Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale
Image illustrative de l’article Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale

Création
Pays Drapeau de la France France
Allégeance Ministère de l'Intérieur

Ministère des Armées

Branche Gendarmerie nationale
Type Police scientifique
Effectif 600 personnes
Composée de Direction générale de la Gendarmerie nationale
Garnison Pontoise (95)
Surnom PJGN
Commandant Général de brigade Patrick Touron

Le pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale (PJGN) est un pôle d'expertise voué à la criminalistique et à l'intelligence judiciaire dont la compétence s'étend à l'ensemble du territoire français. Créé le [1], il est composé d'environ 600 personnes et doté d'une capacité de projection sur le terrain lors de faits les plus graves. Le PJGN est sollicité par les unités de gendarmerie (brigades territoriales, brigades de recherches et sections de recherches notamment) pour la résolution des affaires judiciaires complexes ou demandant de longues investigations.

Auparavant installé au fort de Rosny à Rosny-sous-Bois, le PJGN a déménagé[2] en dans de nouveaux locaux à Pontoise (95). Le PJGN est commandé par le général de brigade Patrick Touron.

Le surnom des personnels travaillant au sein du PJGN est « Les Experts[2] », en référence à la série américaine Les Experts.

Composition[modifier | modifier le code]

Le PJGN regroupe un état-major et plusieurs services[3] :

Commandement[modifier | modifier le code]

Le commandement du PJGN est assuré par un général de gendarmerie :

Date de nomination Commandant
[5] général de division Jacques Hébrard
[6] général de brigade François Daoust
[7] général de brigade Patrick Touron

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]