Vympel R-33

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vympel R-33 / AA-9 Amos
Image illustrative de l’article Vympel R-33
Un R-33 emporté par un MiG-31 lors du salon international aérospatial de Moscou de 1999.
Présentation
Type de missile Missile air-air à longue portée
Constructeur Drapeau de l'URSS/Drapeau de la Russie Vympel
Déploiement 1980
Caractéristiques
Moteurs Moteur-fusée (booster)
Masse au lancement 490 kg
Longueur 4,15 m
Diamètre 0,38 m
Envergure 1,18 m
Vitesse Mach 3,5
Portée 160 km
Charge utile 48 kg
Guidage Guidage inertiel et radar semi-actif (SARH : Semi-active radar homing)
Plateforme de lancement MiG 31

Le missile Vympel R-33 (code OTAN: AA-9 Amos) est un missile air-air soviétique à longue portée entré en service en 1980. Ses qualités en termes de vitesse et de portée faisaient de lui un missile comparable au AIM-54 Phoenix américain ; en effet il était capable d'intercepter des bombardiers comme le B-52 Stratofortress, le B-1 Lancer, et même les avions de reconnaissance SR-71 Blackbird, ainsi que toutes sortes de cibles aériennes.

Description[modifier | modifier le code]

Le Vympel R-33 est un missile air-air guidé par radar semi-actif, il a une portée avoisinant les 160 km. Le contrôle en vol est assuré par 4 ailerons et 3 petites ailettes. L'engin mesure 4,15 m de long pour 380 mm de diamètre (sans les ailettes et ailerons) et pèse 480 kg (dont environ 48 kg de charge explosive). Sa propulsion lui permet d'atteindre la vitesse de Mach 3,5.

Représentation d'un R-33.

Service opérationnel[modifier | modifier le code]

Le missile entra en service en 1980 dans les forces aériennes soviétiques (VVS) où il équipa les puissants chasseurs MiG-31, chargés de la défense aérienne du territoire de l'URSS (qui couvrait 20 % des surfaces émergées de la planète). Chaque MiG-31 pouvait emporter 4 R-33 semi-encastrés sous le fuselage, associés à 2 R-40 attachés sous les ailes (un sous chaque aile). En 2017, un MIG-31 a accidentellement tiré un R-33 sur son ailier, détruisant ainsi l'appareil[1].

Engagement[modifier | modifier le code]

Le Vympel R-33 n'a jamais été engagé dans un combat (les MiG-31 n'ont jamais eu à détruire une cible).

Évolution[modifier | modifier le code]

La plus grosse évolution du R-33 est sans doute le Vympel R-37, un des plus puissants missile air-air du monde, avec une portée de plus de 250 km. Il équipe la trentaine de MiG-31M en service actuellement, chacun pouvant transporter six de ces missiles sous le fuselage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :