Psygnosis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Psygnosis
Image illustrative de l'article Psygnosis

Création 1984
Dates clés 1993 (rachat par Sony Corporation)
1999 (filiale de Sony CE)
Disparition 2000 (abandon du label)
Fondateurs Ian Hetherington et Jonathan Ellis
Slogan Seeing is believing
Siège social Drapeau de l'Angleterre Angleterre, Liverpool
Activité Édition de jeu vidéo
Développement de jeu vidéo
Produits Shadow of the Beast, Lemmings, Wipeout, Formula 1, Team Buddies
Filiales Psyclapse, Sizzlers (labels)
Effectif < 10 personnes (1984)
250 personnes (1999)

Psygnosis Ltd. était une société britannique d'édition et de développement de jeu vidéo, basée à Liverpool. Fondée en 1984, la société devient dans les années 1990 un acteur central de l'industrie vidéoludique européenne. Psygnosis s'est illustrée par ses activités d'édition, avec des séries comme Shadow of the Beast, Lemmings, Destruction Derby ou Formula One, mais aussi pour des productions internes comme la série Wipeout. Acquise par Sony Corporation en 1993, la société a joué un rôle clé dans le lancement de la PlayStation en 1995. En 1999, elle est devenue une filiale de Sony CE Europe et a disparu l'année suivante, du moins sous cette dénomination. Le principal studio de Liverpool fut renommé Sony Studio Liverpool. Le logo de la société est une chouette que l'on retrouvera par la suite dans un de leur jeu à succès Agony.

Histoire de la compagnie[modifier | modifier le code]

Dernier logo de Psygnosis

Fondée par Ian Hetherington et Jonathan Ellis en 1984, Psygnosis naît des cendres du développeur Imagine Software, dont Hetherington était le directeur financier. La société se focalise dès le départ sur la marché émergent des ordinateurs personnels 16-bit, en particulier l'Amiga et l'Atari ST, apparus en 1985. Les premiers jeux sont développés en interne : Brataccas (1985), Deep Space et Arena (1986). Barbarian (1987) est emblématique du passage de l'ère 8-bit à l'ère 16-bit et marque un premier franc succès. La compagnie se tourne ensuite progressivement vers des développeurs indépendants, pour la plupart de jeunes passionnés qui réalisent là leurs premiers jeux, souvent dans des conditions amateurs[note 1]. Psygnosis édite les shoot them up Menace (1988) et Blood Money (1989) de Dave Jones, qui fonde DMA Design, et Ballistix (1989) de l'équipe de Reflections. À cette époque, certains titres sont édités sous le label « Psyclapse »[note 2].

Shadow of the Beast (Reflections, 1989) offre à Psygnosis son premier grand succès. Ses graphismes spectaculaires et ses musiques envoûtantes lui confèrent une aura inédite, de celle qui eut donné envie de s'acheter un Amiga 500. Beast reste emblématique des productions 16-bit de l'éditeur; elles plongent le joueur dans des univers à l'identité marquée, d'inspiration fantasy ou SF, aux visuels attrayants et aux ambiances sonores captivantes. À l'image du jeu d'action-aventure Infestation (1990) et du shoot them up Agony (1991), les jeux Psygnosis sont réputés pour tirer les capacités des machines vers le haut. Si les jeux d'action en 2D constituent l'essentiel de son catalogue, la compagnie s'essaie à des genres variés, notamment dans des productions en 3D temps réel.

Dans les premières années, la compagnie emploie surtout des graphistes en interne, lesquels apportent une plus-value esthétique aux productions de développeurs externes, composés pour l'essentiel de programmeurs. Cette démarche pragmatique permet de maintenir un standard graphique élevé qui fait la réputation de l'éditeur. Les jeux de la compagnie sont connus pour leur présentation soignée : scènes cinématiques et écrans-titres spectaculaires, goodies (posters, t-shirt) offerts avec les jeux, illustrations des boîtes de jeux et logotypes souvent réalisés par des illustrateurs talentueux. Le plus célèbre d'entre eux, Roger Dean, aura marqué la compagnie de son empreinte en concevant son logo, affublé de son inamovible chouette mauve[note 3].

