Gubbio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gubbio
Le palais des Consuls
Le palais des Consuls
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Umbria.svg Ombrie 
Province Pérouse 
Code postal 06024, 06020
Code ISTAT 054024
Code cadastral E256
Préfixe tel. 075
Démographie
Gentilé eugubini
Population 32 998 hab. (31-12-2010[1])
Densité 63 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 21′ 00″ N 12° 34′ 00″ E / 43.35, 12.56667 ()43° 21′ 00″ Nord 12° 34′ 00″ Est / 43.35, 12.56667 ()  
Altitude Min. 522 m – Max. 522 m
Superficie 52 500 ha = 525 km2
Divers
Saint patron Sant'Ubaldo
Fête patronale 16 mai
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ombrie

Voir sur la carte administrative de la zone Ombrie
City locator 14.svg
Gubbio

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Gubbio

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Gubbio
Liens
Site web http://www.comune.gubbio.pg.it/ Site officiel

Gubbio est une ville italienne d'environ 33 000 habitants, située dans le nord-est de la province de Pérouse, en Ombrie, dont les habitants sont nommés Eugubins.

Géographie[modifier | modifier le code]

Gubbio s'accroche à la première pente du mont Ingino, une petite montagne des Apennins.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de la ville sont très anciennes : nommée Iguvium, c'était une ville importante des anciens habitants d'Ombrie dans les périodes pré-romaines, et est célèbre pour la découverte des Tables eugubines (ou iguvines), un ensemble de pièces en bronze qui constituent, réunies, le plus grand texte historique sur l'Ombrie antique. Après la conquête romaine du IIe siècle avant J.-C. — elle a gardé son nom avec seulement un léger changement (Iguvium) — la ville est demeurée importante, comme l'atteste son théâtre romain, le second en taille qui reste au monde.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le palais des Consuls et les autres monuments sur le versant du mont Ingino

Le centre historique de Gubbio est clairement médiéval : c'est une ville aux allures austères avec des pierres gris foncé, des rues étroites, et une architecture gothique étagée sur cinq niveaux sur le flanc du mont Ingino.

Un certain nombre de maisons de Gubbio datent des XIVe et XVe siècles, et étaient à l'origine les logements de riches négociants ; elles ont souvent une deuxième porte à front de rue, située habituellement juste à quelques centimètres de l'entrée principale, plus étroite, et rehaussée d'un pied au-dessus du niveau réel de la rue. Ce type de porte s'appelle porta dei morti (porte des morts) parce qu'on affirme généralement que celles-ci furent seulement employées pour enlever les cercueils de l'intérieur de la maison. En fait, cette porte permettait l'accès aux étages supérieurs, le rez-de chaussée étant employé comme entrepôt[2].

Le Palazzo dei Consoli[modifier | modifier le code]

Le Palais des Consuls fut construit entre 1332 et 1337 sur les plans d'Angelo da Orvieto. Y siège le pouvoir communal de la ville. Son esplanade recouvre ses étages inférieurs dans l'architecture typique de toute la ville médiévale. Privé de cour intérieure, on y accède par un escalier monumental et sa tour s'élève à 90 m.

Le Palazzo Ducale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Palazzo Ducale (Gubbio).

Le palais ducal fut construit vers 1479 sur les plans de Luciano Laurana qui voulait imiter celui d'Urbino. Il comporte une cour Renaissance à arcades. Il comportait le studiolo de Guidobaldo Ier de Montefeltro dont toutes les boiseries marquetées ont été transférées, en 1939, au MET de New York.

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

  • le Duomo
  • Église San Francesco
  • Église San Pietro
  • Basilique Sant'Ubaldo, sur le mont Ingino à 827 m d'altitude (chasse de saint Ubaldo), lieu d'arrivée du Corsa dei Ceri.

Événements[modifier | modifier le code]

Corsa dei Ceri
François d'Assise et le loup
  • Gubbio est connu dans toute l'Italie pour la Festa dei ceri ou Corsa dei Ceri, une course spectaculaire tenue chaque année le 15 mai. La course cumule des traits de dévotion, civiques, et historiques forts et est une des manifestations les plus connues du folklore italien, le Ceri étant l'emblème héraldique sur le blason de l'Ombrie.
  • En outre, se déroule chaque année le Palio della Balestra (Jeu de l’Arbalète), un tournoi folklorique entre les villes de Gubbio, Pérouse (Ombrie) et Sansepolcro (province d'Arezzo, Toscane). Il se déroule à Gubbio le dernier dimanche du mois de mai et à Sansepolcro le deuxième dimanche de septembre.
  • Les Fioretti de saint François (chapitre 21) nous racontent comment les habitants de la ville avaient peur d'un loup rodant dans les environs et que le saint allant à la rencontre de la bête le convertit à la sagesse en lui disant : « Frère loup, je te commande, au nom de Jésus-Christ, de me suivre maintenant sans rien craindre, et nous allons conclure cette paix au nom de Dieu » et comment les habitants reçurent le loup et le nourrirent. Pour certains, Saint François le rendit végétarien.
  • Tous les ans, pour les fêtes de fin d'année, un immense sapin lumineux, visible depuis toute la plaine, est tracé sur l'ensemble du mont Ingino.

Personnalités nées à Gubbio[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
13 mai 2001 28 mai 2010 Orfeo Goracci Communiste  
28 mai 2010 mai 2011 Maria Cristina Ercoli Communiste  
mai 2011 en cours Diego Guerini Parti démocrate  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Branca, Torre Calzolari, Spada, Padule, San Marco, Colpalombo, Carbonesca, Biscina, Belvedere, Scritto, Ponte D'assi, Cipolleto, Ferratelle, Semonte, Casamorcia, Raggio, Monteleto, Mocaiana, Monteluiano, San Martino in Colle, Loreto, Camporeggiano, Burano

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Cagli (PU), Cantiano (PU), Costacciaro, Fossato di Vico, Gualdo Tadino, Pérouse, Pietralunga, Scheggia e Pascelupo, Sigillo, Umbertide, Valfabbrica

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Télévision[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Guide bleue Italie p. 455. Ed. Hachette (1990)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]