Pierre-Alain Muet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre-Alain Muet
Illustration.
Pierre-Alain Muet au Forum Libération de Grenoble, en janvier 2012.
Fonctions
Vice-président de la Commission des finances de l'Assemblée nationale

(4 ans, 11 mois et 23 jours)
Président Gilles Carrez
Législature XIVe législature
Député du Rhône
Élu dans la 2e circonscription

(10 ans)
Élection
Prédécesseur Emmanuel Hamelin (UMP)
Successeur Hubert Julien-Laferrière
Conseiller municipal de Lyon
Élu dans le 4e arrondissement

(6 ans, 11 mois et 24 jours)
Élection 18 mars 2001
Maire Gérard Collomb
Biographie
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Lyon (Rhône)
Nationalité Française
Parti politique PS
Conjoint Simone Muet
Diplômé de École centrale de Paris
Université Paris 1
Profession Ingénieur
Professeur d'économie en Grandes écoles
Inspecteur général des Finances

Pierre-Alain Muet, né le à Lyon, est un économiste et homme politique français. Il a été le député PS de la deuxième circonscription du Rhône de 2007 à 2017.

Il a notamment présidé l'Association française de science économique (AFSE).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Pierre-Alain Muet naît dans le 4e arrondissement de Lyon. Il entre en classe préparatoire au lycée du Parc. Il est élève ingénieur à l'École centrale de Paris[1]. Après avoir obtenu son diplôme, il entre à l'Université Paris 1, où il devient docteur ès sciences économiques[2].

Carrière d'économiste[modifier | modifier le code]

Débutant à l'INSEE comme chargé de mission en 1968, Muet intègre en 1977, le CEPREMAP en qualité de chercheur. Il prend la direction en 1981 du département d'économétrie de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Il rend alors sa carte du PS pour se consacrer à l'enseignement[3].

En 1997, il est appelé par Lionel Jospin pour sa campagne électorale en tant que conseiller économique ; puis il le suit à Matignon jusqu'en 2001. Durant toute cette période, Pierre-Alain Muet siège au Conseil d'analyse économique du Premier ministre, dont il est l'un des fondateurs et le président-délégué[3].

Pierre-Alain Muet est également professeur d'économie au Centre d'études des programmes économiques (1977-1986), à l'Institut d'études politiques de Paris (1983-1990) et à l'École polytechnique (1980-2004), ainsi que professeur invité aux universités de Lausanne (1986-1987) et de Montréal (1990-1992).

En 2001, il est admis inspecteur général des finances.

Pierre-Alain Muet est élu président de l'Association française de science économique en 2004-2005, après en avoir été le vice-président en 1996 et 1997. Membre des comités de rédaction de la Revue d'économie politique et de la Revue française d'économie, il siège au conseil scientifique de la Revue d'économie et de développement. Depuis 1996, Muet dirige la collection « Europe » aux éditions Economica.

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Pierre-Alain Muet est membre du PSU et Parti socialiste. Il a été adjoint au maire de Lyon et vice-président de la communauté urbaine de Lyon chargé du développement économique et des relations internationales dans l'équipe de Gérard Collomb.

Le 17 juin 2007, il est élu député de la deuxième circonscription du Rhône Lyon face au parlementaire sortant Emmanuel Hamelin, pour la XIIIe législature (2007-2012). Il est réélu député le 17 juin 2012[3].

Pour la primaire citoyenne de 2017, il soutient Arnaud Montebourg[4].

Après la victoire de Benoît Hamon à la primaire citoyenne de 2017, il est nommé responsable thématique « Réforme fiscale, budget » de sa campagne présidentielle[5],[6].

Famille[modifier | modifier le code]

Le père de Pierre-Alain Muet exerce le métier d'agent de commerce. Sa mère est brodeuse[1]. Son épouse Simone Muet est directrice de la marque à France Telecom.

Distinction[modifier | modifier le code]

Il est chevalier de la Légion d'honneur[3].

Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Contrevérités et tristes réalités des années Sarkozy, essai publié par la Fondation Jean-Jaurès, mars 2012 [7]
  • Introduction à l’analyse macroéconomique, Editions de l’Ecole Polytechnique, Ellipses, juin 2004
  • Gouvernance Equity and Global Market (édité avec Joseph Stiglitz), Oxford University Press, 2004
  • Théories du chômage (en collaboration avec Patrick Artus), Economica, Paris, 1995
  • Croissance et cycles : théories contemporaines, Economica, Paris, 1993
  • International Trade Modelling (édité en collaboration avec Marcel Dagenais), Chapman & Hall, Londres, 1992
  • Théories et modèles de la macroéconomie (tome 1), Economica, Paris, 1re édition, 1984, 4e édition entièrement refondue, 1992
  • Macrodynamique et déséquilibres (édité en collaboration avec Jean-Paul Fitoussi), Economica, 1987
  • MICMAC : la macroéconomie par la micro-informatique (en collaboration avec Éric Bleuze et Christian Giraud), Economica, Paris, 1987
  • Investissement et emploi (en collaboration avec Patrick Artus), Economica, Paris, 1986
  • La gauche face à la crise (en collaboration avec Alain Fonteneau), Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, Paris, 1985
  • Contemporary Macroeconomic Modelling (édité en collaboration avec Pierre Malgrange), Basil Blackwell, Oxford, 1985

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]