W75N(B)-VLA2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

W 75N(B)–VLA 2
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Cygne
Ascension droite (α) 20h 38m 36,482s[1]
Déclinaison (δ) +42° 37′ 34,08″ [1]
Coordonnées galactiques = 081,8712 · b = +00,7804[1]

Localisation dans la constellation : Cygne

(Voir situation dans la constellation : Cygne)
Cygnus IAU.svg
Astrométrie
Caractéristiques physiques
Type d'objet région HII[1]
Classe sous-région ultra-compacte d'hydrogène ionisé
Galaxie hôte Voie lactée
Indice spectral B2[1]
Découverte
Découvreur(s) José M. Torrelles et al.[2]
Date 1997[2]
Désignation(s) VLA 2[1]
Liste des objets célestes
W75N(B)-VLA2
Données d'observation
(époque J2000.0)
Caractéristiques
Astrométrie
Distance ∼4 200 a.l. (∼1 290 pc)[3]
Caractéristiques physiques
Masse M[4]
Luminosité 300 L[3]

W75N(B)-VLA2 (abréviation de Westerhout 75N – Very Large Array 2) est une protoétoile située à environ 4 200 années-lumière de la Terre[3]. Elle emprunte la désignation de la région d'hydrogène ionisé (HII) au sein de laquelle elle est située.

La région HII[modifier | modifier le code]

W75N(B)-VLA2 ou, simplement, VLA2, est une sous-région ultra-compacte (UC HII) de la région d'hydrogène ionisé W75N(B)[5].

Elle a été identifiée en 1997 par José M. Torrelles et al. grâce aux données recueillies avec le Very Large Array[2].

Elle est située entre W75N(Ba)[6] et W75N(Bb)[7] qui sont deux autres sous-régions de W75N(B) identifiées en 1993 par Todd R. Hunter et al.[8].

W75N(B) est une des trois régions HII identifiées en 1980 par Aubrey D. Haschick et al.[9] au sein de W75N, une région active de formation d'étoiles identifiée en 1977 par John R. Dickel et al.[10] au sein de DR21-W75, un nuage moléculaire géant aussi connu comme GRS G081.70 +00.50[11].

La protoétoile[modifier | modifier le code]

En 1996, une protoétoile a été observée par le VLBA au sein de la sous-région. Elle présente un disque protoplanétaire d'environ 185 unités astronomiques de diamètre ainsi qu'une luminosité approximativement 300 fois plus grande que celle du Soleil pour une masse estimée à 8 fois celle du Soleil[3],[4].

En 2015, son vent stellaire change de forme, permettant aux chercheurs d'effectuer des observations inédites concernant la formation des étoiles de ce type[12],[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « W75N(B)-VLA2 » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d e et f (en) VLA 2 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg. (consulté le 11 avril 2015)
  2. a b et c (en) José M. Torrelles, « A radio jet-H2O maser system in W75N(B) at a 200 Au scale: Exploring the evolutionary stages of young stellar objects », The Astrophysical Journal, vol. 489, no 2,‎ , p. 744-752 (Bibcode 1997ApJ...489..744T, résumé, lire en ligne [html], consulté le 10 avril 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre José M. Torrelles : José F. Gómez, Luis F. Rodríguez, Paul T. P. Ho, Salvador Curiel et Roberto Vázquez.
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le et accepté par son comité de lecture le .
  3. a b c et d (en) Nola Taylor Redd, « Hot, Young Star 'Missing Link' of Stellar Evolution », sur Space.com, (consulté le 7 avril 2015)
  4. a et b (en) « Researchers compare Images of Massive Star W75N(B)-VLA 2 », (consulté le 7 avril 2015)
  5. (en) W75N(B) sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg. (consulté le 11 avril 2015)
  6. (en) W75N(Ba) sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg. (consulté le 11 avril 2015)
  7. (en) W75N(Bb) sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg. (consulté le 11 avril 2015)
  8. (en) Todd R. Hunter et al., « Water masers embedded in ultracompact HII regions: The W75N cloud core », Astronomy and Astrophysics, vol. 284, no 1,‎ , p. 215-226 (Bibcode 1994A&A...284..215H, lire en ligne [[GIF]], consulté le 10 avril 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre Todd R. Hunter : Gregory B. Taylor, Marcello Felli et Gianni Tofani.
    L'article a été reçu par la revue Astronomy and Astrophysics le et accepté par son comité de lecture le .
  9. (en) Aubrey D. Haschick et al., « VLBI aperture synthesis observations of the OH maser source W75N », The Astrophysical Journal, vol. 244,‎ , p. 76-87 (DOI 10.1086/158686, Bibcode 1981ApJ...244...76H, lire en ligne [[GIF]], consulté le 10 avril 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre Aubrey D. Haschick : Mark J. Reid, Bernard F. Burke, James M. Moran et George Miller.
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le et accepté par son comité de lecture le .
  10. (en) John R. Dickel et al., « The detailed structure of CO in molecular cloud complexes. II.– The W75-DR21 region », The Astrophysical Journal, vol. 223,‎ , p. 840-853 (DOI 10.1086/156317, Bibcode 1978ApJ...223..840D, lire en ligne [[GIF]], consulté le 10 avril 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre John R. Dickel : Hélène R. Dickel et William J. Wilson.
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le et accepté par son comité de lecture le .
  11. (en) GRS G081.70 +00.50 sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  12. (en) Carlos Carrasco-González et al., « Observing the onset of outflow collimation in a massive protostar », Science, vol. 348, no 6230,‎ , p. 114-117 (PMID 25838383, DOI 10.1126/science.aaa7216, Bibcode 2015Sci...348..114C, résumé)
    Les coauteurs de l'article sont, outre Carlos Carrasco-González : José-María Torrelles Arnedo, Jorge Cantó, Salvador Curiel, Gabriele Surcis, Wouter H. T. Vlemmings, Huib J. van Langevelde, Ciriaco Goddi, Guillem-Josep Anglada i Pons, S.-W. Kim, J.-S. Kim et José-Francisco Gómez Rivero.
    L'article a été reçu par la revue Science le et acceptée par son comité de lecture le .
  13. (en) « Star's birth glimpsed 'in real time' », sur BBC News, (consulté le 7 avril 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :