Richard Kolinka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Richard Kolinka
Description de cette image, également commentée ci-après
Richard Kolinka en concert avec les Insus lors du festival des Vieilles Charrues 2016.
Informations générales
Naissance (65 ans)
Paris 9e (Département de la Ville de Paris
- Drapeau de la France France)
Activité principale Batteur
Instruments Batterie

Richard Kolinka, né le à Paris, est un batteur français avec le groupe Téléphone puis avec Jean-Louis Aubert et Raphael. Dès 2015, il est en tournée avec le groupe Les Insus, groupe composé des membres de Téléphone sans la bassiste Corine Marienneau[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de 13 ans, il s'intéresse à la musique et à la batterie. Il fonde avec Daniel Roux et Jean-Louis Aubert le groupe Semolina et devient ensuite membre de Téléphone avec qui il sort cinq albums.

Après la séparation de Téléphone en 1986, il continue sa carrière musicale avec Jean-Louis Aubert. Il est présent dans Plâtre et Ciment (1987), Bleu Blanc Vert (1989), H (1993), puis dans le single Le jour se lève encore, ensuite dans l'album Idéal standard (2005), et joue avec Raphael dans les albums La Réalité (2003) et Caravane (2005).

En 2006 et en 2007, il est à l'initiative des concerts des Aventuriers d'un autre monde réunissant Jean-Louis Aubert, Alain Bashung, Daniel Darc, Cali, Raphaël et lui-même, avec des invités comme -M-, Abd al Malik, Grand Corps Malade, Oli le baron, etc.

Il fait également partie du groupe Le Cercle composé de lui-même, Daniel Roux, Oli le baron et Stéphane Venant.

Au printemps 2008, il accompagne Cali en tournée à travers la France.

Le style de jeu de Richard Kolinka, puissant et expressif, en a fait une des références de la batterie rock française.

En 2011 et 2012, il fait partie de la tournée Roc éclair de Jean-Louis Aubert.

En 2015, le groupe Téléphone se reforme et part en tournée sous le nom Les Insus sans Corine Marienneau[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a vécu en couple avec Marie Trintignant ; ils ont eu un fils, Roman, né en 1986.

Il est le fils de Ginette Kolinka, née Cherkasky, Juive rescapée des camps de la mort et figure du témoignage de la déportation à Auschwitz[3],[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Horner, « Les Insus, un succès téléphoné », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  2. Les Insus annoncent la reprise de leur tournée, sur rfm.fr, consulté le 17 octobre 2016
  3. Voir La Vie après de Virginie Linhart, Éditions du Seuil 2012
  4. [Quotidienne-20161016-[actu] Ginette Kolinka, une famille française dans l'Histoire: journal d'une rescapée], sur culturebox.francetvinfo.fr, consulté le 17 octobre 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]