Raccoon City

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raccoon.

Raccoon City est une ville fictive de la saga Resident Evil, de type survival horror et édité par Capcom.

Description[modifier | modifier le code]

Raccoon City est une petite ville américaine comptant 100 000 habitants. Elle est située dans le Midwest des États-Unis, bien que l'État ne soit jamais mentionné. Sa date de fondation n'est pas connue. Entourée par une chaîne de montagnes et une forêt dense, elle reste relativement isolée. La plupart des emplois de la ville sont fournis par Umbrella Corporation, une société pharmaceutique (fictive) qui a installé un laboratoire aux abords de Raccoon City. La ville est dotée :

Les forces de police municipales, le RPD, accueillent en leur sein une unité d'élite, les STARS. Par ailleurs, Raccoon est la deuxième ville des États-Unis, après New York, à être dotée d'une telle unité.

En septembre 1998, au moment où les événements de la série Resident Evil commencent, le maire de la ville est Michael Warren, le chef de la police Brian Irons, et Albert Wesker dirige les STARS. Warren et Irons sont réputés pour être corrompus par Umbrella, pour fermer les yeux sur les activités douteuses de la compagnie.

Raccoon City est détruite le 1er octobre 1998 par un tir de missile nucléaire décidé par le Président des États-Unis, pour enrayer l'épidémie de Virus T qui a transformé la population en dangereux zombies affamés de chair humaine.

Lieux[modifier | modifier le code]

Ecliptic Express[modifier | modifier le code]

L'Ecliptic Express était un train de première classe, luxueux et utilisé par le personnel d'Umbrella pour les déplacements à travers les Montagnes Arklay. Il était situé dans la Forêt de Raccoon City.

Durant les événements de Resident Evil Zero, le 23 juillet 1998 à 20h17, le train partait vers le Centre de Formation d'Umbrella, ouvert après 20 ans de fermeture. Le train est attaqué par des Sangsues qui contaminent les passagers, devenant alors des Zombies. L'équipe Bravo des S.T.A.R.S. est allée enquêter sur les lieux. Seule Rebecca Chambers entrera dans le train, trouvant Billy Coen et son compagnon mort, Edward Dewey. Avec Billy, Rebecca essayera de stopper le train qui sera tout de même détruit par la suite.

Le train possède trois étages et 18 salles.

Centre de Formation[modifier | modifier le code]

Le Centre de Formation (ou Centre d'Entraînement) était un institut de recherche situé dans les Montagnes Arklay. Il était dirigé par James Marcus, l'un des trois fondateurs d'Umbrella Corporation et situé dans les Montagnes Arklay.

Le Centre a été créé en Août 1968 dans le but d'attirer le plus de monde intéressé par la virologie. En Septembre 1977, William Birkin et Albert Wesker intègrent le centre et deviennent vite d'excellents élèves. Cependant, l'année suivante, l'établissement ferme ses portes, même si Marcus continue ses recherches sur le Virus T ; Wesker et Birkin sont mutés au Laboratoire Arklay.

Pendant les événements de Resident Evil Zero, en Juillet 1998, quelques années après l'assassinat de Marcus, Umbrella décide de rouvrir les portes du centre mais n'est pas au courant que le Virus T, libéré par Marcus, s'est répandu dans le bâtiment. En fin de compte, l'installation est détruite par William qui active le système d'auto-destruction pour empêcher l'épidémie de se propager davantage.

Le centre possède 4 étages et plus de 30 salles.

Jack's Bar (J's Bar)[modifier | modifier le code]

Le Jack's Bar (également connu sous le nom de J's Bar) était l'un des deux bars de Raccoon City (l'autre étant le Bar Black Jack) situé au Sud-Ouest de la ville. C'était un des endroits les plus côtoyés de la ville avant qu'elle ne fût envahie par les monstres. Le bar était possédé par un homme du nom de Jack et les seuls employés connus à ce jour sont Cindy Lennox et son ami Will.

Durant les événements de Resident Evil Outbreak, c'est une soirée typique au bar juste avant qu'un Zombie n'apparaisse et dévore Will le barman. Les survivants sont donc contraints de se réfugier sur le toit. À ce moment, un policier avertit que la zone sera bouclée et que les survivants doivent immédiatement se retrouver devant le bar.

Le J's Bar réapparaît dans Resident Evil Outbreak File 2 mais comme étant un scénario d'entraînement.

Le bar possède 4 étages et 14 salles.

Hôpital[modifier | modifier le code]

L'Hôpital de Raccoon City était un établissement médical situé près du Beffroi St Michael et du Parc, dans la partie Nord de la ville.

Il a été construit en 1992 sous la responsabilité de Michael Warren. La société Umbrella a pris le contrôle du niveau -3 pour le développement des ABO. Après les incidents dans les Montagnes Arklay, une colonie de sangsues contaminées par le Virus T envahit les sous-sols de l'hôpital.

Durant les événements de Resident Evil Outbreak, un Zombie Sangsue tente de dévorer les survivants. Une fois tué, ils essayent de s'échapper dans les égouts (niveau -2) mais tombent sur une autre Reine Sangsue, bien différente de celle de Marcus.

