Niō Zen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir NIO.

Niō Zen (仁王禅?) est une sorte de bouddhisme zen qui a existé entre le XVIIe et XIXe siècles au sein du bouddhisme au Japon[1].

Fondé par Suzuki Shōsan, ce mouvement enseignait que les débutants ne pouvaient pas pratiquer la méditation comme le bouddha. Ceux-ci devaient se concentrer sur une statue de Niō dans leurs esprits ; un Niō étant la manifestation d'un bodhisattva gardien des temples.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Helen Josephine Baroni, The illustrated encyclopedia of Zen Buddhism, The Rosen Publishing Group, (ISBN 978-0-8239-2240-6, lire en ligne), p. 240