Resident Evil Zero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Resident Evil Zero
Image illustrative de l'article Resident Evil Zero

Éditeur Capcom
Développeur Capcom Production Studio 3
Navire Amiral (scénario)
Concepteur Kouji Oda (directeur),
Tatsuya Minami (producteur)[1]

Date de sortie GameCube
  • États-Unis 12 novembre 2002
  • Japon 21 novembre 2002
  • Europe 7 mars 2003

Wii
  • Japon 10 juillet 2008
  • États-Unis 1er décembre 2009
  • Europe 22 janvier 2010

Xbox One & PlayStation 4
  • Europe 19 janvier 2016
  • États-Unis 19 janvier 2016
  • Japon 21 janvier 2016

Xbox 360 & Playstation 3
  • Europe 19 janvier 2016
  • États-Unis 19 janvier 2016
  • Japon 21 janvier 2016

PC
  • Europe 19 janvier 2016
  • États-Unis 19 janvier 2016
  • Japon 21 janvier 2016
Genre Survival horror
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme GameCube, Wii, Xbox One, PlayStation 4, Xbox 360, PlayStation 3, PC
Média Mini DVD, DVD
Contrôle Manette, Wiimote

Évaluation ESRB : M ?
PEGI : 18+ ?

Resident Evil Zero, typographié Resident Evil Ø, connu au Japon sous le nom Biohazard Ø (バイオハザード0?), est un jeu vidéo de type survival horror développé par Capcom Production Studio 3 et édité par Capcom sur la GameCube de Nintendo en 2002. Il est disponible en Europe le 7 mars 2003. Le jeu est par la suite édité dans la gamme « Choix des Joueurs ».

Resident Evil Zero est une préquelle au premier épisode de la série. Le scénario se déroule la veille des événements relatés dans Resident Evil, il couvre les épreuves vécues dans les montagnes Arklay par l'équipe Bravo des S.T.A.R.S. Le gameplay reste similaire aux autres épisodes de la série mais comprend une innovation appelée « Partner Zapping ». Le joueur contrôle à la fois l'agent des S.T.A.R.S. Rebecca Chambers et le criminel condamné à mort Billy Coen, et peut à tout instant alterner entrer les deux personnages afin de résoudre des énigmes et tirer parti de leurs capacités uniques.

Le jeu reçoit des critiques plutôt positives lors de sa sortie, et compte 1,25 million d'exemplaires vendus sur GameCube[2]. Les critiques font l'éloge des graphismes, de la bande son, et de l'atmosphère qu'il dégage. Beaucoup estiment que le Partner Zapping et la nouvelle gestion des objets ajoutent de nouvelles couches stratégiques, cependant certains trouvent ces changements encombrants ou non-innovants. Le système de jeu et les contrôles traditionnels de la série sont largement considérés comme maladroits et désuets.

Le jeu est porté sur Wii en 2008, et une version remastérisée en haute définition sort en janvier 2016 sur PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One et Windows, cette dernière compte 800 000 copies vendues[3].

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Cet opus se déroule quelques heures avant le premier Resident Evil et le crash de l'équipe Alpha des S.T.A.R.S, envoyée enquêter sur la perte de contact avec l'équipe Bravo. Cette dernière fut donc la 1re amenée sur le terrain du Manoir Spencer, quartier général d'Umbrella Corporation et demeure sinistre abritant les horreurs engendrées par le Virus T. Elle permet d'éclairer un pan obscur de la série, notamment sur les origines d'Umbrella et la création du Virus T, ou encore les raisons de la disparition de l'équipe Bravo. En somme, cet épisode constitue la genèse de Resident Evil et se plonge au cœur d'une vieille histoire de vengeance (avec l'introduction du Dr. James Marcus, qui est entre autres cofondateur d'Umbrella et formateur de Albert Wesker et de William Birkin, antagonistes du jeu et de ses suites directes).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le 23 juillet 1998 vers 20 h dans les montagnes Arklay, à côté de la ville de Raccoon City, l'Ecliptic Express, un train affrété au transport des personnes travaillant chez Umbrella, est attaqué par de mystérieuses sangsues.

Deux heures plus tard, alors que l'équipe Bravo se rend au manoir Spencer, leur hélicoptère, à la suite d'une panne de moteur, s'écrase dans la forêt. Une fois au sol, elle découvre une jeep de l'armée et deux militaires morts qui avaient pour mission de transférer un prisonnier à la base de Lexton pour son exécution : Billy Coen, un ex-lieutenant condamné à mort pour le meurtre de vingt-trois personnes. L'équipe décide alors de suspendre l'enquête principale et se sépare ensuite afin de partir à la recherche du prisonnier.

Rebecca Chambers, jeune recrue, découvre alors le train arrêté sur la voie ferrée, et pénètre dedans, persuadée que Billy Coen s'y cache.

En effet, elle le retrouve rapidement mais ce qu'ils vont rencontrer va les forcer à coopérer pour survivre…

Développement[modifier | modifier le code]

Tout comme Resident Evil 2 et Resident Evil 4, Resident Evil Zero connait un développement assez particulier.

Début 2000, Nintendo demande à Capcom de réaliser une conversion de Resident Evil 2 pour Nintendo 64. En effet, à cette époque, la 64 bits de la firme traine une réputation de console « enfantine » et Nintendo compte bien changer cela[réf. nécessaire]. Parallèlement Capcom commence à travailler sur un nouvel épisode destiné exclusivement à la Nintendo 64[4].

Le nouveau jeu est présenté lors du Tokyo Game Show de septembre 2000 sous le titre Resident Evil 0 (le Zero étant inscrit en chiffres et non en lettres). La societé laisse entendre que le scénario se déroule quelques jours avant le premier épisode et que le jeu a pour cadre un mystérieux train. La principale protagoniste semble être Rebecca Chambers, et un étrange criminel échappé de son lieu de détention doit également faire son apparition. Graphiquement le jeu est assez semblable à Resident Evil 2. À cette époque le jeu est finalisé à environ 20 %.

Cependant avec l'annonce de la GameCube et à cause de la capacité de stockage limité des cartouches Nintendo 64, Capcom annule le développement sur Nintendo 64 et le transfère sur GameCube en décembre 2000.

Le scénario est en partie conservé sur le nouveau support GameCube, et la trame générale reste assez fidèle à la conception de départ. Les modifications observables sont bénéfiques, puisqu'il s'agit des graphismes qui se voient désormais améliorés, tout comme les vidéos précalculées en images de synthèse.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Edge (GB) 7/10[5]
Famitsu (JP) 38/40[5]
Joypad (FR) 8/10[5]
Presse numérique
Média Note
Gamekult (FR) 7/10[6]
GameSpot (US) 8/10[7]
IGN (US) 8,2/10[8]
Jeuxvideo.com (FR) 15/20[9]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 84,15 %[10]
MobyGames 82 %[11]

Héritage[modifier | modifier le code]

Le jeu est réédité sur Wii au Japon le 10 juillet 2008, puis en Amérique du Nord et en Europe le 22 janvier 2010.

Une version remastérisée intitulée Resident Evil 0 HD Remaster est sortie le 19 janvier 2016 sur PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One et Microsoft Windows. Une compilation nommée Resident Evil Origins Collection, comprenant aussi la version HD du premier Resident Evil, est sortie la même période sur PlayStation 4 et Xbox One.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi et Bruno Provezza, Resident Evil : Des zombies et des hommes, Third, , 224 p.

Références[modifier | modifier le code]