Rue Saint-Louis (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Louis.
Rue Saint-Louis
Image illustrative de l'article Rue Saint-Louis (Québec)
Rue Saint-Louis à l'intersection de la rue du Parloir
Situation
Coordonnées 46° 48′ 39″ nord, 71° 12′ 32″ ouest
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Québec
Tenant terrasse Dufferin
Aboutissant porte Saint-Louis
Morphologie
Longueur 500 m

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Rue Saint-Louis

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)
Rue Saint-Louis

La rue Saint-Louis est l'une des plus anciennes rue de la ville de Québec. Cette voie d'orientation est-ouest s'étend de la terrasse Dufferin à la porte Saint-Louis, continuant ensuite sous le nom de Grande Allée puis de chemin Saint-Louis[1]. Son origine remonte au XVIIe siècle alors qu'un chemin relie le fort Saint-Louis à Sillery et Cap-Rouge[2].

Elle est courbe et longue de 500 m. Les numéros civiques vont de 1 à 100, partant de la terrasse Dufferin.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est dans une maison de la rue Saint-Louis que le lieutenant-général des armées en Nouvelle-France, Louis-Joseph de Montcalm, est décédé le . Démolie, elle a été remplacée en 1870 par celle dont le numéro civique est le 47. Une plaque commémorative y est apposée.

C'est également sur la rue Saint-Louis que se trouvait le premier hôtel de ville permanent de Québec (1840-1896), la maison Dunn, au numéro civique 78. À cet endroit se trouvent, depuis 1899, les maisons en rangées Alexandre-Chauveau[3]. Une plaque le rappelle[4]. 46° 48′ 37″ N, 71° 12′ 34″ O

Adolphe-Basile Routhier, juge, romancier et auteur des paroles de l'hymne Ô Canada a vécu au 85, rue Saint-Louis[5],[6].

À l'intersection de la côte de la Citadelle, se trouve le monument aux Conférences de Québec. Dévoilé en 1998, il rappelle la tenue de deux rencontres : la Conférence de Québec (1943) et la Seconde Conférence de Québec (1944). Le monument comprend les bustes de Winston Churchill et de Franklin Delano Roosevelt[7]. 46° 48′ 34″ N, 71° 12′ 40″ O

Attraits[modifier | modifier le code]

La rue Saint-Louis est bordée par des bâtiments dont certains font partie du patrimoine culturel[8].

Nord
  • 12 : Lieu historique national du Canada du Palais-de-Justice-de-Québec, construit de 1883 à 1887[9]
  • 34-36 : Maison François-Jacquet-Dit-Langevin, 1675[10]
  • 60 : Maison Crémazie, 1831[11]
  • 86 : Maison Michel-Cureux, 1729[12]
  • 100 : Poudrière de l'Esplanade, 1807[13]
Sud
  • 17 : Maison Maillou, construite en 1737
  • 57-63 : Lieu historique national du Canada du 57-63, rue Saint-Louis[14]
  • 57-57A : Salle à manger 2 du mess et remise[15]
  • 59-61 : Maison Monk, 1796[16]
  • 63-63A : Ancien mess no 1[17]
  • 87 : Maison Sewell, 1803[18]
  • 97 : Cercle de la Garnison de Québec, 1816[19]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]