Pendant les événements de Resident Evil 3, Carlos doit trouver un vaccin pour Jill, contaminée par le Virus T. Il retrouvera Nicholaï qui s'avouera être un traître et Tyrell tué par celui-ci. Des Hunters Beta et des Hunters Gamma (niveau -3) sont les principaux monstres du bâtiment.

L'hôpital explose à cause des détonateurs mis en place par Nicholaï, juste après que Carlos ne sorte in extremis du lieu.

L'hôpital possède 10 étages (dont 8 visités) et plus de 30 salles.

Hôtel Apple[modifier | modifier le code]

L'Hôtel Apple était un hôtel de Raccoon City situé non loin du J's Bar (Sud-Ouest de la ville).

Pendant les événements de Resident Evil: The Umbrella Chronicles, Ada Wong a pour mission de trouver un de ses coéquipiers dans le bâtiment envahi de Hunters. Elle le trouvera mort et continuera sa route dans la ville.

Pendant les événements de Resident Evil Outbreak, 2 pompiers, Len et Charlie, avaient pour mission de sauver les survivants de l'hôtel. Quand ils arrivent dans la salle de la chaudière, celle-ci explose et le bâtiment prend feu de toutes part. Ce sera le pompier Dany qui sauvera les survivants.

L'hôtel possède 3 étages et plus de 30 salles (certaines étant brûlées).

Laboratoire Arklay[modifier | modifier le code]

Le Laboratoire Arklay est un institut de recherches situé dans les Montagnes Arklay, dans le but de mener des expériences illégales sur des A.B.O.

Le laboratoire a été construit peu de temps après l'achèvement du Manoir Spencer. La famille de George Trevor s'est vue enlevée par des chercheurs et utilisée comme cobaye pour les expériences sur le Virus T.

Pendant les événements de Resident Evil, après l'évasion du Virus T à travers le labo, la grande majorité des chercheurs se retrouvent transformés en Zombies tandis que l'autre partie est décimée par les créatures biologiques, désormais en totale liberté. Le labo est détruit par un système d'auto-destruction, anéantissant le Manoir Spencer et le Résidence situés aux alentours.

Le laboratoire possède 4 étages et 21 salles.

Laboratoire de Recherches d'Umbrella[modifier | modifier le code]

Le Laboratoire de Recherches d'Umbrella était un atelier utilisé par James Marcus lorsqu'il étudiait le Virus Progenitor et le Virus T. C'est aussi l'endroit où il fut assassiné en 1988.

Ce laboratoire est situé non loin du Centre de Formation, dans les Montagnes Arklay. Cependant, une chapelle est utilisée comme façade.

Pendant les événements de Resident Evil Zero, Billy et Rebecca sont contraints de devoir s'y aventurer. Les expériences trouvées ne concernent que les Sangsues, et plusieurs bustes de Marcus sont représentés sur certaines portes. Son atelier était tellement vieux que des escaliers se sont effondrés entre 1988 et 1998.

Le laboratoire possède 4 étages et 17 salles.

Manoir Spencer[modifier | modifier le code]

Le Manoir Spencer est une bâtisse de luxe créée en Novembre 1967 par George Trevor sur les ordres d'Oswell E. Spencer. Ce manoir fut créé dans les Montagnes Arklay pour y dissimuler un laboratoire menant des expériences illégales.

Après que la construction du manoir fut achevée, Spencer invita George et sa famille, Jessica et Lisa, à s'installer dans la demeure. À peine arrivés dans le manoir, les Trevor sont capturés par des scientifiques d'Umbrella pour s'en servir comme cobayes. Seul George réussit à s'enfuir mais, le bâtiment étant rempli de pièges, il reste enfermé. Il trouvera une tombe portant son nom avant d'être enfermé dans un cercueil, dans la crypte se trouvant derrière le manoir.

Durant les événements de Resident Evil en Juillet 1998, l'épidémie du Virus T se propage à travers tout le manoir et les chercheurs qui y vivaient se transforment en Zombies. L'équipe Alpha des S.T.A.R.S. s'est vue détruire le laboratoire avec un système d'auto-destruction qui anéantira également le Manoir Spencer.

Le manoir possède 4 étages et plus de 50 salles.

Résidence[modifier | modifier le code]

La Résidence était un bâtiment réservé aux chercheurs d'Umbrella créé en 1960. Sous cette habitation se trouvait un petit laboratoire ainsi qu'un grand aquarium dans lequel se trouvaient les Neptunes. Elle était située aux environs du Manoir Spencer, dans les Montagnes Arklay.

Quelque temps avant les événements de Resident Evil, durant l'épidémie du Virus T dans le Manoir Spencer, un chercheur contaminé devenu fou brise l'aquarium des Neptunes, inondant non seulement les souterrains de la Résidence mais contamine aussi les requins. Par ailleurs, beaucoup de recherches ont été faites sur la Plante 42 qui a envahi une pièce du bâtiment. Ses racines, bloquant tout chemin vers la sortie, ont fait suicider les derniers scientifiques. Il fut détruit en même temps que le manoir.

