Resident Evil (série de films)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Resident Evil (homonymie).
Resident Evil
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original de la série.

Support d'origine Resident Evil
Auteur d'origine Capcom
Nombre de films 6 (Liste des films)
Premier opus Resident Evil (2002)
Dernier opus '
Sociétés de production Constantin Film
Davis Films
Impact Pictures
New Legacy Films (1er film)
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne (6 films)
Drapeau de la France France (6 films)
Drapeau du Canada Canada (5 films)
Drapeau des États-Unis États-Unis (4 films)
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (3 films)
Drapeau de l'Australie Australie (2 films)
Genre Action
Horreur
Science-fiction

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Resident Evil est une hexalogie cinématographique, adaptée de la série de jeux vidéo japonaise Resident Evil et développée par Paul W. S. Anderson entre 2002 et 2016.

Les films mettent en scène les aventures d’Alice (incarnée par Milla Jovovich), un ancien agent de sécurité de la multinationale Umbrella Corporation, qui tente de survivre dans un monde envahi par des morts-vivants et autres armes biologiques à cause d'un virus libéré par la société. Au cours de ses aventures, elle rencontrera de nombreux personnages issus de la série des jeux dont Claire Redfield (Ali Larter), Jill Valentine (Sienna Guillory) ou Carlos Oliveira (Oded Fehr) qui vont l'accompagner dans son combat contre Umbrella.

Malgré des critiques généralement mitigées ou négatives, la série est un succès au box-office. Tous les opus, à l'exception du dernier, ont démarré leur exploitation à la première place du box-office américain. La série détient le record de l'adaptation d'un jeu vidéo ayant eu le plus de succès, record dévoilé dans l'édition vidéo-ludique du livre Guinness des records. C'est aussi la série adaptée d'un jeu ayant rapporté le plus d'argent, avec plus de 1 milliard de dollars cumulés pour un budget total de 290 millions de dollars[1].

Films[modifier | modifier le code]

La série est composée de six films :

Resident Evil (2002)[modifier | modifier le code]

Article principal : Resident Evil.

Dans un grand laboratoire pharmaceutique souterrain de l'entreprise multinationale Umbrella Corporation, un virus est volontairement libéré. Le bâtiment est alors mis en quarantaine puis les scientifiques y travaillant sont assassinés.

Dans un somptueux manoir, une jeune femme nommée Alice (Milla Jovovich) se réveille dans une salle de bains sans aucun souvenir. Le temps de chercher des informations et des explications relatives à son amnésie, Alice rencontre un homme du nom de Matt, un policier de la ville, (Eric Mabius) et tous deux se font capturer par un commando d'élite qui investit le manoir. Les soldats (James One Shade (Colin Salmon), Rain Ocampo (Michelle Rodríguez), Chad Kaplan (Martin Crewes), J. D. Salidas (Pasquale Aleardi), Olga (le médecin) (Liz May Brice) et deux autres soldats) ont pour objectif de retrouver la véritable raison de cette mise en quarantaine, qui a tourné, peut-on dire, au massacre. C'est alors qu'ils contraignent Alice, qui est une ancienne membre d'escouade d'Umbrella Corporation, et Matt, à monter à bord d'un train situé sous le manoir les conduisant au HIVE, le laboratoire souterrain. Dans le train, le groupe découvre un autre homme qui comme Alice, n'a aucun souvenir. Il s'agit d'un autre membre d'escouade et compagnon d'Alice dénommé Spencer Parks (James Purefoy).

Resident Evil: Apocalypse (2004)[modifier | modifier le code]

Article principal : Resident Evil: Apocalypse.

Alice, une employée du service de sécurité de la compagnie, qui avait tenté de la trahir, fut capturée, puis emmenée dans un hôpital de Raccoon City, juste après avoir vu le dernier survivant du manoir, Matt, enlevé sous ses yeux.

Se réveillant après un laps de temps inconnu, elle s'échappe de ce lieu a priori désert pour découvrir l'horreur : la ville entière est en proie au même mal qui a rongé le Hive. Les habitants se zombifient les uns après les autres, des créatures infâmes rôdent dans le centre ville à la recherche de victimes potentielles. Déjà, les autorités, poussées par Umbrella, décident de fermer les ponts permettant de sortir de Raccoon city, piégeant ainsi le reste de la population.

