Portioncule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Portioncule au centre de la nef.
Le Transitus au fond derrière la Portioncule.
La fresque de l'autel (Ilario da Viterbo).
La fresque d'Overbeck.

La Portioncule (Porziúncola en italien - de piccola porzione, « petite partie [de la terre] ») est une petite église d'Assise en Ombrie, datant du VIe siècle. C'est la chapelle, lieu réputé d'apparitions des anges, que saint François remet en état en 1209[1] ; elle a la particularité d'être aujourd'hui entièrement englobée dans la Basilique Sainte-Marie-des-Anges construite entre 1569 et 1679.


Histoire[modifier | modifier le code]

La tradition fait remonter sa construction à quelques ermites venus de Palestine. En 576 elle est choisie par saint Benoît pour y établir un monastère et elle dépend encore aujourd'hui du couvent bénédictin du mont Subasio.

D'après ses biographes, c'est la troisième église remise en état par saint François à la suite de l'injonction qu'il entendit alors qu'il priait dans la chapelle San Damiano : Va e ripara la mia chiesa (« répare mon Église »), une invitation qu'il comprit d'abord de manière littérale.

Là dans la Portioncule, saint François comprit qu'il devait vivre « selon le saint Évangile ». Ensuite saint François envoya ses premiers frères annoncer la Paix par le monde.

Le , en présence de sept évêques ombriens, fut consacré le petit édifice et y fut proclamé aussi l'indulgence de François dite « Pardon d'Assise ». Concrètement, François obtint du nouveau pape Honorius III d'accorder l'indulgence à tout pèlerin qui entrerait dans l’Église, à condition qu'il se soit repenti de ses péchés, qu'ils se soit confessé et ait obtenu l'absolution, sans aucune contrepartie monétaire[2]. À l'occasion du 800e anniversaire de l'événement en 2016, le pape François a annoncé qu'il se rendrait à Assise à cette occasion[3].

Dans cette même Portioncule, entre autres, Sainte Claire renonça au monde pour adopter un mode de vie religieuse inspiré de celui de Saint François, ce qu'elle appelle « embrasser sœur pauvreté ».

Saint François y mourut au Transitus proche (dispensaire conservé également dans l'enceinte de la nef de la basilique), le 3 octobre 1226.

De quatre mètres sur sept, elle conserve sa structure du Trecento en pierres issues du Mont Subasio et sa couverture en marbres blanc et rose.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Une réplique aux États-Unis[modifier | modifier le code]

La ville de San Francisco en Californie, possède une réplique de la Portioncule construite suivant un projet patronné par les cardinaux William Levada, archevêque des Érémitiques de San Francisco, George Niederauer, archevêque de San Francisco et Angela Alioto, SFO[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :