Sūtra de Vimalakīrti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sūtra de Vimalakirti)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le « Sūtra de Vimalakīrti » (sanskrit : विमलकीर्ति-निर्देश-सूत्र, Vimalakīrti nirdeśa sūtra ; chinois simplifié : 《维摩诘经》 ; chinois traditionnel : 《維摩詰經》 ; pinyin : wéimó jié jīng, littéralement, « Sûtra de l'enseignement de Vimalakîrti ») est considéré comme l'un des textes les plus profonds du Bouddhisme Mahāyāna.

Il en existe des versions en chinois, en coréen, en japonais (Hyakumantō Darani), ainsi qu'en tibétain et d'autres langues d'Asie.

La plus ancienne version écrite connue est la version traduite en chinois par Kumarajiva en 406. Une autre traduction considérée comme plus précise est attribuée à Xuanzang, au VIIe siècle[1].

Ce sûtra expose les principes essentiels du bouddhisme Mahāyāna, en particulier la notion de non-dualité. Dans ce document de très haute tenue littéraire, l'enseignement est délivré aux principaux disciples du Bouddha par l'intermédiaire de Vimalakīrti, un disciple laïc du Bouddha. Il s’agit de Maudgalyāyana, Kāśyapa, Subhūti, Pūrṇa, Kātyāyana, Aniruddha, Upāli, Rāhula et Ānanda. Il rencontre également le bodhisattva Maitreya, le laïc Prabhāvyūha et un fils de banquier, Sudatta[2].

Vimalakīrti leur expose en détail la doctrine de la vacuité, Shunyata, répond à de multiples questions et finit par répondre par le silence qui dit tout.

Les trois principales traductions en chinois sont 
  • 《维摩所诘说经》 / 《維摩詰所說經》, wéimójié suǒshuō jīng (trad. Kumārajīva, 406) ;
  • 《说无垢称经》 / 《說無垢稱經》, shuō wúgòuchēng jīng (6 fasc. trad. Xuanzang, VIIe siècle) ;
  • 《佛说维摩诘经》 / 《《佛說維摩詰經》, fóshuō wéimójié jīng (2 fasc. trad. Lokakṣema).
Traductions en français
  • Soûtra de la Liberté inconcevable, Trad. Patrick Carré, Ed. Fayard, 2000.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Barbara O'Brien, « The Vimalakirti Sutra — The Dharma-Door of Nonduality », sur Thought Co,
  2. Alexis Lavis, La conscience à l’épreuve de l’éveil : Lecture, commentaire et traduction du Bodhicaryāvatāra de Śāntideva, Paris, Les Éditions du Cerf, coll. « Sagesses d’Asie », , 546 p. (ISBN 978-2-204-12762-2), p. 59–66 et 100–104.