Rothschild & Co

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rothschild & Co
logo de Rothschild & Co
Logo de Rothschild & Co
illustration de Rothschild & Co

Création 1838 (création de la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans)
Dates clés 2015 : changement de dénomination
Fondateurs Nathan Mayer RothschildVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société en commandite par actions
Action Euronext : ROTH
Siège social ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction David de Rothschild (président du conseil de surveillance)
Directeurs David de RothschildVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Service financierVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Banque d'investissementVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 3 633 en 2018
SIREN 302519228[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.rothschildandco.com

Capitalisation 1,952 milliards d’€ (février 2020)[2]
Fonds propres 2,039 milliards d’€ (2018)
Dette 11,172 milliards d’€ (2018)
Chiffre d'affaires 1,976 milliards d’€ (2018)
en augmentation+ 3,5%
Actifs sous gestion 75,9 milliards d’€ (au 31 décembre 2018)
Bilan comptable 13,211 milliards d’€ (2018)
Résultat net 0,286 milliards d’€ (2018)
en augmentation+ 21,2%[3]

Rothschild & Co, précédemment nommée Paris Orléans, est une holding cotée sur Euronext et contrôlée par les branches française et anglaise de la famille Rothschild.

L'entreprise est présente dans les activités suivantes : le conseil financier, l'activité de banque privée et gestion d'actifs et le capital-investissement et dette privée.

À l'origine, la compagnie Paris Orléans, l'ancien nom de Rothschild & Co, possède le second réseau privé de chemins de fer. Il est nationalisé en 1938. En 1984, la famille Rothschild transforme ce qui reste de la société en banque. En avril 2015, Paris Orléans est renommée Rothschild & Co.

Historique[modifier | modifier le code]

Avant d'être une importante holding, la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans est une société privée de chemins de fer, dont la gare centrale se situe le long des quais de Paris (la gare d'Orsay, devenue le musée d'Orsay, et dont le fronton est encore orné du monogramme « P.O. »).

Cette compagnie de chemin de fer, qui, à l'origine, devait relier Paris à Corbeil-Essonnes puis à Orléans, s'étend rapidement dans tout le Sud-Ouest de la France, et dans une partie de l'Ouest (jusqu'à Bordeaux et Quimper), et connaît une grande expansion, notamment à partir de 1862, lorsque l'ingénieur en chef des travaux publics Antoine-Émile Solacroup (1821-1880) en devient le directeur général, de 1862 à sa mort, survenue à Nice.

Avant la nationalisation des réseaux privés de chemins de fer en France réalisée en 1938, sous l'égide de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), le « P.O. » est le second réseau privé de chemins de fer en France.

À la suite des nationalisations sous le mandat du président de la République François Mitterrand, la banque Rothschild est nationalisée contre une indemnisation de 440 millions de francs[4]. En 1984, la famille Rothschild transforme la P.O. en une banque, la P.O. Gestion, qui deviendra Rothschild & Cie, pendant la première cohabitation sous le gouvernement de Jacques Chirac, détenue par la holding Paris Orléans[5].

En 2008, Paris Orléans sort du capital du centre commercial polonais Manufaktura[6].

En , le groupe Rothschild se réorganise : la quasi-totalité des capitaux de la Rothschild & Cie Banque et de la Rothschild Continuation Holding est transférée à la holding Paris Orléans[7], puis en , la holding Paris Orléans est renommée Rothschild & Co[8].

Le , Rothschild & Co fusionne avec la compagnie financière Martin Maurel en l'absorbant[9].

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Liste des principaux actionnaires au [10].

Rothschild Concordia (holding) 32,0%
Rothschild & Co (auto-contrôle) 8,30%
Maurel Bernard (famille) 5,45%
Jardine Matheson Holdings 5,44%
De Edouard E A Rothschild 5,23%
Baron Eric de Rothschild 1,40%
Benjamin De Rothschild 1,28%
François Henrot 0,98%
Olivier Pécoux 0,56%
Laurent Baril 0,52%

Activités[modifier | modifier le code]

Activités bancaires[modifier | modifier le code]

Le holding Concordia BV regroupe les activités bancaires du groupe Rothschild. À la suite du rachat des participations minoritaires de , il est désormais contrôlé à 100 % par Paris Orléans.

Les activités bancaires du groupe Rothschild s’articulent autour de quatre métiers :

  • La banque d’affaires au sens large (Investment Banking), qui regroupe l’activité de conseil en fusions-acquisitions, le conseil en financement et en restructuration, le marché primaire actions et le placement privé de dettes et d’actions. Sur l'activité de conseil M&A, Rothschild & Co est le #1 en France aussi bien sur le nombre d'opérations conseillées que sur le montant total des transactions[11], et est généralement classé dans le top 5 en Europe[12].
  • La banque privée (Wealth Management) appelée Rothschild Martin Maurel Banque Privée qui gère la fortune d'entrepreneurs, de family offices, de fondations et associations.
  • La gestion d'actifs (Asset Management) qui propose des solutions d'investissement et des services sur-mesure à l’attention d’une clientèle institutionnelle, d’intermédiaires financier et de conseillers en gestion de patrimoine. Cette division dispose de 22 milliard d'euros d'actifs sous gestion[13].
  • Le capital-investissement (Merchant Banking) : Division dénommée Five Arrows, il s'agit d'une plateforme d'investissement multi-stratégies avec 15,7 milliards d'euros d'encours (en croissance de près de 30% par an depuis 2009) dont 1,3 milliard apporté par les fonds propres du groupe Rothschild & Co. Les activités sont séparées entre le private equity (6,8 milliards d'euros d'encours) et la dette privée (8,9 milliards d'euros d'encours)[14]. Rothschild Five Arrows est le 4e fonds de private equity en France le plus attractif auprès des étudiants des Grandes Écoles de commerce et d'ingénieurs derrière Blackstone, Ardian et Goldman Sachs PIA mais devant Bain Capital, KKR et Carlyle[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Global LEI index, (base de données web), consulté le Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. https://www.boursorama.com/cours/1rPROTH/
  3. https://www.rothschildandco.com/fr/actualites/documents/FR_2018_Rapport_Annuel.pdf
  4. « Les Français et l'argent », sur Nouvelobs.com, (consulté le )
  5. Pierre Combescot, « Les Rothschild », sur Lexpress.fr, (consulté le )
  6. « Le groupe Paris Orléans sort de Manufaktura » [PDF], sur Rothschildandco.com, (consulté le )
  7. « Paris Orléans se transforme pour rationaliser son organisation, optimiser ses fonds propres réglementaires et pérenniser son contrôle familiale » [PDF], sur Rothschildandco.com, (consulté le )
  8. « Paris Orléans sera renommé Rothschild & Co » [PDF], sur Rothschildandco.com, (consulté le )
  9. « Journal officiel du 4 janvier 2017 »
  10. Zone Bourse, « Rothschild et compagnie : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  11. Florent Le Quintrec, « Rothschild règne sur le M&A français malgré une année en demi-teinte », L'Agefi,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « Investment Banking Scorecard », sur The Wall Street Journal (consulté le )
  13. « Asset Management Europe », sur www.rothschildandco.com (consulté le )
  14. (en) Rothschild & Co, Merchant Banking Presentation to analysts and investors, (lire en ligne)
  15. https://www.alumneye.fr/wp-content/uploads/2021/03/Classement-2021-AlumnEye-Junior-ESSEC-des-fonds-de-Private-Equity.pdf

Liens externes[modifier | modifier le code]