KS-1 Komet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Komet.
KS-1
(OTAN : AS-1 « Kennel »)
Image illustrative de l'article KS-1 Komet
Un missile KS-1 accroché sous l'aile d'un ancien Tupolev Tu-16KS (Badger-B) de l'armée de l'air indonésienne, exposé dans le musée de cette dernière à Yogyakarta
Présentation
Type de missile missile anti-navire
à moyenne / longue portée
Constructeur Drapeau de l'URSS MKB Raduga
Déploiement 1955 - 1961
Caractéristiques
Moteur Turboréacteur RD-500K
Masse au lancement 3 000 kg
Longueur 8,29 m
Diamètre 1,20 m
Envergure 4,77 m
Vitesse Mach 0.9
Portée 90 km
Charge utile 600 kg Hautement Explosive (HE)
Guidage navigation inertielle
+ radar actif
(en phase terminale)
Détonation impact
Plateforme de lancement Tupolev Tu-4K « Bull »
Tu-16 « Badger »

Conçu par les bureaux détude MKB Raduga, le KS-1 Komet ou KS1 (en russe : « КС-1 Комета », comète), désigné par l'OTAN AS-1 « Kennel » était un missile air-surface de courte portée, développé en Union soviétique et transporté exclusivement par les Tupolev Tu-4K « Bull » et surtout Tu-16 « Badger ».

Le KS-1, du russe « крылатый снаряд » (missile avec des ailes), était principalement employé pour des missions anti-navires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le développement fut démarré en 1947, en parallèle avec celui d'une version tirée depuis le sol, le S-2 Sopka (OTAN : SSC-2B « Samlet »). Les deux missiles avaient une aérodynamique issue de celle du MiG-15 et furent développés sous le nom de code de « Komet ».

Le KS-1 fut conçu pour être employé contre les navires. Il ressemblait à un MiG-15 rétréci dont le cockpit et les trains d'atterrissage avaient été supprimés. La partie principale était en forme de cigare, avec des ailes en flèche à mi-longueur et des gouvernes de type « avion ». Il était propulsé par un turboréacteur RD-500K, produit par Klimov à-partir d'une rétro-ingénierie du moteur britannique Rolls-Royce Derwent. Le guidage était assuré par une unité de navigation inertielle pendant le parcours, suivie d'un radar semi-actif pour la phase d'approche terminale vers la cible. Une charge perce-blindage hautement explosive de 600 kg était embarquée.

Carrière opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le Kennel est estimé être entré en service en 1955, étant initialement déployé à-partir des Tupolev Tu-4 « Bull » puis des bombardiers stratégiques Tu-16KS « Badger-B », qui en transportaient deux sous leurs ailes. Le missile fut aussi exporté vers l'Égypte et l'Indonésie.

Des sources indiquent que la plupart des Kennel auraient été remplacés par le missile KSR-2 (OTAN : AS-5 « Kelt »), qui fut déployé pour la première fois en 1966. Les derniers KS-1 furent retirés du service en 1969[1].

Lanceur terrestre de la version S-2 Sopka du missile.

Versions[modifier | modifier le code]

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Yefim Gordon et & Vladimir Rigman, Tupolev Tu-16 Badger : versatile Soviet long-range bomber, Midland Publishing (Hinckley, England), (ISBN 1-85780-177-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Yefim Gordon, Soviet/Russian aircraft weapons since World War Two, Midland Publishing (Hinckley, England), (ISBN 1-85780-188-1)