Jean Jour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Jour
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
LiègeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean Jour, né le et mort le (à 79 ans) à Liège[1], est un journaliste et écrivain belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Jour est né à Liège le , dans la paroisse Saint-Pholien, sur l’île d’Outremeuse, un quartier populaire et folklorique qui lui tient à cœur et auquel il reviendra en écrivant ses livres. Ses arrière-grands-parents paternels, partis fonder des usines en Russie, furent rejoints par le grand-père et le père mais, chassés par les bolchéviques, partirent en Angleterre, puis en France avant de revenir s’installer à Liège, où son père épousera une Limbourgeoise.

Après des études gréco-latines à l’Athénée de Liège, Jean Jour fait deux années en romane à l’université avant de se faire engager comme jeune journaliste au quotidien La Wallonie en 1959. Il passe par tous les services, apprenant le métier sur le tas, mais collabore déjà à plusieurs revues belges et françaises et, pendant trois ans, il tient aussi le mensuel littéraire L'Essai. Pour plusieurs éditeurs, il traduit des romans américains qui lui valent d’entrer dans l’association des Western Writers of America, devenant le second Européen après le Parisien Georges Fronval à recevoir cet honneur. Pour un éditeur anversois, il écrit parallèlement une collection de livres sur les guerres dans le monde.

Sa carte de presse obtenue et héritant sans doute le tempérament nomade du grand-père, son esprit d’indépendance lui fait claquer les portes du journal en 1968 et partir aux États-Unis. Sa connaissance de la langue et ses relations avec des auteurs western l’amènent à parcourir l’Ouest sauvage, les grandes villes et une trentaine d’États. À partir des années 1970, revenu en Belgique, journaliste indépendant, il travaille avec des agences de presse puis collabore à la plupart des quotidiens du pays et à deux revues liégeoises cotées, lancées par deux anciens confrères : ScopLiège et Liège Province d'Europe. Pour celle-ci, pendant vingt ans, il se rendra à Paris chaque mois interviewer des écrivains renommés et de nouveaux talents auxquels il croit.

Dans les années 1980, sa rencontre avec Willy De Hertogh, patron des éditions Sodim et Libro Sciences à Bruxelles, lui fait prendre enfin un vrai départ, en revenant à ses origines pour écrire ses premiers ouvrages sur Outremeuse. Le reste s’ensuivra.

Il termine sa carrière à La Dernière Heure, bureau de Liège, et à La Gazette de Liège, comme son illustre prédécesseur Georges Simenon, tout en continuant d’écrire, entre le journalisme, des ouvrages pour différents éditeurs belges et français, et divers séjours aux États-Unis.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Récits[modifier | modifier le code]

  • 1940-1945, Liège en images, Libro-Sciences, Bruxelles, 1978.
  • Les Camps nazis, Libro-Sciences, Bruxelles, 1978.
  • Le Passage du Rhin, Libro-Sciences, Bruxelles, 1978.
  • Liège en flânant : la Batte et les quais, Libro-Sciences, Bruxelles, 1978, 1979 (illustrations de Jacques Donnay).
  • La Guerre d'Espagne, Libro-Sciences, Bruxelles, 1979 ; éd. Dualpha, Paris, 2000.
  • Scènes de la rue et petits métiers parisiens, Libro-Sciences, Bruxelles, 1979.
  • Ceux d'Outremeuse, Libro-Sciences, Bruxelles, 1979.
  • Liège insolite, Libro-Sciences, Bruxelles, 1979 (illustrations de Claudine Rassart).
  • Personnages populaires liégeois, Libro-Sciences, Bruxelles, 1980 (photos de Michel Borguet).
  • Les Belles Heures de l'île d'Outremeuse, Libro-Sciences, Bruxelles, 1980 (photos de M. Borguet, J. Nervenne, J.Jour).
  • Liège en flânant : vieilles demeures, vieux quartiers, Libro-Sciences, Bruxelles, 1980 (illustrations de Marylène Baguette).
  • Villes libres: Liège, éd. Scaillet, Charleroi, 1984.
  • La Libération de Liège, Libro-Sciences, Bruxelles, 1991 (photos de Léon Desarcy).
  • Outremeuse, l'île aux trésors, Céfal, Liège, 2004.
  • Avec Michel Elsdorf, La Batte autrefois, Liège, Noir Dessin Production, , 160 p. (ISBN 97828735113 19, présentation en ligne)
  • Avec Michel Elsdorf, Les commerces liégeois autrefois, Liège, Noir Dessin Production, , 190 p. (ISBN 9782873511425, présentation en ligne)
  • Le Livre d'or du Tchantchès, Liège, Noir Dessin Production, , 168 p. (ISBN 9782873511579, présentation en ligne)
  • Les Guillemins (et autres gares de Liège) autrefois, Liège, Noir Dessin Production, , 140 p. (ISBN 9782873511739, présentation en ligne)
  • Hôtels, cafés et restaurants liégeois d’autrefois, Liège, Noir Dessin Production, , 180 p. (ISBN 9782873511883, présentation en ligne)
  • Avec Olivier Hamal, Le livre d'or du Passage Lemonnier, Liège, Noir Dessin Production, , 170 p. (ISBN 978 2 87351 216 3, présentation en ligne)
  • La Vallée de l’Ourthe autrefois, Liège, Noir Dessin Production, , 200 p. (ISBN 978 2 87351 235 4, présentation en ligne)
  • Liège au temps des sixties : 1959-1964, t. 1, Liège, Noir Dessin Production, , 240 p. (ISBN 9782873512552, présentation en ligne)
  • Liège au temps des sixties : 1964-1969, t. 2, Liège, Noir Dessin Production, , 244 p. (ISBN 9782873512682, présentation en ligne)
  • Liège, Outremeuse : 2 circuits découvertes, Liège, Noir Dessin Production, coll. « Guides insolites de Wallonie »,

