Naruto Shippuden: Blood Prison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Naruto Shippuden: Blood Prison
Titre original 劇場版 NARUTO-ナルト- ブラッド・プリズン
Réalisation Masahiko Murata
Scénario Junki Takegami
Sociétés de production Aniplex
Bandai Co., Ltd.
Dentsu Inc.
Pierrot Co.,Ltd.
Shueisha
TV Tokyo
Pays d’origine Japon
Genre Action, Fantastique, Comédie
Durée 108 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Naruto Shippuden: Blood Prison[1] (劇場版 NARUTO-ナルト- ブラッド・プリズン, Gekijōban Naruto Shippūden - Buraddo Purizun?) est le huitième film japonais basé sur le manga Naruto et le cinquième film tiré de l'anime Naruto Shippûden, sorti le au Japon et en France a été diffusé la première fois le 14 novembre 2012 sur Game One sous le nom Naruto Shippuden, Blood Prison : Le château de Hozûki[2].

Lors de la sortie de ce cinquième film de Naruto Shippuden, un OAV du nom de : Ouverture de l'examen chūnin ! Naruto contre Konohamaru ! (炎の中忍試験!ナルトVS木ノ葉丸!!, Honō no chūnin shiken! Naruto vs Konohamaru?) est sorti aussi le au Japon[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Accusé d’avoir tenté d'assassiner le chef du village de Kumo, le Raikage, puis tué des jōnin de Kiri et d'Iwa, Naruto est emprisonné à Hozukijo, une prison pour criminels connue également sous le nom de « Prison sanglante ». Le surveillant de la prison, Mui, utilise l'entrave céleste, une technique qui permet d'empêcher tout malaxage de chakra du prisonnier, auquel cas son corps se brûle et se consume. Naruto tente d'abord de s'échapper du château, mais sa tentative échoue et il est envoyé en cellule d'isolement pendant 3 jours. Il essaye ensuite de battre Mui, mais il perd et est à nouveau enfermé en isolement, pour 5 jours. Au réfectoire du château, il est applaudi et acclamé par les autres prisonniers, faisant la connaissance de Maroï.

Le jeune ninja réussit à s'échapper de la prison, mais Ryûzetsu, une des prisonniers, s'évade également par la mer et sauve Naruto de la noyade. Elle lui apprend que c'est Mui qui a piégé ce dernier, avec l'aide de Kazan, l'homme aux cent visages, qui a pris son apparence, pour ensuite l'accuser. Elle lui raconte aussi qu'elle s'est infiltrée dans la prison du château pour le surveiller, car elle savait que Naruto y serait envoyé pour être emprisonné, puis que le surveillant de la prison appartient au clan des Fruits et qu'il a emprisonné son fils, Muku, dans une boîte appelée «boîte du Paradis». Ryûzetsu se remémore les moments passés avec son camarade lorsqu'ils étaient Genin. Naruto provoque encore Mui en duel et lui avoue être au courant de ses petit secrets. Il perd une fois de plus le combat et est enfermé en isolement pour une semaine. Ryûzetsu tenter de tuer Mui dans son sommeil, mais tombe sur Maroï qui la relâche. Ils décident de s'allier pour se débarrasser de Mui, mais Maroï la piège et Naruto est capturé par Mui. Celui-ci active la boîte du Paradis et fait le voeu de revoir son fils Muku, trahissant le quintet du clan des Fruits. Ceux-ci découvrent Kazan, toujours en vie, ayant été secouru par Mui, alors qu'ils essayaient de l'assassiner en le jetant dans la mer.

Malheureusement, les retrouvailles entre Mui et son fils se transforment en cauchemar, car Muku tblesse son père, puis tue Kazan, et se transforme en monstre, ayant complètement changé de personnalité depuis qu'il a été emprisonné dans la boîte du Paradis. Naruto, avec l'aide de ses compagnons, de Ryûzetsu et de Mui, réussissent à le neutraliser, mais les deux jeunes ninjas sont mortellement blessés. Muku achève son père et meurt en vidant son chakra et s'enfermant dans la boîte pour toujours. Les ninjas de Konoha capturent les prisonniers qui tentaient de s'échapper. Alors que Naruto git sans vie, Sakura tentant de le soigner, Ryûzetsu le ramène à la vie avec sa technique : «La transmigration du Dragon», transférant son âme dans celui de Naruto en l'embrassant. Naruto est ressuscité, mais Ryûztsu décède des suites de sa technique. Mui et elle ont tous deux droit à une pierre tombale.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Personnages Voix japonaises Voix françaises
Raikage Hideaki Tezuka Tony Beck
Killer Bee Hisao Egawa Frédéric Meaux
Naruto Uzumaki Junko Takeuchi Carole Baillien
Sakura Haruno Chie Nakamura Maïa Baran
Nagato Junpei Morita David Manet
Kakashi Hatake Kazuhiko Inoue Lionel Bourguet
Chôji Akimichi Kentarô Hitô Thierry Janssen
Neji Hyûga Kouichi Toochika Xavier Percy
Gaï Maito Masashi Ebara Bruno Georis
Hinata Hyûga Nana Mizuki Élisabeth Guinand
Yamato Rikiya Koyama Laurent Van Wetter
Ino Yamanaka Ryoka Yuzuki Julie Basecqz
Saï Satoshi Hino Maxime Donnay
Shikamaru Nara Shôtarô Morikubo Jean-Pierre Denuit
Rock Lee Yoichi Masukawa Jean-Pierre Denuit
Tenten Yukari Tamura Élisabeth Guinand
Konan Atsuko Tanaka Julie Basecqz
Samui Hikari Yono
Gamabunta Hiroshi Naka Jean-Marc Delhausse
Jiraya Houchu Ohtsuka Olivier Cuvelier
Shizune Keiko Nemoto Claire Tefnin
Omoï Kunihiro Kawamoto Pablo Hertsens
Mui Masaki Terasoma Pierre Lognay
Tsunade Masako Katsuki Laurence César
Ryûzetsu Mie Sonozaki Jennifer Baré
Mabui Misaki Sekiyama Marcha Van Boven
Maroï Takaya Kamikawa David Manet
Minato Namikaze Toshiyuki Morikawa Gauthier de Fauconval
Muku Yūichi Nakamura Frédéric Meaux
Karui Yuka Komatsu

Musique[modifier | modifier le code]

Une compilation des musiques du film composées par Takanashi Yasuharu est sortie au Japon le [5] :

La chanson intitulée Otakebi (雄叫び?) est interprétée par le chanteur japonais Chiba Yusuke.

La bande originale de l'OAV intitulée Future Eve est interprétée par le groupe japonais Okamoto's.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Chronologiquement, le film peut être placé entre les volumes 52 et 53 du manga.

DVD[modifier | modifier le code]

Ce film est sorti en DVD le au Japon[6].

En France, il est sorti le [7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]