Au début des années 1990, Psygnosis produit d'autres graines de développeurs : les plus fertiles seront Bizarre Creations, Traveller's Tales et Digital Illusions. Mais c'est le studio DMA Design et ses minuscules lemmings qui font alors les beaux jours de la société. Sorti en février 1991 sur Amiga, les ventes de Lemmings sont inespérées : le jeu de réflexion est adapté sur la majorité des supports du marché et de nouveaux épisodes verront le jour sur les trois générations de machines suivantes. En 2006, ses créateurs estiment à plus de 15 millions le nombre d'exemplaires de jeux vendus[1]. Grâce à ce succès et un catalogue de qualité, Psygnosis prend des hauteurs dans l'industrie européenne. L'« ère post-Lemmings » est marqué par d'importants investissements dans la recherche et développement et une ouverture aux marchés du compatible PC et des consoles de jeux.

En 1993, à l'aube de la révolution du CD-ROM et de la 3D temps réel, la compagnie est rachetée par Sony Corporation qui prépare la sortie de sa future console, la PlayStation. Le premier jeu CD-ROM de la compagnie à voir le jour est Microcosm, shoot them up en 3D précalculée, d'abord sur FM-Towns puis sur la quasi-totalité des supports CD de l'époque (PC, 3DO, Amiga CD32, Mega-CD). Sous l'impulsion du géant nippon, les équipes internes se développent et de nouveaux bureaux sont ouverts au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et aux États-Unis. Psygnosis va jouer un rôle déterminant dans le lancement de la machine en Europe. En premier lieu, des ingénieurs de la société sont chargés de développer un kit de développement de jeux PlayStation sur PC. Finalisé fin 1994 et immédiatement adopté par Sony, cet outil a permis d'accélérer le développement des titres, ce qui eut des effets positifs dans le contexte de concurrence avec la Saturn de Sega[2]. Ensuite, Psygnosis va apporter plusieurs hits pour le lancement de la console, des jeux spectaculaires qui exploitent les capacités 3D de la console. Les équipes de Liverpool font sensation avec le jeu de course futuriste Wipeout (1995). Reflections Interactive apporte sa contribution avec Destruction Derby (1995). Bizarre Creations bat des records de ventes avec Formula 1 (1996). Bien que la PlayStation soit privilégiée, Psygnosis continue en parallèle à éditer des jeux sur d'autres supports, notamment sur Saturn et sous Windows.

À partir de 1997, la société entre dans une période de trouble. En dépit de succès commerciaux et/ou d'estime, les résultats financiers sont décevants. Le manque de viabilité de certains studios et la position ambivalente de la société, qui produit des jeux sur des plates-formes concurrentes, alimentent les rumeurs de restructuration. En 1998, Sony revend les "opérations" européennes de la compagnie à l'éditeur Eidos. En mars 1999, Psygnosis, qui emploie alors 250 personnes, devient officiellement une filiale de Sony Computer Entertainment. Certains studios sont fermés ou revendus, d'autres fusionnent avec les studios internes de SCEE. Les équipes de Liverpool sont rebaptisées SCE Studio Liverpool. Après seize années d'existence et la sortie fin 2000 de la PlayStation 2, la célèbre chouette ne réapparaît plus sur les jaquettes de jeux.

Principaux artistes[modifier | modifier le code]

Parmi les principaux contributeurs de l'ère 16/32bits :

Les graphistes en interne : Garvan Corbett - Colin Rushby - Jeff Bramfitt - Jim Bowers - Neil Thompson
Aucun des artistes n'avaient encore utilisé d'ordinateur personnel pour dessiner avant d'entrer dans la société au milieu des années 1980[3]. Les méthodes de travail chez Psygnosis diffèrent d'autres studios par l'importante liberté laissé aux artistes sur le plan créatif et en termes de délai[3]. Certains sont spécialisés dans les visuels et l'animation in game, d'autres dans les séquences cinématiques, les écrans de chargement ou les rendus en 3D[3]. Au début des années 1990, ils utilisent le logiciel Deluxe Paint III sur Amiga pour concevoir les graphismes[3]. Le mode 32 couleurs basse résolution du Commodore peut "émuler" les graphismes du ST (mode 16 couleurs basse résolution), ce qui facilite les conversions[3]. En 2005, Garvan Corbett, Jeff Bramfitt et de Neil Thompson travaillent encore pour Sony Studio Liverpool.

