RPK-2 Viyuga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

RPK-2 Viyuga
(OTAN : SS-N-15 « Starfish »)
Image illustrative de l’article RPK-2 Viyuga
Présentation
Type de missile missile anti-sous-marin
à courte portée
Constructeur Drapeau de l'URSS NPO Novator
Déploiement 1969 - auj.
Caractéristiques
Moteurs moteur-fusée à carburant solide
Masse au lancement 2 445 kg
Diamètre 533 mm
Vitesse Mach 0,9
Portée 35 km
Charge utile torpille Type-40
ou charge de profondeur à ogive nucléaire de 5 kT
Guidage missile : Navigation inertielle
(vol de croisière)
torpille : Sonar
(en immersion)
Détonation impact
Plateforme de lancement navires et sous-marins

Le RPK-2 Viyuga (en russe : « РПК-2 », « Вьюга » signifiant « blizzard »), aussi désigné 81R et désigné par l'OTAN SS-N-15 « Starfish », est un système de missile anti-sous-marin à ogive nucléaire lancé depuis les sous-marins. Lancé exclusivement depuis les tubes lance-torpilles de 533 mm, il a été conçu dans les années 1960 à Iekaterinbourgi, au sein de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Similaire au système SUBROC, utilisé par les sous-marins de l'US Navy développé à la même époque, il est conçu pour être tiré depuis les tubes lance-torpilles de 533 mm des sous-marins soviétiques. L'accélération du missile, jusqu'à sa percée en surface, est assurée par une combinaison de différents systèmes, selon la version. Une fois sorti de l'eau, un accélérateur à carburant solide le propulse[1] et lui permet de délivrer sa charge utile jusqu'à une distance de 35 km. La charge militaire emportée peut varier entre une « simple » torpille conventionnelle Type-40 et une charge de profondeur à ogive nucléaire de 5 kT[1],[2].

Versions[modifier | modifier le code]

Deux versions existent, qui sont lancées soit de la surface, soit depuis une position immergée. La seule différence vient du lancement effectué : lorsque le missile est tiré depuis un navire, il effectue d'abord un plongeon dans l'eau avant de ressortir de la surface et allumer son propulseur.

Utilisateur[modifier | modifier le code]

Ancien[modifier | modifier le code]

Actuel[modifier | modifier le code]

Plateformes de tir[modifier | modifier le code]

Le destroyer Admiral Panteleyev, de classe Udaloy.
Version de surface 
Version sous-marine 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Shchuka B-class (NATO name "Akula") statistics » [archive du ], James Martin Center for Nonproliferation Studies (consulté le 9 septembre 2014)
  2. (en) John Pike, « SS-N-15 Starfish / RPK-2 Viyoga », Federation of American Scientists (FAS), (consulté le 9 septembre 2014)

Articles connexes[modifier | modifier le code]