Pour Alice, il est temps de savoir ce qui se passe. Alice rencontrera d'autres survivants, ainsi que des membres d'une unité d'élite, appelée STARS. Leur but sera de s'échapper car la contamination avance à grands pas, et il ne restera bientôt plus de survivants. Malheureusement, Umbrella a ordonné le bouclage de Racoon, afin d'éviter que le virus ne s'échappe de la ville. La seule solution qui restera pour Alice et ses coéquipiers, est de retrouver la fille d'un membre important de Umbrella, disparue alors qu'elle devait être extraite et mise en sécurité dès la connaissance de la contamination du Hive. En échange de cette recherche, ce membre important leur permettra de s'enfuir de Racoon, Umbrella a en effet l'intention d'exterminer l'ensemble de la population (aussi bien les zombies que les humains restants) de Raccoon City à l'aide d'un missile nucléaire pour arrêter le virus et détruire les preuves.

Resident Evil: Extinction (2007)[modifier | modifier le code]

Article principal : Resident Evil: Extinction.

Après les évènements de l'accident de Raccoon City, Alice (Milla Jovovich) erre dans le désert du Nevada, à la recherche de survivants. Ces derniers sont quasi-inexistant, le monde étant envahi par le virus T.

Entre temps, un convoi de survivants, non loin d'Alice, parcourt le désert avec comme dirigeants : Claire Redfield (Ali Larter), Carlos Olivera (Oded Fehr), L.J (Mike Epps), K-Mart (Spencer Locke), Betty (Ashanti), Mikey (Chris Egan) et Chase (Linden Ashby).

Tandis que dans une base souterraine d'Umbrella le docteur Isaac (Iain Glen) tente de créer un vaccin contre le virus T, Alice découvre un carnet disant qu'une ville d'Alaska, Arcadia, n'est pas touchée par le virus. Le convoi veut camper près d'un motel mais à l'intérieur, un zombie mord L.J, ce dernier n'en informant pas ses camarades.

Resident Evil: Afterlife (2010)[modifier | modifier le code]

Article principal : Resident Evil: Afterlife.

Alice arrive à Tokyo pour attaquer et détruire la forteresse souterraine d'Umbrella Corporation. Elle y arrive, au prix de ses clones et s'apprête à tuer Albert Wesker dans un hélicoptère mais l'homme lui injecte un sérum détruisant tous les pouvoirs qu'elle avait acquis. L'hélicoptère s'écrase contre une montagne et Alice y survit, mais apparemment pas Wesker.

6 mois plus tard, à bord d'un avion, Alice part vers Arcadia, une ville où seraient allés ses amis Claire Redfield et K-mart. Il n'y a qu'une piste d’atterrissage, et nulle trace de survivants. Alice retrouve quand même Claire, mais cette dernière a perdu la mémoire. Les deux femmes se rendent en avion à Los Angeles et découvrent qu'un immeuble qui servait de prison abrite un groupe de survivants. Alice et Claire y atterrissent et font la connaissance de Luther, Bennett, Crystal, Kim Young, Angel Ortiz, Wendell et contre toute attente, le frère de Claire, Chris Redfield. Alice apprend qu'Arcadia est en fait un cargo mouillant dans l'océan à deux pas de la ville. Mais l'avion d'Alice ne contient que deux places, et elle ne pourra pas faire plusieurs atterrissages à la suite.

Resident Evil: Retribution (2012)[modifier | modifier le code]

Article principal : Resident Evil: Retribution.

Alice (Milla Jovovich) se réveille dans une banlieue chic de Raccoon City. Elle se retrouve mariée à Todd, un homme parfait qui étrangement ressemble comme deux gouttes d'eau à Carlos Oliveira (Oded Fehr), et est mère d'une petite fille idéale. Mais qu'en est-il d'Umbrella Corporation et de l'infection ? N'était-ce qu'un rêve ? Tout semble bien se passer jusqu'au moment où Alice et sa famille se retrouvent attaqués par une horde de morts-vivants. La situation dégénère et la vie d'Alice se transforme en cauchemar.

