Réserve naturelle nationale des marais du Vigueirat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réserve naturelle nationale des marais du Vigueirat
Logo Marais du Vigueirat.jpg

Logo des marais du Vigueirat

Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Adresse
Ville proche
Coordonnées
Superficie
919 ha[1]
Création
Administration
Les Amis des Marais du Vigueirat
Site web
Localisation sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
voir sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Green pog.svg
Localisation sur la carte des Bouches-du-Rhône
voir sur la carte des Bouches-du-Rhône
Green pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

La réserve naturelle nationale des marais du Vigueirat (RNN175) est une réserve naturelle nationale située en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Classée en 2011, elle occupe une surface de 919 hectares à la jonction du delta du Rhône et de la plaine steppique de la Crau, deux écosystèmes dont la majeure partie s'étire sur plus de 9 kilomètres du nord au sud pour une largeur maximale de 1,5 kilomètres. Les terrains ont été acquis par le Conservatoire du littoral et leur gestion a été confiée à l'association des Amis des marais du Vigueirat. Le site fait partie de la zone centrale de la Réserve de biosphère de Camargue (programme MAB de l'Unesco).

Les marais sont composés de sansouires, étangs, scirpaies et roselières, milieux naturels caractéristiques des écosystèmes et biocénoses du delta du Rhône. Ils abritent de nombreux oiseaux d'eau et des plantes endémiques et protégées.

Localisation[modifier | modifier le code]

À l'est du Grand-Rhône, le territoire de la réserve naturelle est dans le département des Bouches-du-Rhône, sur la commune d'Arles, dans le village de Mas-Thibert et au sein du Parc naturel régional de Camargue et du site du Natura 2000 des Marais de la vallée des Baux et marais d'Arles.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

La première acquisition par le Conservatoire du littoral date de 1982 : le marais du Ligagneau (448 ha). Dès 1988, le site bénéficie de mesures de protection pour son grand intérêt biologique.

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Les marais sont composés de sansouires, étangs, scirpaies et roselières, milieux naturels caractéristiques des écosystèmes et biocénoses du delta du Rhône. Ils abritent de nombreux oiseaux d'eau et des plantes endémiques et protégées.

Martin pêcheur mâle

Flore[modifier | modifier le code]

Le site abrite de nombreuses espèces végétales rares dont certaines sont protégées, voire endémiques ; 24 espèces protégées ont été répertoriées sur la réserve.

Faune[modifier | modifier le code]

Foulque macroule

Plus de 300 espèces d’oiseaux ont été observées sur la réserve, dont 13 espèces qui confèrent au site une importance internationale ou communautaire. Plus de 70 espèces y nichent chaque année, dont les 9 espèces d'Ardéidés d’Europe, la Nette rousse, une population naturelle d’Oie cendrée et une colonie de Guêpiers d’Europe. Le Faucon crécerellette est également une espèce rare du site.

Spatule Blanche (été 2013)

Pour les reptiles et amphibiens, on peut facilement observer des tortues cistude aux sentiers de l'Étourneau, des Rainettes méridionales dont la variété bleue, Crapaud calamite, Pélodyte ponctué, Couleuvre de Montpellier, Couleuvre d'Esculape, Lézard vert, Lézard des murailles, Psammodrome d'Edwards, Seps strié...

Dans les insectes remarquables, on peut citer une libellule, le Lestes macrostigma.

Les marais du Vigueirat présentent un intérêt majeur pour les champignons, avec la découverte d'espèces nouvelles pour la France (Rhacophyllus lilacinus en 2006) voire pour la science (Hohenbuehelia boullardii sp.nov. en 2007).

Écrevisse de Louisiane, espèce invasive

Parmi les espèces invasives, la Jussie, est une plante aquatique venant d'Amérique qui colonise en un temps records les canaux et menace la préservation des écosystèmes.

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle des marais du Vigueirat accueille chaque année environ 30 000 visiteurs, un chiffre faisant de ce site naturel protégé le plus fréquenté de Camargue[réf. souhaitée].

Ouvert au public depuis 1996, le plan de gestion du domaine prévoit une zonation de l'espace permettant de concilier protection de la nature et ouverture au public : en effet, actuellement seule 10 % de la surface du domaine est accessible librement sur les sentiers de l'Étourneau, tandis que les 90 % restants sont voués à la préservation des espèces et sont accessibles uniquement en visite guidée en calèche ou en randonnée pédestre.

Principaux sentiers et voies d'accès[modifier | modifier le code]

  • Les Sentiers de l'Étourneau

Ouverts au public depuis l’an 2000, les sentiers de l'Étourneau sont constitués de plusieurs parcours thématiques. Parmi eux, le sentier des Cabanes permet la découverte de la nature grâce à 8 cabanes ludiques, interactives et pédagogiques. Ce parcours, conçu entièrement sur pilotis, chemine au fil de l'eau du marais et est ombragé en été.

  • Le sentier de la Palunette
Les juments et leurs poulains pâturent dans les marais pendant l'été.

Cette boucle de 2,5 km propose une découverte paysagère de la Camargue. Il chemine le long de la ripisylve et du canal du Vigueirat, et est équipé d'une plate-forme d'observation donnant une vue panoramique sur le domaine.

  • Le sentier éco-futé

Parcours sur pilotis destiné à sensibiliser le public aux notions d'éco-responsabilité et de développement durable, il permet notamment découvrir de façon ludique le fonctionnement des panneaux solaires, des toilettes sèches ou encore l'épuration naturelle par un lit planté de roseaux.

  • La randonnée nature

Situé en plein cœur de la Réserve, le parcours de randonnée s'étire sur une boucle de 5 km et est accessible uniquement à pied. Il est ponctué de plusieurs observatoires et tours d'observation permettant de découvrir les nombreuses espèces d'oiseaux présentes sur le domaine. Ce sentier permet également de traverser la plus grande roselière protégée de Camargue, s'étendant sur 250 hectares

  • Les visites en calèche

La réserve propose également des visites en calèche tirée par des chevaux de trait. Au printemps et en été, la calèche chemine au-dessus des digues d'anciennes piscicultures qui surplombent le marais, tandis qu'à l'automne et en hiver, elle traverse les terres de pâturage des manades de taureaux et chevaux de race Camargue.

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

Depuis 1982, le Conservatoire du littoral a acquis 1200 ha dont la gestion est confiée à l'association les Amis des marais du Vigueirat. La partie du site librement accessible au grand public n'est pas incluse dans le classement en réserve naturelle nationale.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle a été créée par un décret du [2].

Par ailleurs, le site fait partie des zonages suivants :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]