Essais et biographies[modifier | modifier le code]

  • Simenon et Pedigree, éd. de l'Essai, Liège, 1963 ; éd. Vecqueray, Liège, 1977.
  • De Gaulle, Atlanta, Anvers, 1976.
  • Soljenitsyne, Atlanta, Anvers, 1976.
  • Simenon, enfant de Liège, Libro-Sciences, Bruxelles, 1980.
  • Jean Dols, une biographie, Libro-Sciences, Bruxelles, 1980.
  • Monographie de la bande dessinée : François Walthéry, Libro-Sciences, Bruxelles, 1981.
  • Monographie de la bande dessinée : Maurice Tillieux, éd. du Perron, Liège, 1984.
  • René Théwissen, un homme, quatre vies, Libro-Sciences, Bruxelles, 1986.
  • René Théwissen, le mage de Houtain, Libro-Sciences, Bruxelles, 1991.
  • Roger Darton : pince-moi, je rêve !, éd. Dricot, Liège, 1993.
  • Édith Piaf, la môme en noir, éd. Dualpha, Paris, 2000.
  • Simenon, romancier-nu, éd. Dualpha, Paris, 2003.
  • "Qui suis-je ?" Simenon, Pardès, Grez-sur-Loing, 2005.
  • Robert Denoël, un destin, Dualpha, Paris, 2006.

Romans[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

  • Guide des plaisirs de Liège, éd. APC, Namur, 1982 (illustrations de François Walthéry) ; 1983 (illustrations de Renoy).
  • Carnet rose, éd. Via Plus, Liège, 1992.
  • Le Petit Futé de Liège, éd. Neocity, Bruxelles, 1997.
  • Dossiers des guerres, Beckers Book Club, Anvers, 1970-1975 :
    • La Grande Guerre (3 vol.)
    • L'Entre-deux guerres (3 vol.)
    • La Seconde Guerre mondiale (10 vol.)
    • La Guerre froide
    • La Corée
    • L'Indochine
    • Le Conflit algérien
    • Israël
    • Congo et Biafra en sang
    • Révolutions d'Amérique latine
    • La Chine de Mao
    • Vietnam et Cambodge

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Cris du vent, Jouvence, Bruxelles, 1959.
  • Les Liens de l’été, L’Essai, Liège, 1962.
  • Les Matins ivres, L’Essai, Liège, 1964.
  • Les Chiens malades, L’Essai, Liège, 1965 (illustrations de G.-H. Dacos).
  • Le Dos à la mer, Les 9 Pailles, Tilff, 1965 (illustrations de J.-Cl. Vandormael, préface de Marie Nicolaï).
  • Les Jardins du silence, Les 9 Pailles, Tilff, 1966.
  • Les Temps princiers, Les 9 Pailles, Tilff, 1967 (illustrations de G. Polus, préface de Georges Linze).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]