9M133 Kornet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
9M133 Kornet.

Le Kornet (en russe : Корнет) est un missile antichar russe. Le missile porte la désignation GRAU 9M133 et le code OTAN AT-14 Spriggan.

Développement[modifier | modifier le code]

Le Kornet a été dévoilé pour la première fois en octobre 1994 par le bureau KBP[1]. Son développement a commencé en 1988, il était pensé comme un lance-missile modulaire et universel, utilisant un guidage laser. C'est un lance-missile lourd, supérieur à ses prédécesseurs, le 9K111 Fagot (code OTAN: AT-4 Spigot) et le 9M113 Konkurs (code OTAN: AT-5 Spandrel) filoguidés. Il n'est pas cependant prévu de les remplacer pour des raisons de coût[2]. Il est entré en service dans l'armée russe en 1998[3], et est exporté sous le nom de Kornet-E[4].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Durant l'invasion de l'Irak en 2003, des Kornet ont été utilisés par les forces spéciales irakiennes contre les véhicules blindés américains, avec deux chars Abrams et un véhicule blindé Bradley revendiqués, lors de la première semaine de la guerre[5],[6].

Durant la guerre au Liban en 2006, le Hezbollah a utilisé des Kornet, vraisemblablement livrés par la Syrie, contre l'armée israélienne. Jusqu'à 4 chars Merkava auraient été détruits à l'aide de ces missiles[7],[8],[9].

Les premières saisies de Kornet par les forces israéliennes ont eu lieu dans le village de Ghandouriyeh. Le destinataire des missiles était indiqué sur leur boîte : Ministère de la Défense de Syrie. Israël envoie alors des représentants en Russie pour montrer que les armes ont été fournies au Hezbollah par la Syrie[10]. Les autorités russes commencent par nier l'utilisation de Kornet contre les forces israéliennes[11],[12], puis le gouvernement russe affirme imposer un plus grand contrôle sur ses exportations d'armes[13]. Le 6 décembre 2010, un Kornet a été tiré depuis la bande de Gaza sur un char Merkava III, pénétrant le blindage, mais sans faire de victime[14].

Pendant la Guerre de Gaza de 2014, la plupart des missiles déjoués par le système « Trophy » étaient de type Kornet[15].

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Le 9M133 Kornet est utilisable dans Battlefield 4, et permet de défendre des zones clés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. name="FAS"(he) « Kornet (AT-14) », Federation of American Scientists, (consulté le 8 novembre 2008)
  2. (he) « ПТРК "КОРНЕТ" », btvt.narod.ru (Russian),‎ 2003–2008 (consulté le 8 novembre 2008)
  3. http://www.deagel.com/Anti-Armor-Weapons-and-Missiles/Kornet_a001010001.aspx Kornet
  4. (he) « KORNET-E ANTITANK MISSILE SYSTEM » [archive du ], KBP Instrument Design Bureau, (consulté le 8 novembre 2008)
  5. (he) « Kornet (AT-14) », GlobalSecurity.org
  6. http://abcnews.go.com/International/story?id=79586&page=1
  7. (he) « Russian Anti-Armour Weapons and Israeli Tanks in Lebanon », Moscow Defence Brief, (consulté le 18 novembre 2008)
  8. (he) « waronline.org - Потери бронетанковой техники во Второй Ливанской войне » (consulté le 10 mai 2015)
  9. (he) « Танк "Меркава" (Израиль) » (consulté le 10 mai 2015)
  10. (he) Jonathan Marcus, « Tough lessons for Israeli armour », BBC News Online,‎ (lire en ligne)
  11. (he) « Israel never proved use of Russian missiles by Hizbollah – Ivanov », RIA Novosti,‎ (lire en ligne)
  12. (he) « Russia denies Hezbollah arms link », BBC News Online,‎ (lire en ligne)
  13. (he) « Provisions for the control of the compliance by foreign states to the rules of use of military equipment supplied by the Russian Federation », Government of the Russian Federation,‎ (lire en ligne)
  14. (he) « Ashkenazi: IDF tank hit by Kornet missile », ynet (consulté le 13 novembre 2014)
  15. (he) « מבצע "צוק איתן" - כיפת הברזל של הטנקים פועלת בעזה: "התקפית" - וואלה! חדשות », וואלה! חדשות (consulté le 13 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :