Jean-Claude Meyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Claude Meyer, né le à Neuilly-sur-Seine, est un banquier d'affaires français, Vice-Chairman international de Rothschild & Cie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Meyer est le fils du Professeur André Meyer, membre de l'Académie de médecine. Divorcé d'Anne-Marie de Ganay[1] et d'Anne-Claire Taittinger, il est marié à Nathalie Bloch-Lainé (fille de Jean-Michel Bloch-Lainé).

Études[modifier | modifier le code]

Il suivit ses études secondaires au Lycée Saint-Louis-de-Gonzague, puis hypokhâgne au Lycée Henri-IV, il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris[2]. Licencié en droit et licencié en Lettres, il a suivi le cycle de Doctorat en gestion de l’université Paris-Dauphine.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commença sa carrière de 1973 à 1976 en tant que chargé de mission à la DATAR (Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale, Jérôme Monod étant alors le Délégué) ; il est alors également membre du Comité Interministériel des investissements étrangers.

De 1976 à 1988, il est successivement Directeur aux affaires internationales, puis Gérant chez Lazard Frères.

En 1989, il devient Associé-Gérant de Rothschild & Cie Banque. Depuis 2007, il est Vice-Chairman International de Rothschild & Cie.

Jean-Claude Meyer a contribué au démarrage de la banque Rothschild avec David de Rothschild et Édouard de Rothschild[3], ayant été notamment à l’origine de l’acquisition de Suchard par Philip Morris (1re affaire européenne en taille en 1991), de l’acquisition par Forte des Hôtels Méridien, de l’acquisition par Luxottica de Ray-Ban, de la vente par le groupe Pinault de la Chapelle Darblay, de la vente de 25 % de Hochtief à ACS, de la vente de Solvay Pharma à Abbott, de l’acquisition par L’Oréal de Yves Saint Laurent Beauté, etc. Il a conseillé la création d'EADS [4]. Il est, en outre, actuellement conseiller financier de la Côte d'Ivoire, et de l'Albanie.

Autres[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses fonctions au sein de Rothschild & Cie, il est administrateur de l’Institut français des relations internationales (IFRI), membre du Conseil Artistique des Musée de France, Président du Cercle de la Bibliothèque nationale de France, et membre du Siècle.

Décorations et distinctions[modifier | modifier le code]

Il est promu commandeur de la Légion d'honneur par décret du [5].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Livre blanc sur les investissements étrangers et Aménagement du Territoire (en coll. 1974)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Who's who 2008: Qui est qui en France, 2007
  2. Ce "monde de la finance" autour d'Hollande, sur lelab.europe1.fr
  3. Martine Orange, Rothschild, une banque au pouvoir, Albin Michel, 2012, p: 133, 135, 136, 139, 212, 213, 274
  4. Thierry Gadault, Bruno Lancesseur, Jean-Luc Lagardère, corsaire de la râepublique: De Thomson à Airbus, une saga politico-industrielle, Le Cherche Midi, 2002, pages 13 à 24.
  5. www.legiondhonneur.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]