Saint-Prime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Prime
Blason de Saint-Prime
Je cultive, Dieu fait croître
Saint-Prime
L'Église de Saint-Prime
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
Subdivision régionale Le Domaine-du-Roy
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Lucien Boivin[1]
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Primois, oise
Population 2 753 hab. (2016)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ nord, 72° 20′ ouest
Superficie 14 731 ha = 147,31 km2
Divers
Code géographique 91035
Devise Je cultive, Dieu fait croître
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Saint-Prime

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Prime

Géolocalisation sur la carte : Saguenay–Lac-Saint-Jean

Voir la carte administrative de la zone Saguenay–Lac-Saint-Jean
City locator 14.svg
Saint-Prime

Géolocalisation sur la carte : Saguenay–Lac-Saint-Jean

Voir la carte topographique de la zone Saguenay–Lac-Saint-Jean
City locator 14.svg
Saint-Prime
Liens
Site web www.saint-prime.ca

Saint-Prime[2] est une municipalité canadienne du Québec située dans la municipalité régionale de comté du Domaine-du-Roy et la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle est située entre Roberval et Saint-Félicien.

Avec ses 2 700 habitants, elle renferme quelques petits trésors incontournables, sa fromagerie Perron[3] célèbre de par le monde avec son fromage cheddar fort, qui fut servi à la noblesse britannique, son miel de fleur de bleuet sauvage, de l'entreprise Apilac; et sa plage municipale gratuite renommée pour son eau fraîche et propre. Un parcours de golf de 18 trous, Saint-Prime-sur-le-lac-St-Jean, dont le terrain borde le lac Saint-Jean, y est aussi offert.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Cette municipalité est nommée en l'honneur de saint Prime, martyr et frère de saint Félicien, et de l'abbé Prime Girard.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Prime doit son nom à son premier curé l'abbé Prime Girard[4]. La première habitation fut construite en 1864 par Francois Lapierre. Population stagnante depuis 1928 (2 000 habitants) elle a à peine augmenté pour atteindre 2 500 habitants en 1999.

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

  • 1er janvier 1873 : Érection de la paroisse de Saint-Prime.
  • 20 juin 1923 : Érection du village de Saint-Prime de la scission de la paroisse.
  • 29 juin 1968 : Érection de la municipalité de Saint-Prime de la fusion de la paroisse de Saint-Prime et du village de Saint-Prime.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason
Je cultive, Dieu fait croître

L'écu de Saint-Prime se blasonne ainsi :

De sinople à la charrue d'argent associée à une croix latine d'or; au chef du drapeau saguenéen qui est : Coupé : de sinople et d'or à la croix d'argent bordée de gueules brochant sur le tout.[5]

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[6].

Saint-Prime
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Bernard Généreux Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Lucien Boivin Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
2 5222 6852 7022 6612 7582 753

Économie[modifier | modifier le code]

Saint-Prime est particulièrement reconnue pour sa fromagerie Perron, qui produit un cheddar fort renommé dans tout le Québec.

La scierie Lamontagne, acquise par Abitibi-Consolidated et appartenant désormais à Produits Forestiers Résolu ainsi que l'usine de bois d'ingénierie Résolu-Louisiana-Pacific[7] et les compagnies de camions Volvo et Western Star sont les activités commerciales de la municipalité.

Attraits culturels[modifier | modifier le code]

La municipalité abrite le Musée du fromage cheddar, une institution muséale installée dans l'édifice de l'ancienne fromagerie Perron reconnue comme bien culturel du Québec[8].

Personnalités reliées à la municipalité[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Félicien Rose des vents
Lac-Ashuapmushuan N Mashteuiatsh
O    Saint-Prime    E
S
Sainte-Hedwidge Roberval

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire, « Élection municipale 2013 : Candidatures et résultats pour Saint-Prime », Gouvernement du Québec, 4 novembre 2013 (dernière mise à jour)
  2. Saint-Prime - Répertoire des municipalités - Ministère des affaires municipale du Québec
  3. Saint-Prime (municipalité) - Topos sur le Web - Commission de Toponymie du Québec
  4. Rosario Rainville, Centenaire de l'érection canonique de la paroisse de Saint-Prime 1884-1984, Comité du Centenaire de l'Érection Canonique de la Paroisse de Saint-Prime 1984, 52 pages.
  5. « Armoiries / Signification », sur Municipalité de Saint-Prime (consulté le 18 juin 2016)
  6. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  7. « Résolu-LP - Saint-Prime », sur Produits Forestiers Résolu (consulté le 7 février 2017)
  8. Musée du fromage cheddar, « Musée du fromage cheddar » (consulté le 9 juillet 2013)
  9. (en) « Gilles Bilodeau Stats | Hockey-Reference.com », sur Hockey-Reference.com (consulté le 7 février 2017)
  10. « Biographie de Chantale Guy (Chaguy) »

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rainville Rosario, Centenaire de l'érection canonique de la paroisse de Saint-Prime, 1884-1984, Saint-Prime, Comité du centenaire de l'érection canonique de la Paroisse de Saint-Prime, , 52 p.
  • Saint-Prime 150e anniversaire, Saguenayensia, volume 55, no 3, 2014, 48 pages.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :