Rizière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
À côté de deux rizières à Khulna, au Bangladesh
Récolte du riz à Bali (juin 2010).

Une rizière est une parcelle — ou un ensemble de parcelles — réservée à la culture du riz ou riziculture, et dans laquelle on inonde la culture.

On a tendance à faire l'amalgame entre la riziculture et la culture en terrasse, mais d'une part la riziculture ne se fait pas nécessairement en terrasse, et d'autre part d'autres cultures peuvent se faire en terrasse : vigne, vergers, etc. Derrière le mot de rizière se cache une grande diversité de milieux. Les rizières diffèrent par la façon dont l'eau est gérée, par leur profondeur, leur altitude et les méthodes de cultures.

On peut trouver des rizières dans de nombreux pays de l'est et sud-est de l'Asie comme la Malaisie, la Chine, la Thaïlande, la Corée, le Japon, le Viêt Nam, Taïwan, l'Indonésie, l'Inde, le Sri Lanka et les Philippines (Rizières en terrasses des cordillères des Philippines). Toutefois on peut aussi les trouver dans certaines régions d'Europe comme en Camargue (France) ou encore au Piémont (Italie). Les rizières se forment également naturellement près des rivières ou des marais.

Dispositions[modifier | modifier le code]

La rizière inondée[modifier | modifier le code]

Cultivée sur un sol piétiné dans des champs entourés de diguettes, la hauteur d'eau peut varier entre 0-25 cm (eau peu profonde) jusqu'à 25-50 cm (profondeur moyenne), cette hauteur d'eau étant justifiée par la très grande consommation hydrique de cette culture : il faut 4 000 litres d'eau pour produire 1 kg de riz. L'eau provient de la pluie ou par le ruissellement provenant d'un bassin. La riziculture inondée occupe 17 % de la production mondiale de riz.

Localisations[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Chine[modifier | modifier le code]

Photo couleur de rizières en terrasses.
Les rizières en terrasse du Honghe (en) (Chine), classées au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Japon[modifier | modifier le code]

Photo couleur d'une rizière dans laquelle les plants de riz de couleurs différentes font deux profils de personnages historiques.
Rizières dédiées au tambo art à Gyōda, au Japon.

Au Japon, des rizières sont exploitées sur tout le territoire, de l'île de Hokkaidō au nord jusqu'aux îles Ryūkyū au sud de l'archipel japonais[1].

La plupart des champs de riz sont situés dans des plaines, comme la plaine de Kantō, ou dans les bassins des principaux cours d'eau. La culture en terrasse est cependant aussi répandue.

Afin de prévenir la surproduction de riz, le gouvernement japonais a mis en place un programme de réduction de la superficie des surfaces cultivables dédiées à la culture du riz. Ainsi, de 1995 à 2010, l'étendue de l'ensemble des rizières japonaises et passée de 2 100 000 ha à 1 600 000 ha[1]. De plus, du fait du vieillissement de la population japonaise, de nombreuses fermes agricoles sont abandonnées.

Remarquablement, de nombreuses municipalités japonaises entretiennent des rizières réservées à une forme originale de land art : le tambo art.

Philippines[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Article connexe : Riz de Camargue.

En 2006 sur le territoire français, selon la base Corine Land Cover, il y a 37 119 hectares de rizières répartis sur 11 communes de Camargue (sept en Gard et quatre en Bouches-du-Rhône) dont 23 125 hectares sur la seule commune d’Arles. Les dix autres communes sont : Fontvieille, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Saintes-Maries-de-la-Mer, Beaucaire, Bellegarde, Le Cailar, Fourques, Saint-Gilles, Saint-Laurent-d'Aigouze et Vauvert. Cette superficie est en légère augmentation, elle était de 35 359 hectares en 1990 et 35 730 hectares en 2000[2].

Italie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Riziculture en Italie.

Photographies[modifier | modifier le code]

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ricepedia, « Japan » (consulté le 27 septembre 2015).
  2. Données en ligne Corine Land Cover sur le site du service statistique du ministère du développement durable.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]