RS-28 Sarmat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

RS-28 Sarmat
RS-28 Sarmat
Tracteur-érecteur-lanceur du RS-28 Sarmat au cosmodrome de Plessetsk en 2018.
Présentation
Type de missile Missile balistique intercontinental
Constructeur Krasmash
Développement Bureau d'étude Makeïev
Statut En développement[1], [2]
Caractéristiques
Moteurs 1er étage : 4 РД-274 RD-274
Ergols Propergol liquide
Masse au lancement plus de 200 tonnes [3]
Longueur 35,3 m [3]
Diamètre 3 m [3]
Vitesse 7500 m/sec (estimée)
Portée 18 000 km [3]
Charge utile charge utile estimée à 10 tonnes soit jusqu'à 15 têtes MIRV, 50 Mt maximum au total
Guidage inertiel, GLONASS, Guidage inertiel avec recalage par visée stellaire
Plateforme de lancement Silo à missile

Le RS-28 Sarmat[4] (en russe : РС-28 Сармат, surnommé « Satan 2 » par la presse occidentale[5], code OTAN : SS-X-30) est un missile balistique intercontinental de très grande taille développé par la Russie.

Ce missile est propulsé par un moteur-fusée à ergols liquides et possède un dispositif de type mirvage. Il est développé par le Bureau d'étude Makeïev[4] à partir de 2009[6] pour remplacer le SS-18 Satan. Sa grande capacité de charge lui permet d'emporter jusqu'à dix têtes de forte puissance ou quinze têtes de puissance moindre, ou une combinaison de têtes thermonucléaires et de contremesures conçues pour tromper les défenses antimissiles[7],[8]. C'est une réponse de l’armée russe au programme Prompt Global Strike américain[9]. L'armée russe annonce le un premier tir réussi de ce missile[10].

Nom[modifier | modifier le code]

Ce missile est baptisé en référence à la civilisation indo-iranienne des Sarmates.

Sur le plan militaire, les Sarmates sont à l'origine de la cavalerie lourde avec des cavaliers et leur monture revêtus d'une armure solide mais souple grâce à sa conception imitant le principe de la peau recouverte d'écailles des poissons.

Les Sarmates ont régné entre le Don et l'Oural du IVe siècle av. J.-C. au IVe siècle, soit près d’un millénaire.

Successeur direct du R-36 (code OTAN: SS-18 surnom Satan), son surnom est « Satan 2 ».

Histoire[modifier | modifier le code]

En , un officiel de l'armée russe annonce que le Sarmat serait prêt à être déployé vers 2020[11]. En , une autre source officielle suggère que le programme va être accéléré et qu'il constituerait 100 % des prévisions d'équipements de la Forces des fusées stratégiques de la Fédération de Russie en 2021[9],[12]. Fin 2015 est annoncé un délai dans le calendrier de conception du premier prototype Sarmate[13],[14].

Les premières photographies officielles du RS-28 ont été dévoilées en [15].

Le , Vladimir Poutine présente l'avancée des travaux sur les nouvelles armes russes. Il affirme que le Sarmat peut avoir une portée équivalente au périmètre de la Terre en accord avec le traité de l'espace qui interdit la mise en orbite d'armes nucléaires (moins d'une orbite complète permet de classer l'arme comme non orbitale). L'arme a une fonction similaire au « système de bombardement orbital fractionné » en service de 1969 à 1983 : au lieu d'une trajectoire balistique classique, le missile met la charge en orbite puis plonge vers le sol avant le tour complet de la Terre. Selon Poutine, le missile peut être lancé de façon à passer par le pôle sud ou nord pour contourner les défenses actuelles[16].

Le 20 avril 2022, pendant l'invasion de l'Ukraine par la Russie, Vladimir Poutine annonce le premier essai réussi de lancement du Sarmat, depuis le cosmodrome de Plessetsk jusqu'au polygone de Koura situé dans le Kamtchatka, à 6 100 km de distance[17]. Le département de la Défense des États-Unis qualifie ce tir d'essai « de routine »[18].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://air-cosmos.com/article/l-usaf-espionne-l-essai-du-missile-strategique-russe-satan-ii-32822?
  2. « De combien d’armes nucléaires dispose la Russie et qu’est-ce que Satan-2 réputé « invulnérable » ? », sur futura-sciences.com, (consulté le )
  3. a b c et d (en) « RS-28 Sarmat », sur csis.org (consulté le )
  4. a et b Новую тяжелую ракету "Сармат" будут делать в Красноярске Rossiyskaya Gazeta, 2 février 2015.
  5. « La Russie désormais dotée d'un missile capable de raser un pays comme la France », sur BFM TV, (consulté le ).
  6. « Перспективная тяжелая МБР РС-28 / ОКР Сармат - SS-X-30 (проект) », sur militaryrussia.ru.
  7. (en) « SS-30 ?? / R-X-? Sarmat New Heavy ICBM », globalsecurity.org (consulté le ).
  8. (en) « Russia plans new ICBM to replace Cold War 'Satan' missile », Reuters, (consulté le ).
  9. a et b Минобороны рассказало о тяжелой баллистической ракете - неуязвимом для ПРО ответе США
  10. « Premier tir d'essai réussi du Sarmat, dernier né des missiles balistiques russes », sur LEFIGARO, (consulté le )
  11. (en) « Sarmat ICBM to be ready by 2020 », (consulté le ).
  12. (en) « Russia Fast Tracking "Unique" Missile », The Moscow Times, (consulté le ).
  13. (en) « Russian Program to Build World's Biggest Intercontinental Missile Delayed », The Moscow Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. Начало испытаний новой ракеты «Сармат» отложено, 26 juin 2015.
  15. Russia Unveils 1st Image of New Intercontinental Ballistic Missile, 26 octobre 2016.
  16. Anthony Berthelier, « Russie: ce que l'on sait des nouvelles armes "invincibles" de Vladimir Poutine », sur Le HuffPost (consulté le ).
  17. « La Russie annonce avoir testé "avec succès" le Sarmat, un missile intercontinental "sans équivalent" selon Vladimir Poutine », sur francetvinfo.fr, .
  18. « La Russie annonce avoir testé « avec succès » le Sarmat, un nouveau missile balistique « sans équivalent » », sur Le Télégramme, (consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :