David de Rothschild

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
David de Rothschild
David de Rothschild 2014.jpg

David de Rothschild (2014)

Fonctions
Président
Fondation pour la mémoire de la Shoah
depuis
Maire
Pont-l'Évêque
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Famille
Père
Mère
Alix Freiin Schey von Koromla (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Édouard de Rothschild
Lili Krahmer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Olimpia Aldobrandini
Autres informations
Membre de
Distinction

David de Rothschild né le à New York (États-Unis), est un banquier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du baron Guy de Rothschild (1909-2007) et d'Alix Schey de Koromla (1911-1982), David de Rothschild est le demi-frère d'Édouard de Rothschild.

Il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1966. Après la nationalisation de la banque familiale Rothschild après l'arrivée de la gauche au pouvoir en France en mai 1981, il décide en 1982 de recréer un établissement de gestion, Paris-Orléans Gestion, qui acquiert le statut de banque quatre ans plus tard ainsi que le droit de réutiliser le nom de Rothschild[1]. La nouvelle banque d'affaires, Rothschild & Cie, va profiter de la vague de privatisations de 1986 pour se développer et devenir l'une des principales banques d'affaires françaises, participant ensuite au grand mouvement de fusions-acquisitions en France dans les années 1990 et 2000.

Activité professionnelle[modifier | modifier le code]

David de Rothschild dirige les banques Rothschild & Cie et NM Rothschild & Sons depuis leur réunion en 2003 au sein de l'entité Groupe Rothschild. Il est aussi membre du conseil d'administration du groupe Casino.

Le , il annonce son départ de la présidence exécutive du conseil d'administration de NM Rothschild & Sons. À compter de cette date, il se concentre sur la holding de contrôle familial, Paris Orléans, dont il reste président exécutif[2]. En février 2018, il est annoncé qu'il cède la présidence de la banque Rothschild à son fils Alexandre, qui prend aussi la présidence excécutive du groupe. La passation est en mai et juin 2018, à l'occasion des assemblées générales[3],[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié à Olimpia Aldobrandini depuis 1974, ils ont 4 enfants :

  • Lavinia Anne Alix de Rothschild (1976) ;
  • Stéphanie Anne Marie de Rothschild (1977), mariée à Augustin Liffort de Buffévent en 2005 ;
  • Alexandre Guy Francesco de Rothschild (1980), marié à Olivia Bordeaux-Groult en 2009 ;
  • Olimpia Louise de Rothschild (1989).

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Il a été maire de Pont-l'Évêque (Calvados) de 1977 à 1995, puis conseiller municipal[1].

Titres[modifier | modifier le code]

Il est coprésident avec Pierre Besnainou d'Appel Unifié Juif de France et président d'honneur du Club Abravanel.

Il est également président de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah depuis 2007[1] et actuellement le président du Conseil consultatif français des Bourses Entente Cordiale[5].

Décorations[modifier | modifier le code]

Il a été promu Commandeur de la Légion d'honneur le [6].

Prise de position[modifier | modifier le code]

En 2011, David de Rotschild s'oppose publiquement au barrage de Belo Monte[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Et David réunifia Rothschild », Le Nouvel Économiste, n° 1413, 20 au 26 décembre 2007, p.23
  2. « David de Rothschild met un point final à son aventure londonienne », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « David de Rothschild va céder les rênes de la banque à son fils cet été », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  4. Bertille Bayart, « Alexandre, le nouveau Rothschild à la tête de la banque », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  5. (fr+en) « Regards - Tour du monde en sept histoires de boursiers de l'Entente Cordiale », sur ambafrance-uk.org [PDF]
  6. « La Légion d'honneur du Nouvel An », Le Figaro, 1er janvier 2009

Articles connexes[modifier | modifier le code]