Aller au contenu

Ardeidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ardéidés

Ardeidae (les Ardéidés) est une famille d'oiseaux regroupant les hérons, les aigrettes, les butors et d'autres oiseaux apparentés (crabiers, bihoreaux, savacou, onorés et blongios). Elle comprend 19 genres et 67 espèces.

Le nom de cette famille, créé per le zoologiste Leach, provient de celui du genre Ardea, créé par Linné d'après le nom grec du héron, erôidios ou arôidios, et qui a donné son nom latin ardea[1].

Description[modifier | modifier le code]

Si la proie est trop grosse, le héron cendré peut la laisser tomber au sol pour l'achever en la perforant à coups de bec fermé.

Ces oiseaux sont des échassiers de taille moyenne à grande (de 27 à 140 cm), dotés d'un cou long et grêle (replié en S au repos et en vol mais se tendant lorsqu'ils sont en alerte ou qu'ils capturent une proie), de longues pattes tendues vers l'arrière en vol, et d'un bec jaune orangé, allongé et conique en forme de poignard. Cette forme est adaptée au harponnage : leur chasse à la quête[2] ou à l'affût jour et nuit se conclut par la capture de proies surtout aquatiques (poissons) mais également terrestres. Lorsque leur cible est à leur portée, ils détendent leur cou comme un ressort et projettent leur bec, tel un harpon, vers la proie saisie dans la pince aiguë des mandibules. Ce bec est caractéristique du piscivore, régime majoritaire de la famille. Tous les genres, à l'exception des Butors, sont sociables et nichent en colonies, appelées héronnières[3].

Habitats et répartition[modifier | modifier le code]

Cosmopolites à l'exception de l'Antarctique, ils présentent la plus grande diversité sous les tropiques. Ils fréquentent une large variété de milieux humides ; quelques espèces sont principalement terrestres. En Europe occidentale, on compte 9 espèces (les autres sont considérées comme accidentelles) : le Butor étoilé, le Blongios nain, le Bihoreau gris, le Héron garde-bœufs, le Crabier chevelu, l'Aigrette garzette, la Grande aigrette, le Héron cendré et le Héron pourpré.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Liste des sous-familles et genres[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson[4] :

Butor étoilé, Héron pourpré, Héron cendré
Aigrette garzette Egretta garzetta

Liste des genres et des espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 14.1, 2024)[5] de l'Union internationale des ornithologues, il y a 74 espèces (dont 7 éteintes) d'Ardeidae réparties en 20 genres.

Liste des genres par ordre phylogénique :

Parmi celles-ci, six espèces sont éteintes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henriette Walter, Pierre Avenas, La mystérieuse histoire du nom des oiseaux, Robert Laffont, , p. 152.
  2. Marche lente, alors que l'affût se caractérise par une phase d'immobilité qui peut durer des heures (repérage de la proie).
  3. Paul Géroudet, Les échassiers, Delachaux et Niestlé, , p. 27
  4. Alan P. Peterson, consulté le 11 avril 2015
  5. (en) « Ibis, spoonbills, herons, Hamerkop, Shoebill, pelicans – IOC World Bird List », sur www.worldbirdnames.org (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • McCracken, Kevin G. & Sheldon, Frederick H. (1998) Molecular and osteological heron phylogenies: sources of incongruence. The Auk, 115 : 127–141. DjVu fulltext PDF fulltext
  • Sheldon, Frederick H.; McCracken, Kevin G. & Stuebing, Keeley D. (1995) Phylogenetic relationships of the zigzag heron (Zebrilus undulatus) and white-crested bittern (Tigriornis leucolophus) estimated by DNA-DNA hybridization. The Auk, 112 : 672-679. DjVu fulltext PDF fulltext
  • Sheldon, Frederick H.; Jones, Clare E. & McCracken, Kevin G. (2000) Relative Patterns and Rates of Evolution in Heron Nuclear and Mitochondrial DNA. Mol. Biol. Evol., 17 : 437–450. PDF fulltext

Liens externes[modifier | modifier le code]