La résidence possède 3 étages et 20 salles.

Université[modifier | modifier le code]

L'Université de Raccoon City était un campus situé dans la zone industrielle de la ville, dans la partie Est. Parmi les étudiants, la plus connue est Yoko Suzuki. Greg Muller et Peter Jenkins sont également connus pour avoir travaillé là-bas sur un antidote contre le Virus T : Soleil.

Durant les événements de Resident Evil Outbreak, George Hamilton reçoit une lettre de Peter disant qu'il travaille sur un antidote contre le Virus T et qu'il l'attend à l'université. Cependant, arrivés là-bas, les survivants ne découvrent que le cadavre de Peter.

Pendant ce temps, Greg travaille non seulement sur Soleil mais aussi sur un Tyran : Thanatos en qui il voue une dignité. Nicholaï Ginovaef se trouve à l'université et abat Greg avant de mettre des explosifs dans le bâtiment.

L'université possède 9 étages (dont 7 visités) et plus de 30 salles.

Événements majeurs[modifier | modifier le code]

L'incident du Manoir Spencer[modifier | modifier le code]

À la suite du signalement de nombreuses disparitions et de la présence de créatures étranges aux alentours du Manoir Spencer, situé en périphérie de Raccoon City, à partir du mois de mai 1998, les 2 équipes des S.T.A.R.S sont dépêchées sur place pour enquêter le 23 juillet de la même année. Ils découvriront que le manoir cache un laboratoire secret d'Umbrella où la firme développe des armes biologiques. L'incident est dû à une contamination de ses occupants par le Virus T, qui transforme les personnes contaminées en Zombies cannibales capables de transmettre leur maladie par simple morsure. Les S.T.A.R.S devront également affronter d'autres abominations issues des manipulations génétiques d'Umbrella, tels les Hunters ou le Tyran. Bien que piégés et manipulés par leur propre chef, Wesker (qui était en réalité un agent d'Umbrella infiltré dans la police de Raccoon), plusieurs membres de l'équipe (Chris Redfield, Jill Valentine, Rebecca Chambers et Barry Burton) sortent vivants du manoir qu'ils parviennent à détruire, anéantissant les recherches d'Umbrella et leurs créatures. Wesker est laissé pour mort.

Infection[modifier | modifier le code]

2 mois après l'incident, les S.T.A.R.S survivants ont quitté la ville (excepté Jill Valentine et Brad Vickers) pour lutter contre Umbrella à travers le monde. Le 22 septembre 1998, la société pharmaceutique envoie un commando de ses forces armées privées, mené par Hunk Death, pour trouver le laboratoire secret du Dr William Birkin, situé dans les égouts de la ville, et récupérer le Virus G qu'il a mis au point. Birkin, sérieusement blessé dans l'opération, s'injecte le virus et devient un monstre implacable. Il pourchasse et tue les membres du commando (seul Hunk en réchappe vivant). Les fioles de Virus T que transportaient les mercenaires tués se brisent et des rats en mangent le contenu, puis répandent par morsures la toxine dans la ville. En quelques jours, les habitants sont décimés et transformés en Zombies et la ville sombre dans le chaos, les forces de police sont dépassées. Umbrella envoie ses propres forces sur place, ainsi qu'une de ses plus redoutables créations, le Nemesis, un Tyran amélioré ayant pour mission d'éliminer les S.T.A.R.S encore en vie.

Le 28 septembre 1998, Jill et Brad décident de quitter la ville et essaient de trouver une échappatoire. Mais Brad est tué par le Nemesis, auquel Jill parvient à échapper. La jeune femme finira par rencontrer Carlos Oliveira, un mercenaire d'Umbrella, et s'alliera à lui après qu'il l'aura sauvée de Nemesis. Jill sera malgré tout contaminée par le Virus T, mais Carlos trouvera un remède et veillera sur Jill durant 24 heures, le temps que le remède agisse.

Le 29 septembre, Leon S. Kennedy, jeune officier de police fraîchement promu à Raccoon, et Claire Redfiled, la sœur cadette de Chris, arrivent en ville. Ils se rencontrent, pourchassés par les zombies, et, bien que séparés à plusieurs reprises, parviennent à s'enfuir de la ville par un train qu'ils remettent en marche. Ils éliminent également le monstre qu'est devenu William Birkin. Claire parvient à secourir Sherry Birkin, la fille de William.

Le 30 septembre, Jill, enfin rétablie, parvient à fuir la ville avec l'aide de Carlos et d'autres membres des forces d'Umbrella, après avoir vaincu définitivement le Nemesis.

Destruction[modifier | modifier le code]

Le 1er octobre 1998, devant l'ampleur de la catastrophe et l'inefficacité des mesures de confinement (les barrages de police cèdent et les interventions du SWAT se soldent par de lourdes pertes), le Président des États-Unis ordonne la destruction de la ville. Un missile nucléaire est lancé sur Raccoon City, anéantissant la ville et l'ensemble des créatures qui y rôdaient. L'infection est enrayée, et les ruines de la ville deviennent une zone interdite totalement barricadée.