Franc-maçonnerie au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (novembre 2016).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (novembre 2016).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

Le résumé introductif est trop court ou ne respecte pas les recommandations. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez le modifier en le développant.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La franc-maçonnerie au Québec est représentée par les divers courant traditionnels. Certaines loges sont cependant libérales masculines, féminines ou mixtes.

Historique[modifier | modifier le code]

Les « Cœurs unis », « Papineau », « Frères du Canada » et les « Frères chasseurs » sont parmi les loges les plus anciennes du Québec. Parallèlement à cette franc-maçonnerie traditionnelle, il existe au Québec depuis les années 1975, une vingtaine de loges appartenant à diverses obédiences libérales, féminines, masculines ou mixtes[1]. À Montréal, on trouve par exemple la loge « Mokidjiwan », affiliée à la Grande Loge féminine de France et la loge « Port royal d'Acadie », fédérée dans la Grande Loge de France. Les loges mixtes telles les six de la juridiction canadienne Ordre maçonnique mixte international « le Droit humain » viennent de fêter les 25 ans de leur implantation au Québec. La Grande Loge mixte du Québec, fondée en 1979, est présente également à Montréal et Québec. Typiquement québécoise, elle fait preuve d’un esprit fondamentalement libéral et progressiste. Elle travaille à la « gloire du Grand Architecte de l’Univers », mais n’impose la pratique d’aucune religion particulière. Elle est la première à travailler au Rite écossais rectifié en Amérique du Nord.[réf. nécessaire]

Obédiences et loges au Québec[modifier | modifier le code]

Les obédiences suivantes sont présentes au Québec : directement (l'obédience a été constituée au Québec et y a élu siège) ou indirectement (présence au Québec d'une ou de plusieurs loges d'un obédience constituée hors Québec).

Grande Loge du Québec[modifier | modifier le code]

Établie en 1869, la Grande Loge du Québec est la seule obédience "régulière" du Québec. De ce fait, elle est masculine et non mixte. Elle travaille principalement en anglais (environ 70% des loges) .

Elle compte plus de 70 loges réparties dans les villes suivantes : Arundel, Aylmer, Gaspé, Greefield Park, Hemmingford, Hudson, Huntingdon, Lac Brome, Lachine, Lachute, Laval, Magog, Mansonville, Montréal, New Carlisle, North Hatley, Pierrefonds, Rawdon, Richmond, Shawville, Sherbrooke, St-Jérôme, St-Laurent, Stanbridge East, Thetford Mines, Trois-Rivières, Verdun, Ville de Québec.

Elle pratique principalement le Rite émulation mais également le Rite d'York (3 loges) et le Rite écossais ancien et accepté (1 loge).

A Montréal, les loges se réunissent au temple maçonnique de Montréal situé au 1850 de la rue Sherbrooke Est.

Lui sont rattachés (sans être des loges) la société des Shriners, l'Ordre de l'étoile orientale, les Filles du Nil et l'Arche Royal.

Droit Humain[modifier | modifier le code]

L'Ordre maçonnique mixte international « le Droit humain » est une obédience libérale mixte.

Au Québec, la première loge rattachée à cet ordre est créée au début des années 1920.

La fédération canadienne de l'ordre est consitutée en mai 2011. Elle compte aujourd'hui 7 loges travaillant selon le rRite écossais ancien et accepté  : Marie-Calumet (Montréal), Liberté (Montréal), La Lumière Boréale (Montréal), Delta (Montréal), La Libre Pensée (Québec), Humanity (Toronto) et Wolfgang Amadeus Mozart (Montréal, loge travaillant en espagnol).

Grand Orient de France[modifier | modifier le code]

Le Grand Orient de France est la plus ancienne obédience maçonnique française et la plus importante d'Europe continentale. Son rite officiel est le rite français mais elle a intégré au cours de son histoire la plupart des rites maçonniques pratiqués de nos jours. Chaque loge est libre de pratiquer la mixité

Elle est présente en 1974 sous les traits de la loge « Montcalm nouveau Monde » qui cédera a des tensions internes en 1992. Une scission aboutira à la création de la loge « Le maillon Laurentien » qui deviendra la loge mixte « Force et Courage » rattachée au Grand Orient de France, et à la création du Grand Orient du Canada et de sa loge mixte « Émancipation » disparus depuis.