Les compositeurs : Tim Wright (alias CoLD SToRAGE) et son frère Lee[note 4] - David Whittaker - Ray Norrish - Brian Johnston - Mike Clarke

Les illustrateurs : Roger Dean - Tim White - Melvyn Grant - Ian Craig - Peter Andrew Jones - Ian Naylor

L'équipe originelle de Brataccas (1985) : Philip Blackburn - David Canham - Garvan Corbett - Jonathan Ellis - Eugene Evans - Tom Flannery - Jake Glover - Ian Hetherington - Steve Lavache - David H. Lawson - Colin Rushby - Roger Dean et Ian Miller (illustrateurs)

Développeurs externes[modifier | modifier le code]

Les principaux studios indépendants ayant été produits par Psygnosis :

À noter[modifier | modifier le code]

De 1994 à 1997, Ian Hetherington est le managing director de Sony Computer Entertainment Europe et supervise le développement du catalogue de la PlayStation pour le lancement européen (80 % de part de marché au lancement). En 1999, il s'associe à Martin Kenwright pour fonder Evolution Studios, dont il reste le PDG jusqu'à 2007 (et le rachat de la compagnie par Sony). En 2003, il s'associe à Dave Jones pour créer Realtime Worlds dont il est le PDG. En 2007, son implication dans l'industrie européenne du jeu vidéo est récompensée aux Develop Industry Excellence Awards où il est honoré « Development Legend »[4].

Jeux[modifier | modifier le code]

Psygnosis a édité et/ou développé plus de 140 jeux.

Titre (titre alternatif) Développeur Plates-formes Remarque

1985[modifier | modifier le code]

Brataccas Psygnosis Amiga, Atari ST, Macintosh

1986[modifier | modifier le code]

Arena Psygnosis Amiga, Atari ST
Deep Space Psygnosis Amiga, Atari ST

1987[modifier | modifier le code]

Barbarian Psygnosis Amiga, Atari ST, Amstrad CPC, Commodore 64, DOS, MSX, ZX Spectrum
Terrorpods Psygnosis Amiga, Atari ST, Amstrad CPC, Commodore 64, MSX, ZX Spectrum

1988[modifier | modifier le code]

Captain Fizz Meets the Blaster-Trons Papyrus Design Group Amiga, Atari ST, Commodore 64, ZX Spectrum label Psyclapse
Explora: Time Run (Chrono Quest) Infomedia France Amiga, Atari ST édité en France par 16 32 Diffusion
Menace DMA Design Amiga, Atari ST, Commodore 64, DOS label Psyclapse
Obliterator Psygnosis Amiga, Atari ST, Amstrad CPC

1989[modifier | modifier le code]

Baal WJS Design Amiga, Atari ST, Commodore 64, DOS label Psyclapse
Ballistix Reflections Amiga, Atari ST, DOS, PC Engine label Psyclapse
Blood Money DMA Design Amiga, Atari ST, Commodore 64
Never Mind MC Lothlorien Amiga, Atari ST, DOS label Psyclapse
Shadow of the Beast Reflections Amiga (portages, cf. article)

1990[modifier | modifier le code]

Anarchy WJS Design Amiga, Atari ST label Psyclapse
Awesome Reflections Amiga, Atari ST, FM Towns
Carthage Psygnosis Amiga
Explora II (Chrono Quest II) Infomedia France Amiga, Atari ST, DOS édité en France par 16 32 Diffusion
Infestation Psygnosis Amiga, Atari ST, DOS, FM Towns
Killing Game Show, The (Fatal Rewind) Raising Hell Amiga, Atari ST, Mega Drive
Matrix Marauders Psygnosis Amiga, Atari ST label Psyclapse
Nitro Psygnosis Amiga, Atari ST
Shadow of the Beast II Reflections Amiga, Atari ST, FM Towns, Mega Drive, Mega CD
Spell Bound WJS Design Amiga, Atari ST label Psyclapse
Stryx Psygnosis Amiga, Atari ST, DOS label Psyclapse

1991[modifier | modifier le code]

Agony Art & Magic Amiga
Air Support Psygnosis Amiga, Atari ST
Amnios Flying Chicken Amiga
Armour-Geddon Psygnosis Amiga, Atari ST, DOS
Atomino Blue Byte Amiga, Atari ST, Commodore 64, DOS
Barbarian II Pandamonium Ent. Amiga, Atari ST
Leander (The Legend of Galahad) Traveller's Tales Amiga, Atari ST, Mega Drive
Lemmings DMA Design Amiga (portages, cf. article)
Monster Pack Volume 1[note 5] - Amiga
Monster Pack Volume 2[note 6] - Amiga
Obitus Scenario Development Amiga, Atari ST, DOS, Super Nintendo
Oh No! More Lemmings DMA Design Amiga, Atari ST, Archimedes, DOS, MacOS

1992[modifier | modifier le code]

Aquaventura Psygnosis Amiga
Bill's Tomato Game Psygnosis Amiga
Carl Lewis Challenge, The Teque London Amiga, Atari ST, DOS
Creepers Destiny Software DOS
Cytron Lunatic Software Amiga
Dungeon Master FTL Amiga, DOS[note 7]
Ork WJS Design Amiga, Atari ST
Red Zone Psygnosis Amiga
Shadow of the Beast III Reflections Amiga
Wiz 'n' Liz Bizarre Creations Amiga, Mega Drive

1993[modifier | modifier le code]

Bob's Bad Day The Dome Software Amiga
Bram Stoker's Dracula Traveller's Tales Amiga, DOS, Mega Drive
Combat Air Patrol Maverick Simulation Amiga, DOS
Globdule Ex Animo Designs Amiga
Lemmings 2: The Tribes DMA Design Amiga (portages, cf. article)
Hired Guns DMA Design Amiga, DOS
Holiday Lemmings 93 DMA Design Amiga, DOS, Macintosh
Indigo[note 8] Charley Bruster Amiga
Innocent Until Caught Divide By Zero Amiga, DOS
Mega Mix[note 9] - Amiga
Microcosm Psygnosis 3DO, Amiga CD32, DOS, FM Towns, Mega CD
Perihelion Morbid Visions Amiga
Prime Mover Interactivision Amiga
Puggsy Traveller's Tales Amiga, Mega Drive, Mega CD
Second Samurai Vivid Image Amiga, Mega Drive
Theatre of Death The Software Shed Amiga, DOS
Walker DMA Design Amiga

1994[modifier | modifier le code]

All New World of Lemmings (The Lemmings Chronicles) DMA Design Amiga 1200, DOS
Armour-Geddon II: Codename Hellfire Psygnosis Amiga
Benefactor Digital Illusions Amiga, Amiga CD32
Brian the Lion Reflections Interactive Amiga, Amiga 1200, Amiga CD32
Cliffhanger Spidersoft Amiga
Ecstatica Andrew Spencer DOS
Flink (The MisAdventures of Flink) Psygnosis Amiga CD32, Mega Drive, Mega CD
Hexx: Heresy of the Wizard Psygnosis DOS
Holiday Lemmings 94 DMA Design Amiga, DOS, Macintosh
Last Action Hero The Dome Software Amiga, DOS
Megamorph Psygnosis FM Towns
No Escape Bits Studios Mega Drive, Super Nintendo édité par Sony Imagesoft
Novastorm (Scavenger 4) Psygnosis 3DO, DOS, FM Towns, Mega-CD, PlayStation

1995[modifier | modifier le code]

3D Lemmings Clockwork Games DOS, PlayStation, Saturn
Blue Ice Art of Mind Productions DOS, Windows
Darker Psygnosis DOS
Daughter of Serpents Millenium DOS
Destruction Derby Reflections Interactive DOS, PlayStation
Discworld Perfect 10 Production DOS, PlayStation
Guilty (Innocent Until Caught 2: Presumed Guilty) Divide By Zero DOS
SilverLoad Millennium DOS
Wipeout Studio Liverpool DOS, PlayStation, Saturn
X-It Data Design Amiga, DOS

1996[modifier | modifier le code]

Adidas Power Soccer Psygnosis France PlayStation, Windows
Adventures of Lomax, The Psygnosis PlayStation, Windows
Assault Rigs Stroud Studio DOS, PlayStation, Saturn
Chronicles of the Sword Synthetic Dimensions DOS
La Cité des enfants perdus (City of Lost Children) Psygnosis France DOS, PlayStation, Windows
Colony Wars Studio Liverpool PlayStation
Deadline Millennium DOS
Destruction Derby 2 Reflections Interactive DOS, PlayStation, Windows
Discworld II : Mortellement vôtre ! Perfect Studio DOS, PlayStation, Windows
Ecstatica II Andrew Spencer DOS, Windows
Formula 1 Bizarre Creations PlayStation
Krazy Ivan Studio Liverpool PlayStation, Saturn, Windows
Lemmings Paintball Visual Science Windows
Myst PlayStation adaptation
Wipeout 2097 (Wipeout XL) Studio Liverpool PlayStation, Saturn, Windows, Amiga

1997[modifier | modifier le code]

Adidas Power Soccer 2 Psygnosis France PlayStation
Alundra (The Adventures of Alundra) Matrix Software PlayStation
Formula 1 97 (F1 Championship Edition) Bizarre Creations PlayStation
G-Police Stroud Studio PlayStation, Windows
Lifeforce Tenka (Codename: Tenka) Studio Liverpool PlayStation
Monster Trucks (Thunder Truck Rally) Reflections Interactive PlayStation, Windows
Overboard! (Shipwreckers!) Stroud Studio PlayStation, Windows
Rosco McQueen Slippery Snake PlayStation
Sentient Psygnosis DOS, PlayStation, Windows
Shadow Master HammerHead PlayStation, Windows
Speedster (Rush Hour) Clockwork Games PlayStation, Windows

