Vympel K-13

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vympel K-13
Image illustrative de l'article Vympel K-13
Missile K-13 sur un MiG-23
Présentation
Type de missile Missile air-air à courte porté
Constructeur Vympel
Déploiement 1960
Caractéristiques
Moteur Fusée à carburant solide
Masse au lancement (R-13M) 75 kg; (R-3R) 93 kg
Longueur (R-13M) 2,830 m ; (R-3R) 3,420 m
Diamètre 12,7 cm
Envergure (R-13M)632 mm
Vitesse Mach 2,5
Portée 8 km
Charge utile Explosif à fragmentation ((R-13M) 7.4 kg ; (R-3R) 11.3 kg )
Guidage (R-13M) Infrarouge;(R-3R) Radar semi-actif
Détonation ¨Proximité type 428 et contact I-107 (R-3R)
Plateforme de lancement

Le Vympel K-13 (code OTAN AA-2 Atoll) est un missile missile air-air de courte portée à guidage infrarouge développé par l'URSS.

Historique[modifier | modifier le code]

Par son apparence et ses fonctionnalités, il est semblable au missile américain AIM-9 Sidewinder à partir duquel il fut copié. L'hypothèse la plus probable est que l'AA-2 a été obtenu en copiant un AIM-9B taïwanais, resté coincé dans la tuyère d'un MiG chinois sans exploser, après un affrontement aérien lors de la seconde crise de Taïwan, en 1958[1]. Après tractation auprès de Pékin, les Soviétiques l'auraient récupéré.

Le AA-2 Atoll a aussi donné lieu a des copies chinoises tels que le PL-2, PL-3 et PL-5.

Bien qu'il ait depuis été remplacé par des missiles plus modernes dans le service actif, il fut largement répandu dans beaucoup de nations.

Variantes[modifier | modifier le code]

R-3S[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la version standard, à guidage infra-rouge. Sa portée minimale d'engagement est de 1 km et le temps d'activation de son système de guidage est de 22 secondes.

R-3R[modifier | modifier le code]

Cette version, dotée d'une tête différente plus longue, est guidée par radar.

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]