Mutaz Essa Barshim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mutaz Essa Barshim
Image illustrative de l'article Mutaz Essa Barshim
Mutaz Essa Barshim lors des Championnats du monde en salle de Portland en 2016.
Informations
Disciplines Saut en hauteur
Période d'activité 2010 —
Nationalité Drapeau : Qatar Qatari
Naissance (26 ans)
Lieu Doha
Taille 1,88 m
Poids 70 kg
Entraîneur Stanisław Szczyrba
Records
• Détenteur des records d'Asie en plein air (2,43 m, 2014) et en salle (2,41 m, 2015)
Palmarès
Jeux olympiques - 1 1
Championnats du monde 1 1 -
Championnats du monde en salle 1 - -
Ligue de diamant 3 2 -
Championnats d'Asie 1 - 1
Championnats d'Asie en salle 4 - -
Jeux asiatiques 2 - -

Mutaz Essa Barshim (« Barsham » à l'état civil[1]), né le à Doha, est un athlète qatari spécialiste du saut en hauteur.

Champion du monde en salle en 2014 et champion du monde en plein air en 2017, il est le seul sauteur de l'histoire avec Javier Sotomayor à avoir franchi 2,43 m[2]. Actuel détenteur des records d'Asie en plein air (2,43 m) et en salle (2,41 m), il est par ailleurs double médaillé olympique : le bronze à Londres en 2012 et l'argent à Rio en 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Mutaz Essa Barshim est le frère aîné de Muamer Aissa Barshim également sauteur en hauteur. Fils d'un père qatari et d'une mère soudanaise, il a été élève de l'Aspire Academy for Sports Excellence située dans l'Aspire Zone de Doha. Il se distingue en début de saison 2010 en établissant un nouveau record du Qatar en salle avec 2,25 m, puis en devenant, à Téhéran, à l'âge de dix-huit ans, champion d'Asie en salle avec la marque de 2,20 m. Sélectionné pour les Championnats du monde en salle se déroulant au sein de son club, à Doha, le Qatari ne passe pas le cap des qualifications avec un meilleur saut à 2,23 m. Vainqueur des Championnats panarabes juniors en mai 2010 au Caire, il améliore le record national en plein air en effaçant une barre à 2,31 m lors des Championnats asiatiques juniors de Hanoi[3]. Il établit à cette occasion la meilleure performance établie par un athlète junior depuis 2006 et le saut du Chinois Huang Haiqiang (2,32 m). Il devient champion du monde junior, à Moncton avec un saut à 2,30 m[4].

Lors de la première étape de la ligue de diamant 2011 à Doha, Barshim égale son record national en finissant 3e. Il remporte ensuite le titre des Championnats d'Asie en plein air de Kobé au Japon, avec un saut à 2,35 m, améliorant de trois centimètres son propre record national[5] et signant un nouveau record des championnats. Vainqueur des Jeux mondiaux militaires, à Rio de Janeiro, avec 2,29 m, il participe aux Championnats du monde 2011 de Daegu où il termine septième du concours avec une hauteur de 2,32 m[6].

Records d'Asie, médaillé olympique (2012)[modifier | modifier le code]

Mutaz Essa Barshim et Nasser Al-Attiyah.

En début de saison 2012, Mutaz Essa Barshim remporte le titre des Championnats d'Asie en salle de Hangzhou, et établit à cette occasion un nouveau record d'Asie de la discipline en franchissant une barre à 2,37 m[7]. Au mois de mars, il se classe 9e des championnats du monde en salle d'Istanbul avec 2,28 m.

Blessé au dos durant toute la saison estivale, malgré des participations aux compétitions, Mutaz Barshim décide de s'aligner au denier moment aux Jeux olympiques de Londres : il y décroche la médaille de bronze avec un modeste résultat de 2,29 m, terminant ex-æquo avec deux autres concurrents, le Canadien Derek Drouin et le Britannique Robert Grabarz[8].