1998[modifier | modifier le code]

1001 pattes (A Bug's Life) Traveller's Tales PlayStation
Adidas Power Soccer '98 Psygnosis France PlayStation
Blast Radius Studio Camden PlayStation
Colony Wars: Vengeance Studio Liverpool PlayStation
Formula One 98 Visual Science PlayStation
Newman Haas Racing Studio 33 PlayStation, Windows
O.D.T. Psygnosis France PlayStation, Windows
Psybadek Psygnosis PlayStation
Rascal Traveller's Tales PlayStation
Kula World (Roll Away, Kula Quest) PlayCom Game Design PlayStation
Sentinel Returns Hookstone PlayStation, Windows
Spice World Psygnosis PlayStation
Wipeout 64 Studio Liverpool Nintendo 64 édité par Midway
Zombieville Psygnosis Windows

1999[modifier | modifier le code]

3X: The Science of War Psygnosis France PlayStation, Windows
Attack of the Saucerman Psygnosis PlayStation, Windows
Expert Pool Visual Science Windows
Drakan : les Chevaliers du feu (Drakan: Order of the Flame) Surreal Software Windows
Eliminator Magenta Software PlayStation, Windows
Formula One 99 Studio 33 PlayStation
G-Police: Weapons of Justice Stroud Studio PlayStation
Kingsley's Adventure Studio Camden PlayStation
Lander Studio Manchester Windows
Nations: Fighter Command Psygnosis Windows édité par GT Interactive
Pro 18: World Tour Golf Intelligent Games PlayStation, Windows
Retro Force Psygnosis PlayStation
Rollcage Attention to Detail PlayStation, Windows
Tellurian Defense Psygnosis Windows
Wipeout 3 Psygnosis Leeds PlayStation

2000[modifier | modifier le code]

Colony Wars: Red Sun (Colony Wars III) Psygnosis PlayStation édité par Sony CE et Midway
Destruction Derby 64 Looking Glass Studios Nintendo 64 édité par THQ
Destruction Derby Raw Studio 33 PlayStation édité par Sony CE et Midway
Lemmings Revolution Psygnosis Windows édité par Take-Two
Metal Conflict (Metal Fatigue) Zono Windows édité par Take-Two
Rollcage Stage II (Death Track Racing) Attention to Detail PlayStation, Windows édité par Sony CE et Take-Two
Team Buddies Studio Camden, Osiris Studios PlayStation édité par Sony CE et Midway

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dave Jones a par exemple développé son premier jeu, Menace, dans la chambre de sa maison familiale. Source : The Complete History of DMA Design, Chapitre 1, par Mike Dailly, 2004
  2. Entre 1988 et 1990, une dizaine de jeux sortent sous le label Psyclapse, principalement des jeux d'action. La bannière « Psygnosis » semble réservé pour les jeux au profil plus cérébral. Le nom « Psyclapse » provient d'un projet de jeu avorté.
  3. À vrai dire, on ne sut jamais s'il s'agissait d'une chouette ou d'un hibou.
  4. Dans les premières années, Tim Wright fut souvent secondé par son frère Lee qui lui apportait un support technique.
  5. Monster Pack Volume 1 est une compilation regroupant Infestation, Nitro et Shadow of the Beast (4 disquettes).
  6. Monster Pack Volume 2 est une compilation regroupant Awesome, The Killing Game Show et Shadow of the Beast II (6 disquettes).
  7. Dungeon Master (1987) existe sur de nombreux supports; Psygnosis a seulement édité cette version remise à jour (v.3.6) sur Amiga et DOS.
  8. Indigo est un jeu de plates-formes créé par Stéphane Belin dont la commercialisation, prévue en 1993, a finalement été annulée. La ROM du jeu a été mise à disposition des joueurs par son auteur quelques années plus tard.
  9. Mega Mix est une compilation regroupant [[Agony (jeu vidéo)|]], Leander et Ork.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Complete History of DMA Design, Chapitre 4, Mike Dailly, 2006.
  2. Dossier PlayStation, GrosPixels, consulté le 10 juin 2007.
  3. a, b, c, d et e Behind the Scenes, Richard Monteiro, Start, page 30, vol. 4, no 11, juin 1990.
  4. Games Industry Creatives Honoured at 5th Annual Develop Industry Excellence Awards, gameindustry.biz, 26 juillet 2007.