Québécois (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Québécois

Populations significatives par région
Drapeau : Québec Québec 8 155 340 (2013)[1]
Autres
Langues Français québécois
Ethnies liées
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de répartition

La majorité des Québécois sont descendants des Français qui se sont établis en Nouvelle-France au début du XVIIe siècle. Ce gentilé a été adopté au tournant des années 1960 et réfère à un peuple mais aussi à tous les résidents du Québec, où les descendants des Français forment près de 80 % de la population. Les Québécois possèdent une structure sociale, une culture et des institutions qui leur sont propres. Ils sont collectivement représentés à l'Assemblée nationale qui assume les responsabilités qui lui incombe au sein de la Confédération canadienne. Depuis le début des années 1960, en conformité avec la doctrine Gérin-Lajoie, le Québec exerce également une certaine représentation à l'étranger[2] où il pratique des activités relationnelles et économiques dans les champs de compétences qui sont siens.

Sens[modifier | modifier le code]

En relation avec l’idéologie politique, l'époque et le contexte, ce terme peut désigner le gentilé du Québec (l’ensemble des habitants du territoire), les citoyens canadiens installés au Québec, les Canadiens français installés au Québec ou toute personne participant à la société et à la culture québécoise. Les individus de la diaspora québécoise peuvent également se désigner comme Québécois[3],[4],[5].

Cette nationalité sociologique peut ainsi prendre un sens ethnique, un sens civique ou les deux simultanément. Ces distinctions ne sont pas sans rappeler celles qui existent entre droit du sol et droit du sang. Encore, celles-ci ne sont pas appropriées dans le contexte québécois, car il n'existe pas de citoyenneté québécoise au sens propre du terme. Sauf pour la citoyenneté canadienne, il existe cependant des critères juridiques propres à l'État du Québec qui définissent des privilèges spécifiques permettant l'accès à certains services offerts par ce même État, tel que l'accès au système de santé public québécois. Cependant, ces privilèges ne sont pas identifiés au sens de citoyenneté québécoise et réfèrent la plupart du temps aux citoyens ou résidents permanents canadiens installés au Québec.

En anglais, contrairement au français, un terme est utilisé pour les habitants du Québec (Quebecer) et un autre (Québécois), pour les francophones du Québec.

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Les parlements du Québec et du Canada ont tous les deux reconnu l'existence de la nation québécoise[6]. Celle fédérale, datant de 2006, est toutefois plus récente.

Identité[modifier | modifier le code]

Contribution autochtone[modifier | modifier le code]

Au début de la colonisation les coureurs des bois se sont métissés avec les autochtones des Premières Nations. À l'époque les mariages entre Canadiens français et autochtones étaient réprimés, les enfants issus de ces mariages étaient considérés comme des bâtards. Les Métis sont méprisés par les Canadiens français et les communautés autochtones ne reconnaissent pas plus leur identité distincte[7]. Par crainte d'être discriminées, les personnes métissées ont occulté leur ascendance autochtone[8].

Les autorités coloniales de la Nouvelle-France désiraient convertir les Amérindiens et les installer dans la vallée du fleuve Saint-Laurent en tant qu’alliés politiques[9]. Lorsqu'ils baptisent les autochtones, les missionnaires obligent ceux-ci à changer leur nom pour des noms français, d'où la difficulté à retracer aujourd'hui leur origine généalogique[10]. Une étude de 2010 conclut que deux tiers des Québécois ont des gènes autochtones[11],[12].

Diaspora québécoise[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Canada, « Estimations de la population au 1er juillet, par âge et sexe », sur www150.statcan.gc.ca, (consulté le 1er mai 2021)
  2. « Représentations du Québec à l’étranger », sur qc.ca (consulté le 24 septembre 2020).
  3. (fr) Québécois - Le grand dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française, (lire en ligne)
  4. (fr) Le Robert micro : dictionnaire d'apprentissage de la langue française, Dictionnaire le Robert,
  5. définitions lexicographiques et étymologiques de « québécois » (sens onglet 2, II-a,β) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  6. « Reconnaissance de la nation québécoise - Secrétariat du Québec aux relations canadiennes », sur www.sqrc.gouv.qc.ca (consulté le 2 avril 2020)
  7. « La question métisse au Québec », sur erudit.org,
  8. « Des insultes proférées envers les Métis de l'est », sur ici.radio-canada.ca,
  9. « La mission de la Montagne et le fort des Messieurs », sur ville.montreal.qc.ca,
  10. « Histoire des Autochtones en Abitibi-Témiscamingue : deux communautés, une nation », sur ici.radio-canada.ca,
  11. « Oui, vous avez probablement un ancêtre autochtone »,
  12. « Une étude généalogique et génétique de la contribution amérindienne à la population canadienne française du Québec »,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]