Psychiatrie culturelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un élément culturel image illustrant l’anthropologie
image illustrant la médecine image illustrant la psychologie
Cet article est une ébauche concernant un élément culturel, l’anthropologie, la médecine et la psychologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

La psychiatrie culturelle est une branche de la psychiatrie qui vise à rendre compte de l'hétérogénéité culturelle dans laquelle cette discipline se développe, et de la nécessité d'articuler les savoirs académiques et les savoirs locaux, pour parvenir à des diagnostics et à des soins pertinents, lorsqu'on est dans une situation transculturelle. Cette discipline doit donc s'adosser à d'autres, comme l'anthropologie et la sociologie.

Depuis le XIXe siècle, la psychiatrie a été concernée par la rencontre avec des patients issus de cultures non-occidentales. Différents termes ont été utilisés par les chercheurs qui se sont intéressés à ces questions, tandis que les concepts se modifiaient.

Kraepelin à Java[modifier | modifier le code]

En 1904, Emil Kraepelin effectue un voyage d'étude à Java afin d'y tester la valeur universelle de sa classification. Il y identifie un certain nombre de troubles spécifiques à cette région comme l'amok et le latah pour lesquels il trouve des correspondances avec les entités diagnostiques qu'il a défini préalablement. Ce voyage marque la naissance de la "psychiatrie comparée"[1]. Ainsi, pour Kraepelin, même s'il existe à Java des tableaux cliniques d'allure exotique, ceux-ci sont réintégrés dans sa nosologie.

Psychiatrie coloniale[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le texte de Kraepelin sur son voyage à Java a été traduit en français et commenté in : Huffschmitt L. Kraepelin à Java. Synapse 1992 ; (86) : 69-75.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thierry Baubet, Marie Rose Moro, Psychiatrie et migrations. Paris:Masson;2003. (ISBN 9782294012075)
  • René Collignon, « La psychiatrie coloniale française en Algérie et au Sénégal : esquisse d'une historisation comparative », Revue Tiers Monde, Armand Colin, vol. 187, no 3,‎ , p. 527-546 (DOI 10.3917/rtm.187.0527, lire en ligne)