Kh-58

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kh-58
(OTAN : AS-11 « Kilter »)
Image illustrative de l’article Kh-58
Un Kh-58 sur son chariot de manutention, au musée de la force aérienne ukrainienne. En arrière-plan, un Su-24.
Présentation
Type de missile missile air-sol anti-radar
à moyenne/longue portée
Constructeur Drapeau de l'URSS Raduga NPO
Déploiement 1982 - auj.
Caractéristiques
Moteur moteur fusée à combustible solide[1]
Masse au lancement 650 kg (1 430 lbs)[1]
Longueur 4,80 m[1]
Diamètre 38 cm[1]
Envergure 1,17 m[1]
Vitesse Mach 3.6
Portée Kh-58 : jusqu'à 160 km
Kh-58U : 250 km[2]
Kh-58E : 48~200 km[1]
Charge utile 149 kg HE[1],[2]
Guidage navigation inertielle
+ radar passif[2]
(en phase terminale)
Détonation impact
Plateforme de lancement Su-22M4[1], Su-24M[2], Su-25TK[1], Su-30MK[3], Mig-25BM[2]

Le Kh-58 (en russe : Х-58), Désignation OTAN : AS-11 « Kilter » est un missile anti-radar soviétique d'une portée de 120 km.

En 2004, la version Kh-58U du missile était toujours la principale arme anti-radar de la Russie et de ses alliés[2]. Il est actuellement en cours de remplacement par le Kh-31.

Développement[modifier | modifier le code]

Le bureau d'études Bereznyak avait déjà développé le Kh-28 à ergols liquides (AS-9 « Kyle ») et le missile anti-radar KSR-5P[3].

Il fusionna avec le bureau Raduga, en 1967, et le bureau Raduga fut donc désigné responsable d'un nouveau contrat du début des années '70, concernant la mise-au-point d'un successeur à carburant solide du Kh-28, afin d'en équiper le tout-nouvel avion d'attaque Su-24 « Fencer-D » de Soukhoï[3]. En conséquence, le projet s'appela d'abord « Kh24 » avant de recevoir le nom de « Kh-58 ».

Pendant les années '80, une version à rayon d'action amélioré fut développée, le Kh-58U, doté d'une capacité d'accrochage après lancement (Lock-On After Launch - LOAL). À la chute du bloc soviétique, Raduga mit à disposition plusieurs versions pour l'export[3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Kh-58 fut conçu pour être employé en conjonction avec les systèmes d'acquisitions de cible du Su-24, les L-086A « Fantasmagoria A » ou L-086B « Fantasmagoria B »[2].

La distance maximale que peut couvrir le missile jusqu'à sa cible dépend énormément de l'altitude à partir de laquelle il est tiré. Sa portée de 36 km à basse altitude passe à 120 km s'il est tiré de 10 000 m, voire 160 km s'il est tiré depuis une altitude de 15 000 m[2].

Comme les autres missiles soviétiques de son temps, le Kh-58 pouvait être équipé d'une grande variété d'autodirecteurs différents, afin de pouvoir cibler une grande variété de radars de défense aérienne, tels que les radars du MIM-14 Nike-Hercules ou du MIM-104 Patriot[3].

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le Kh-58 commença sa carrière en 1982 dans l'union soviétique, utilisé sur le Su-24 « Fencer-D »[2]. Le Kh-58U entra en service en 1991 sur les Su-24M et MiG-25 BM « Foxbat-F »[2].

La version Kh-58E pouvait être indifféremment emportée sous les Su-22M4 ou Su-25TK[1], alors que le Kh-58UshE semble avoir été produit pour les Su-30MKK chinois[3].

Versions[modifier | modifier le code]

  • Kh-58 (Izdeliye 112) : Version originale pour le Su-24M.
  • Kh-58U : Version améliorée, dotée d'une portée accrue et d'un système d'accrochage après le tir.
  • Kh-58E : Version d'exportation, présentée pour la première fois en 1991[3]. C'est une version simplifiée du Kh-58U[2].
  • Kh-58EM : Autre version d'exportation, présentée dans les années '90[3].
  • Kh-58UshE : (Uluchshennaya Shirokopolosnaya Exportnaya : Amélioré, Bande large, Export), nouvel autodirecteur à bande large installé dans un nouveau radôme, prévu pour le Su-30MK[3].
  • Kh-58UShKE : Version présentée à l'exposition « MAKS 2007 », dotée d'ailettes repliables pour être emportée de manière semi-conforme[4].

Certaines sources occidentales font état d'une version Kh-58A, optimisée aussi-bien pour les radars navals que pour l'emploi d'un autodirecteur actif, le transformant alors en missile anti-navire.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Ancien 
Actuels 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « X-58E », Tactical Missiles Corporation JSC,
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n (en) Staff of Journal of Electronic Defense, « International electronic countermeasures handbook », Artech House, (ISBN 9781580538985), p. 149,150
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Kh-58 (AS-11 'Kilter') », Jane's air-launched weapons,
  4. (en) « TMC unveils air-to-surface missiles at Moscow air show », Jane's Defence Weekly,
  5. (pl) Jarek Borzyszkowski, « Prezentacja Su-22 i MiG-29 », lotniczapolska.pl, http://lotniczapolska.pl/, (consulté le 16 septembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Kh-28 (AS-9 « Kyle ») : Prédécesseur à ergols liquides du Kh-58.
  • AS-37 Martel : Collaboration franco-anglaise, portée de 60 km.
  • AGM-88 HARM : Arme anti-radar actuellement en service dans l'US Air Force, portée de 106 km.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Yefim Gordon, Soviet/Russian aircraft weapons since World War Two, Midland Publishing (Hinckley, England), (ISBN 1-85780-188-1)