Grand Orient du Québec[modifier | modifier le code]

Le Grand Orient du Québec se décrit comme une obédience progressiste et adogmatique.

Elle sera constituée en 1992 en partie des membres de la loge Émancipation et par d’autres franc-maçons pour la plupart provenant du Grand Orient de France.

Elle est présente à Montréal sous les traits de la loge « Les Amis Réunis » travaillant au Rite français.

Grande Loge ANI du Canada[modifier | modifier le code]

La Grande Loge ANI du Canada est fondée au Québec dans les années 1980. Elle ne dispose pas de convention de reconnaissance avec les principales Grandes Loges et Grand Orient québécois ou internationaux.

Elle compte plusieurs loges (qui peuvent être mixtes, exclusivement masculines ou exclusivement féminines) dont St-Jean-Baptiste, Zénith et Triangle d'or.

Grande Loge nationale du Canada[modifier | modifier le code]

La Grande Loge nationale du Canada dispose de 13 loges : 7 travaillant en français, 3 en arabe, 2 en espagnol, 1 en anglais.

Elle est affiliée au C.L.I.P.S.A.S..

Grande Loge mixte du Québec[modifier | modifier le code]

La Grande Loge mixte du Québec se décrit comme progressive et libérale. Elle travaille au Rite écossais ancien et accepté.

Trois loges lui sont rattachées : Égalité (Montréal), Logos et Agapes (Québec), Alpha et Oméga (Montréal).

Elle travaille selon les rites Rite écossais rectifié, Rite émulation, Rite écossais ancien et accepté ainsi que selon le Rite ancien et primitif de Memphis Misraim.

Grande Loge de France[modifier | modifier le code]

La Grande Loge de France est une une obédience non mixte masculine se considérant comme régulière. Elle travaille quasi exclusivement au Rite écossais ancien et accepté.

Elle est présente au Québec notamment sous les trait de la loge Port Royal D'Acadie.

Grande Loge Symbolique du Canada[modifier | modifier le code]

La Grande Loge symbolique du Canada de l'Ordre International du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraim est implantée au Québec depuis 1973.

Grande Loge Autonome du Québec[modifier | modifier le code]

Georges Washington Union[modifier | modifier le code]

La Georges Washington Union est une obédience nord-américaine mixte et libérale dont les loges travaillent principalement au Rite français et au Rite écossais ancien et accepté principalement. Elle est affiliée au C.L.I.P.S.A.S..

Elle est présente au Québec sous les traits de la loge Raoul Zetler (Montréal).

Fédération des Loges Autonomes du Québec[modifier | modifier le code]

Fédération des loges autonomes du Québec (FLAQ) est une obédience mixte et libérale dont les loges travaillent principalement au Rite écossais rectifié à Montréal et dans les Laurentides

Grande Loge féminine de France[modifier | modifier le code]

La Grande Loge féminine de France est une obédience française née en 1952 dont les membres sont exclusivement féminins. Ses loges travaillent au Rite écossais ancien et accepté.

Elle est présente au Québec avec la loge Mokidjiwan.

Effectifs[modifier | modifier le code]

Date de fondation Siège Nbr. adhérents au Québec Nbr. loges au Québec
Grande Loge du Québec 1869 Paris 84 (aout 2016)
Fédération canadienne du « Droit Humain » 1992 Montréal 7 (aout 2016)
Grand Orient de France 1793 Paris
Grande Loge ANI du Canada 1980 Montréal 3 (Janvier 2017)
Grande Loge nationale du Canada Montréal 13 (aout 2016)
Fédération des loges autonomes du Québec Montréal
Grande Loge de France Paris
Grande Loge symbolique du Canada 1973 Montréal
Grande Loge autonome du Québec Montréal
Georges Washington Union 1976 Washington, DC 1 (aout 2016)
Grande Loge féminine de France 1952 Paris

Quelques franc-maçons québécois célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Franc-maçonnerie au Quebec » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.webzinemaker.com, consulté le Archivé sur Archive Is .
  2. (fr) « Biographie », sur www.ftq.qc.ca (consulté le 28 septembre 2010)
  3. (fr) « biographie », sur /http://www.er.uqam.ca (consulté le 28 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]