Cette dernière se réveille brusquement dans une cellule d'Umbrella Corporation. Elle réalise alors que tout n'était qu'un rêve. Alice est alors libérée de sa cellule. Elle rencontre par la suite Ada Wong (Li Bingbing), bras droit d'Albert Wesker, qui lui révèle qu'elle se trouve dans une des installations les plus importantes d'Umbrella Corporation se situant en Russie et que désormais la Reine Rouge contrôle toutes les infrastructures.

Alice ne se trouve alors aucun autre objectif que de fuir le laboratoire. Mais elle se rendra vite compte que le complexe est plein de surprises, très vite des révélations se feront connaître. L'héroïne sera confrontée à Jill Valentine (Sienna Guillory), une ancienne alliée désormais contrôlée par Umbrella, aux clones de ses anciens amis décédés : Rain (Michelle Rodriguez), One (Colin Salmon), Carlos (Oded Fehr) ou Ada qui se révèlera jouer un double-jeu. Alice découvrira que les évènements qu'elle a vécus dans la banlieue de Raccoon City n'étaient pas un rêve.

Resident Evil : Chapitre final (2016)[modifier | modifier le code]

Article principal : Resident Evil : Chapitre final.

À la suite des précédents évènements, l'humanité vacille après qu'Alice a été trahie par Albert Wesker à Washington D.C.. En tant que dernière survivante de ce qui devrait être le dernier rempart de l'humanité face aux hordes de zombies, Alice doit retourner là où le cauchemar a commencé, à Raccoon City, où Umbrella Corporation rassemble ses forces pour un dernier assaut sur les derniers survivants de l'Apocalypse.

Dans une course contre la montre, Alice joint ses forces à d'anciens amis et à un allié inattendu pour une bataille contre les hordes de zombies et les monstres mutants. Entre la perte de ses pouvoirs et les attaques d'Umbrella, ce sera l'aventure la plus difficile d'Alice tandis qu'elle se bat pour sauver l'Humanité, à un souffle de l'oubli.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Films
Resident Evil
(2002)
Apocalypse
(2004)
Extinction
(2007)
Afterlife
(2010)
Retribution
(2012)
Chapitre final
(2016)
Sous-titres québécois Les créatures maléfiques Apocalypse L'Extinction L’Au-delà Le Châtiment L'ultime chapitre
Réalisateurs Paul W. S. Anderson Alexander Witt Russell Mulcahy Paul W. S. Anderson
Scénariste Paul W. S. Anderson
Producteurs Paul W. S. Anderson
Samuel Hadida
Jeremy Bolt
Bernd Eichinger Bernd Eichinger
Robert Kulzer
Don Carmody Don Carmody
Compositeurs Marco Beltrami et Marilyn Manson Jeff Danna Charlie Clouser Tomandandy Paul Haslinger
Monteurs Alexander Berner Eddie Hamilton Niven Howie Doobie White
Directeurs de la photographie David Johnson Derek Rogers David Johnson Glen MacPherson
Christian Sebaldt
3D RealD 3D / IMAX 3D
Budget 35 millions de dollars 45 millions de dollars 60 millions de dollars 65 millions de dollars 40 millions de dollars
Classification Drapeau : États-Unis Interdit au mineurs de moins de 17 ans non accompagnés
Drapeau : France Interdit au moins de 12 ans Tous publics avec avertissement Interdit au moins de 12 ans
Genres Action, horreur et science-fiction
Durée 100 minutes 98 minutes 95 minutes 97 minutes 96 minutes 106 minutes
Dates de sortie Drapeau : États-Unis 15 mars 2002 10 septembre 2004 21 septembre 2007 10 septembre 2010 14 septembre 2012 27 janvier 2017
Dates de sortie Drapeau : France 3 avril 2002 6 octobre 2004 3 octobre 2007 22 septembre 2010 26 septembre 2012 25 janvier 2017
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Australie Australie Drapeau de l'Australie Australie
Sociétés de production Constantin Film
Impact Pictures
Davis Films
New Legacy Films
Distribution Screen Gems (USA) / Metropolitan Filmexport (France)

