Christiane Legrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christiane Legrand
Image dans Infobox.
Christiane Legrand, en 1964
Biographie
Naissance
Décès
(à 81 ans)
Paris 15e
Nationalité
Activités
Père
Fratrie
Autres informations
Membre de
Tessiture
Labels
Genre artistique

Christiane Legrand est une chanteuse française, née le à Aix-les-Bains et morte le à Paris 15e[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Christiane Legrand est la fille du chef d'orchestre Raymond Legrand et la sœur aînée de 18 mois du compositeur Michel Legrand. Sa carrière est axée principalement sur le jazz vocal. Elle fait partie successivement comme soprano de trois grands groupes vocaux français : les Blue Stars de 1954 à 1956[2], les Double Six de 1960 à 1963[3] et les Swingle Singers à partir de 1962[4]. Parallèlement elle accompagne beaucoup de chanteurs en studio comme voix soliste ou comme chorist lead.

Elle est l'interprète de plusieurs bandes originales de films, qu'il s'agisse de chansons comme dans Les Parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort et Peau d'âne (dans lequel elle double Delphine Seyrig pour le chant), tous trois de Jacques Demy sur des musiques de son frère cadet Michel Legrand, ou de « vocalises » comme pour Les Aventuriers sur une musique de François de Roubaix).

Parallèlement Christiane Legrand chante sur les musiques de Luciano Berio, Marius Constant, Morton Subotnick, Edgard Varèse, etc. Elle est également l'invitée du groupe britannique Procol Harum sur l'album Grand Hotel en 1973 avec la chanson Fires (Which Burn Brightly).

Elle est l'épouse de l'ingénieur du son de studio Pierre Fatosme[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec les Blue Stars[modifier | modifier le code]

  • 1955 : Les Blue Stars (Légende du pays aux oiseaux (Lola)), Barclay

Avec Les Double Six[modifier | modifier le code]

Avec les Swingle Singers[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Jazz Sébastien Bach, Philips
  • 1964 : Going Baroque, Philips
  • 1965 : Swinging Mozart, Philips
  • 1965 : Les Romantiques, Philips
  • 1966 : Swingling Telemann, Philips
  • 1966 : Place Vendôme, Philips
  • 1967 : Sounds of Spain : Concerto d'Aranjuez, Philips
  • 1968 : Noëls sans passeport, Philips
  • 1968 : Jazz Sébastien Bach Vol. 2, Philips
  • 1969 : American Look, Philips
  • 1969 : Sinfonia : Luciano Berio conducting the New York Philharmonic and Swingle Singers, Columbia Masterworks

Sous son nom[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Christiane Legrand accompagnée par Gérard Levesque et son Orchestre (N'attends pas), Barclay
  • 1960 : Les Barclay - Direction Christiane Legrand, Barclay (plusieurs 45 tours, un 33 tours)
  • 1961 : Christiane Legrand accompagnée par Gérard Levesque et son Orchestre (Les citrons de Tel-Aviv), Barclay
  • 1961 : Les Barclay - Direction Christiane Legrand, Barclay (plusieurs 45 tours)
  • 1962 : Christiane Legrand accompagnée par Michel Legrand et son Orchestre (Le poisson dans l'eau), Barclay
  • 1972 : Le Brésil de Christiane Legrand, AMI Records
  • 1976 : Quire - Direction Christiane Legrand, RCA
  • 1994 : "Christiane Legrand Chansons d'Amour", Sony Music

Comme chanteuse invitée[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Chanteuse de musiques de films[modifier | modifier le code]

Doublage chant[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de la chanteuse Christiane Legrand », France Musique, (consulté le ) (en archive).
  2. Rémi Carémel, « Discographie des Blues Stars », sur Dans l'ombre des studios, .
  3. Rémi Carémel, « Discographie des Double Six », sur Dans l'ombre des studios, .
  4. Philippe Carles, André Clergeat, Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du Jazz, Robert Laffont éditeur, 2000.
  5. Pierre Fatosme sur Artist direct.com.
  6. Rémy Batteault, « Christiane Legrand et Véronique Le Berre – Voix de fées », sur http://www.regardencoulisse.com, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]