Médecine comportementale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La médecine comportementale est une application aux modèles médicaux des acquis provenant des théories et pratiques du béhaviorisme. Son approche des causes des pathologies se fonde sur « les facteurs biologiques, les facteurs psychologiques individuels et les facteurs sociaux » [1] .

Les applications de la médecine comportementales concernent

Pratique[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Il s’agit d’une pratique d’accompagnement requérant des compétences méthodologiques validées scientifiquement. Elle est exercée par des professionnels diplômés ayant par ailleurs reçu une formation générale propre à leur discipline : médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, orthophonistes, psychomotriciens, psychologues, psychothérapeutes, …


Avec l’émergence de la troisième vague de thérapie comportementale et cognitive, la Médecine Comportementale connaît un essor nouveau du fait que cette approche apporte des outils thérapeutiques permettant l’intégration et le dépassement des états de maladie chronique. Ces outils sont dérivés par exemple des techniques comportementales contextuelles, des pratiques méditatives revisitées à la lumière des neurosciences ou des techniques instrumentales du biofeedback.

[réf. nécessaire]

Biofeedback[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Biofeedback.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Cottraux, Les thérapies comportementales et cognitives, éditions Masson, 1990