Couvent des Cordeliers de Reims

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couvent des Cordeliers et Cordeliers.
image illustrant Reims image illustrant les monuments historiques français
Cet article est une ébauche concernant Reims et les monuments historiques français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Couvent des cordeliers
Reims - couvent des Cordeliers (3).JPG

ruines du couvent servant de cadre à un parc.

Présentation
Type
Destination actuelle
Propriétaire
Commune et personne privée.
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Rue des Résinets et de l'IsleVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de la Marne
voir sur la carte de la Marne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Champagne-Ardenne
voir sur la carte de Champagne-Ardenne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Reims
voir sur la carte de Reims
Red pog.svg

Le couvent des Cordeliers de Reims est un ancien couvent Franciscain de la commune française de Reims, datant du Moyen Âge. Ces vestiges sont depuis la fin de la Première Guerre mondiale un square qui fait l'angle des rues Voltaire, des Résinets et de l'Isle et fait face à l'école Voltaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les frères mineurs s'implantent à Reims au XIIIe en la ville où ils deviennent populaires, Guillaume de Joinville les installait à côté de son château de ville. Ce bâtiment fut détruit avec le château lors d'une révolte des habitants. Henri de Braine leur permit de s'installer au centre ville, populaires leur salle conventuelle accueille des réunions du Conseil de ville avant la construction de l'Hôtel de ville de Reims et certaines congrégations de marchands. Leur abbaye détruite par un incendie en 1450 fut relevée et embellie.
Lors de la Révolution française, les 850 livres sont versés en 1791 à la bibliothèque municipale ; le bâtiment est converti en filature et l'église est démolie en 1813. Ayant subi de grands dommages lors du conflit de 14-18, il n'est pas reconstruit mais transformé en square et accueille une aire de jeux pour enfants.

Protection[modifier | modifier le code]

Vestiges faisant l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Pellus, Reims ses rues ses places ses monuments, Lyon, éd. Horvath, 1993.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :