à des sociétés de colonisation fondées par des curés de Charlevoix et de Chicoutimi, dont l’abbé David Roussel de Chicoutimi-Nord. Les deux villages ont d'abord formé une seule et même paroisse jusqu'à leur séparation vers 1937.

Événements marquants[1],[2]
1863  Les premiers colons du secteur s'installent en bordure du lac Clair et du lac Charles (aujourd'hui Grenon), avant que quiconque s'installe dans le territoire de Saint-Honoré. 
1882 Davantage de terres sont défrichées, mais la population a peu augmenté.
1897 Une chapelle est construite près du lac Clair et la nouvelle mission, nommée Saint-Léon-du-lac-Clair, est desservie par le curé de Sainte-Anne. La chapelle sert aussi d'école et dessert tout le territoire couvert aujourd'hui par Falardeau et Saint-Honoré.
1907 Comme la chapelle du lac Clair était plutôt éloignée, une nouvelle chapelle est bâtie au carrefour des rangs 7 et 8 (aujourd'hui lieu de l'église de Saint-Honoré).
1911 La paroisse de Saint-Honoré est fondée, et le territoire de Falardeau en fait partie.
1916-1917 L'ancienne chapelle de 1907 est délaissée. Construction de l'église actuelle à Saint-Honoré.
1920 Le gouvernement du Québec baptise le canton de la rive nord du Saguenay où se trouve la localité en l'honneur du peintre québécois Antoine-Sébastien Falardeau.
Années 1930 Création de la paroisse de Saint-David-de-Falardeau, qui se détache alors de celle de Saint-Honoré. Saint-David compte alors quelque 700 paroissiens.
1948 Création officielle de la municipalité de Saint-David de Falardeau.
1967 Inauguration de l'église moderne de village, qui était le fruit du travail des architectes Léonce Desgagné et Paul-Marie Côté de Chicoutimi.
2016 Démolition de l'église suite à de nombreux problèmes architecturaux.

Administration[modifier | modifier le code]

La municipalité est dirigée par la mairesse intérimaire Catherine Morissette, autrefois conseillère représentant le district 6. Elle est venue remplacer Serge Gauthier, élu en 2013, qui a démissionné de ses fonctions à la fin de 2016. Les conseillers municipaux de Saint-David-de-Falardeau sont Paul Pineault (district 1), Lucien Fillion (district 2), Germain Grenon (district 3), Gilles Bilodeau (district 4) et Claude Gauthier (district 5). Le poste de conseiller municipal représentant le district 6 est actuellement vacant[3],[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
2 137 2 347 2 555 2 657 2 768

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Saint-David-de-Falardeau repose principalement sur l'industrie forestière.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

La station de sports d'hiver Le Valinouët est située dans la localité.

Église de Saint-David-de-Falardeau (démolie en 2016).

L'église catholique de Falardeau, démolie en 2016, avait une forme de cône dont le sommet aurait été rogné. Inaugurée à Noël 1967, elle était le fruit du travail des architectes Léonce Desgagné et Paul-Marie Côté de Chicoutimi et faisait partie du courant architectural des églises blanches.

Centre d'observation de la faune[modifier | modifier le code]

Centre d'observation de la faune et d'interprétation de l'agriculture de Falardeau. Enclos des wapitis.

Le Centre d'observation de la faune et d'interprétation de l'agriculture de Falardeau est accessible au public depuis mai 2009 dans cette municipalité. Inauguré après sept ans d'efforts, ce centre, créé par Daniel Gagnon, Suzie Girard et leurs enfants, accueille des animaux orphelins, blessés ou abandonnés. Lorsque cela peut se faire sans danger pour l'homme ou les animaux, ils les remettent par la suite en liberté[5].

Personnalités natives de Saint-David-de-Falardeau[modifier | modifier le code]

Municipalités et territoire non organisé limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Mont-Valin Mont-Valin Mont-Valin Rose des vents
Bégin N Mont-Valin
O    Saint-David-de-Falardeau    E
S
Saint-Ambroise Saint-Honoré Saint-Fulgence

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Église de Saint-Honoré - Répertoire du patrimoine culturel du Québec », sur www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca (consulté le 8 mars 2017)
  2. Super Utilisateur, « Armoiries et histoire », sur www.ville.sthonore.qc.ca (consulté le 8 mars 2017)
  3. Municipalité de Saint-David-de-Falardeau, « Municipalité St-David-de-Falardeau: Notre municipalité », sur www.villefalardeau.ca (consulté le 9 mars 2017)
  4. « Mairesse de Falardeau par intérim choisie | Laure Gagnon-Tremblay | Actualités », La Presse, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  5. « Centre d'observation de la faune et d'interprétation de l'agriculture de Falardeau », sur www.centreobservationfalardeau.com, (consulté le 3 août 2009)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]