Cap-Saint-Ignace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Ignace.

Cap-Saint-Ignace
Cap-Saint-Ignace
Église de Cap-Saint-Ignace
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Montmagny
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jocelyne Caron
2017-2021
Démographie
Gentilé Capignacien, ienne
Population 3 063 hab.[1] (2018)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 02′ 00″ nord, 70° 28′ 00″ ouest
Superficie 20 517 ha = 205,17 km2
Divers
Code géographique 18045
Localisation
Localisation de Cap-Saint-Ignace
Localisation de Cap-Saint-Ignace dans la MRC de Montmagny

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Cap-Saint-Ignace

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Cap-Saint-Ignace

Cap-Saint-Ignace est une municipalité, dans la municipalité régionale de comté de Montmagny, dans la région administrative Chaudière-Appalaches, au Québec, au Canada.

Cap-Saint-Ignace est reconnue pour les centaines de milliers d'Oies des neiges qui y font halte au printemps et à l'automne. Les Fêtes de la Saint-Hubert s'y déroulent en septembre[2].

Les emblèmes de la municipalité sont le merlebleu de l'Est[3] et le lin bleu[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La municipalité est nommée en l'honneur d'Ignace de Loyola, elle fut nommée ainsi par des Jésuites qui voulaient rendre hommage à leur fondateur. [5]

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1er juillet 1845 : Érection de la municipalité de Cap St. Ignace.
  • 1er septembre 1847 : Plusieurs entités municipales fusionnent et érection du comté d'Islet.
  • 1er juillet 1855 : Division du comté d'Islet en plusieurs entités municipales dont la municipalité de Cap St. Ignace.
  • 15 mars 1969 : La municipalité de Cap St. Ignace devient la municipalité de Cap-Saint-Ignace.

La Route gourmande de Cap-Saint-Ignace[modifier | modifier le code]

Sur le circuit du territoire, se trouvent des fermes d'élevage, érablières, herboristerie, jardins fruitiers et maraîchers, boulangerie et autres commerces effectuant la vente au détail de produits naturels et transformés.

Protection du territoire[modifier | modifier le code]

Le refuge d'oiseaux de Cap-Saint-Ignace protège une partie de la batture en face de Cap-Saint-Ignace. Le refuge a pour mission de protéger une halte migratoire de l'Oie des neige.

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[6].

Cap-Saint-Ignace
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Marcel Catellier Voir
2005 Voir
2009 André Clavet Voir
2013 Jocelyne Caron Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
3 0783 2043 2043 0453 089

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Hébert, Yves, Montmagny et la Côte-du-Sud, Québec, Les éditions GID, 2005,124 pages (On y trouvera quelques biographies de personnalités de cette municipalité dans cet ouvrage) (ISBN 2-922668-62-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Décret de population 2018 », sur mamot.gouv.qc.ca, (consulté le 20 mai 2018)
  2. Les Fêtes de la Saint-Hubert, sur le site de la municipalité.
  3. Emblèmes, sur le site de la municipalité.
  4. Emblême floral de Cap-Saint-Ignace, sur le site de la Fédération des sociétés d'horticulture et d'écologie du Québec.
  5. « Fiche descriptive », sur www.toponymie.gouv.qc.ca (consulté le 19 novembre 2017)
  6. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues,
Fleuve Saint-Laurent
L'Islet Rose des vents
Montmagny N Saint-Cyrille-de-Lessard
O    Cap-Saint-Ignace    E
S
Notre-Dame-du-Rosaire Sainte-Apolline-de-Patton