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages Films
Resident Evil
(2002)
Apocalypse
(2004)
Extinction
(2007)
Afterlife
(2010)
Retribution
(2012)
Chapitre final
(2016)
Alice / Alicia Marcus Milla Jovovich
Rain Ocampo Michelle Rodríguez Michelle Rodríguez
Matt Addison / Nemesis Eric Mabius Matthew G. Taylor
James "One" Shade Colin Salmon Colin Salmon
La Reine Rouge / La Reine Blanche Michaela Dicker Madeline Carroll Megan Charpentier Ever Gabo Anderson
Spence Parks James Purefoy
Chad Kaplan Martin Crewes
J. D. Salinas Pasquale Aleardi
Lisa Addison Heike Makatsch
Dr. William Birkin Jason Isaacs
Jill Valentine Sienna Guillory Sienna Guillory
Carlos Olivera Oded Fehr Oded Fehr
Sam Isaac Iain Glen Iain Glen
Lloyd Jefferson Wayne Mike Epps
Timothy Cain Thomas Kretschmann
Angela Ashford Sophie Vavasseur
Dr. Charles Ashford Jared Harris
Terri Morales Sandrine Holt
Peyton Wells Raz Adoti
Nicholai Ginovaef Zack Ward
Claire Redfield Ali Larter Ali Larter
Albert Wesker Jason O'Mara Shawn Roberts
K-Mart Spencer Locke
Infirmière Betty Ashanti
Mikey Chris Egan
Chase Linden Ashby
Otto Joe Hursley
Capitaine Slater Matthew Marsden
Luther West Boris Kodjoe
Chris Redfield Wentworth Miller
Bennett Sinclair Kim Coates
Angel Ortiz Sergio Peris-Mencheta
Crystal W. Kacey Barnfield
Kim Young Norman Yeung
Leon S. Kennedy Johann Urb
Ada Wong Li Bingbing
Barry Burton Kevin Durand
Becky Aryana Engineer
Abigail Ruby Rose
Doc Eoin Macken
Christian William Levy
Commandant Chu Joon-gi Lee
Colbat Rola
Razor Fraser James
James Marcus Mark Simpson

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Chaque opus, à l'exception du dernier, a démarré son exploitation à la première place du box-office américain.

Le dernier opus, Chapitre final, est néanmoins celui ayant rapporté le plus de bénéfices. Il est suivi par Afterlife puis Retribution, Extinction et enfin par Apocalypse. Le premier volet est celui qui a rapporté le moins de bénéfices.

Ces chiffres permettent à la série de détenir le record de l'adaptation d'un jeu vidéo ayant eu le plus de succès, record dévoilé dans l'édition vidéo-ludique du livre Guinness des records. En tout, la série a rapporté plus de 1 milliard de dollars, faisant d'elle la série adaptée d'un jeu ayant rapporté le plus d'argent.

Malgré le fait qu'il soit l'opus ayant rapporté le plus de bénéfices, Chapitre final est l'opus ayant rapporté le moins aux États-Unis et en France.

Film Recettes américaines Recettes françaises Recettes mondiales Budget Référence
Resident Evil 40 119 709 $ 1 110 752 entrées 102 984 862 $ 33 000 000 $ [2]
Resident Evil: Apocalypse 51 201 453 $ 990 268 entrées 129 342 769 $ 45 000 000 $ [3]
Resident Evil: Extinction 50 648 679 $ 581 802 entrées 148 412 065 $ 45 000 000 $ [4]
Resident Evil: Afterlife 60 128 566 $ 911 582 entrées 300 228 084 $ 60 000 000 $ [5]
Resident Evil: Retribution 42 345 531 $ 517 211 entrées 240 004 424 $ 65 000 000 $ [6]
Resident Evil: Chapitre final 26 830 068 $ 322 324 entrées 312 242 626 $ 40 000 000 $ [7]
Total 271 274 006 $ 4 443 939 entrées 1 233 214 830 $ 288 000 000 $

Critiques[modifier | modifier le code]

Tout le long de son parcours, la série a reçue généralement des critiques mitigés ou négatives.

L'opus le mieux accueilli par la critique est le premier film. Apocalypse est celui ayant reçu le plus mauvais accueil. Les autres volets obtiennent des critiques assez semblables à ces films.

Film Rotten Tomatoes Metacritic Allociné
Resident Evil 34%/100 (124 notes)[8] 33/100 (24 notes)[9] 2,8/5 (17 notes)[10]
Resident Evil: Apocalypse 21%/100 (94 notes)[11] 35/100 (26 notes)[12] 2,5/5 (15 notes)[13]
Resident Evil: Extinction 22%/100 (125 notes)[14] 41/100 (12 notes)[15] 2,2/5 (13 notes)[16]
Resident Evil: Afterlife 23%/100 (95 notes)[17] 37/100 (14 notes)[18] 1,3/5 (6 notes)[19]
Resident Evil: Retribution 31%/100 (65 notes)[20] 34/100 (17 notes)[21] 1,9/5 (9 notes)[22]
Resident Evil: Chapitre final 33%/100 (79 notes)[23] 49/100 (19 notes)[24] 2,2/5 (14 notes)[25]

Reboot[modifier | modifier le code]

Le , Constantin Film annonce au Festival de Cannes un reboot de la franchise Resident Evil au cinéma. Un film qui pourrait lancer une nouvelle série de film[26].

Le réalisateur James Wan, connu pour son travail sur les franchises horrifiques Saw , Conjuring et Insidious sera l'un des producteur de ce reboot dont le script sera écrit par Greg Russo[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Guinness World Records 2012 Gamer’s Edition Preview », sur www.gameinformer.com
  2. « Resident Evil (2002) », Box Office Mojo (consulté le 1er septembre 2010)
  3. « Weekend Box Office Results for September 10–12, 2004 », Box Office Mojo (consulté le 1er septembre 2010)
  4. « Resident Evil: Extinction (2007) », Box Office Mojo (consulté le 1er septembre 2010)
  5. « Resident Evil: Afterlife (2010) », Box Office Mojo (consulté le 2 décembre 2010)
  6. « Resident Evil: Retribution(2012) », Box Office Mojo (consulté le 14 septembre 2012)
  7. (en) « Resident Evil: The Final Chapter (2017) - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 9 février 2017)
  8. (en) « Resident Evil 1 sur Rotten Tomatoes », sur www.rottentomatoes.com
  9. (en) « Resident Evil 1 sur Metacritic », sur www.metacritic.com
  10. « Resident Evil 1 sur Allociné », sur www.allocine.fr
  11. (en) « Resident Evil 2 sur Rotten Tomatoes », sur www.rottentomatoes.com
  12. (en) « Resident Evil 2 sur Metacritic », sur www.metacritic.com
  13. « Resident Evil 2 sur Allociné », sur www.allocine.fr
  14. (en) « Resident Evil 3 sur Rotten Tomatoes », sur www.rottentomatoes.com
  15. (en) « Resident Evil 3 sur Metacritic », sur www.metacritic.com
  16. « Resident Evil 3 sur Allociné », sur www.allocine.fr
  17. (en) « Resident Evil 4 sur Rotten Tomatoes », sur www.rottentomatoes.com
  18. (en) « Resident Evil 4 sur Metacritic », sur www.metacritic.com
  19. « Resident Evil 4 sur Allociné », sur www.allocine.fr
  20. (en) « Resident Evil 6 sur Rotten Tomatoes », sur www.rottentomatoes.com
  21. (en) « Resident Evil 5 sur Metacritic », sur www.metacritic.com
  22. « Resident Evil 5 sur Allociné », sur www.allocine.fr
  23. (en) « Resident Evil 6 sur Rotten Tomatoes », sur www.rottentomatoes.com
  24. (en) « Resident Evil 6 sur Metacritic », sur www.metacritic.com
  25. « Resident Evil 6 sur Allociné », sur www.allocine.fr
  26. (en) « Resident Evil Franchise Set for a Reboot », sur www.variety.com
  27. (en) « Resident Evil Franchise Reboot: James Wan On Board To Produce From Greg Russo Script », sur www.deadline.com

Liens externes[modifier | modifier le code]