Vainqueur par la suite du Meeting d'Eberstadt, compétition consacrée exclusivement au saut en hauteur, en réalisant 2,35 m[9], Mutaz Barshim se distingue quelques jours plus tard lors du meeting Athletissima de Lausanne en étant le seul à effacer une hauteur de 2,39 m, et ce à son deuxième essai. Il améliore de deux centimètres son record personnel en plein air et égale la meilleure performance mondiale de l'année du Russe Ivan Ukhov[10]. Il égale par ailleurs le record d'Asie en plein air du Chinois Zhu Jianhua.

Médaillé d'argent à Moscou (2013)[modifier | modifier le code]

Il égale son propre record d'Asie en salle le 3 février 2013 à Moscou avec 2,37 m[11]. Le 1er juin 2013, lors de la Prefontaine Classic d'Eugene, Mutaz Essa Barshim franchit une barre à 2,40 m à son premier essai après avoir essuyé deux échecs à 2,39 m[12]. Premier sauteur à franchir cette hauteur en plein air depuis 2000, il améliore d'un centimètre le record d'Asie qu'il codétenait avec le Chinois Zhu Jianhua, et devient le quatrième meilleur performeur mondial de tous les temps, derrière Javier Sotomayor, Patrik Sjöberg et Igor Paklin, ex-æquo avec quatre autres athlètes (Povarnitsyn, Matei, Austin et Voronin)[13].

En août 2013, lors des championnats du monde de Moscou, il franchit une barre à 2,38 m à son premier essai mais s'incline finalement devant l'Ukrainien Bohdan Bondarenko qui signe un nouveau record des championnats avec 2,41 m[14].

Champion du monde en salle (2014)[modifier | modifier le code]

Mutaz Essa Barshim devient champion du monde en salle en 2014 à Sopot.

Mutaz Essa Barshim participe aux Championnats du monde en salle, en mars 2014 à Sopot en Pologne où le Russe Ivan Ukhov, auteur de la meilleure marque mondiale de l'année avec 2,42 m fait figure de favori. En finale, le Qatari franchit toutes ses barres au premier essai, y compris celle à 2,38 m qui constitue alors un nouveau record d'Asie en salle. Il remporte le titre mondial en devançant Ivan Ukhov, qui ne franchit cette hauteur qu'à son troisième essai, et l'Ukrainien Andriy Protsenko (2,36 m)[15].

Le 5 juin, lors du meeting Golden Gala de Rome, il améliore son propre record d'Asie en le portant à 2,41 m, égalant la meilleure performance de l'année d'Ivan Ukhov, avant d'échouer par la suite contre une barre à 2,43 m[16]. Le 14 juin 2014, lors du meeting de New York, il améliore d'un centimètre ce record en effaçant une barre à 2,42 m mais s'incline finalement devant Bohdan Bondarenko au nombre d'essais. Grâce à cette performance, Barshim devient le deuxième meilleur performeur de tous les temps en plein air, derrière le Cubain Javier Sotomayor, ex-aequo avec Patrik Sjöberg, Ivan Ukhov et Bohdan Bondarenko[17].

Le 5 septembre, lors du Mémorial Van Damme de Bruxelles qui voit Barshim et Bondarenko se confronter pour le trophée de la Ligue de diamant, le Qatari efface dès son 1er essai une barre à 2,43 m, avant d'échouer dans une tentative de record du monde à 2,46 m[18]. Il devient ainsi le 2e meilleur performeur de tous les temps derrière Javier Sotomayor et ses 2,45 m, établissant par la même occasion une meilleure performance mondiale de l'année, un record d'Asie, un record de la ligue de diamant ainsi qu'un record du meeting[18].

Record d'Asie en salle (2015)[modifier | modifier le code]

Mutaz Essa Barshim lors de la réunion du Conseil de l'IAAF pour le soutien à la candidature de Doha à l'organisation des Championnats du monde 2019.

Barshim établit un record d'Asie en salle à Athlone en Irlande le 18 février 2015 en franchissant 2,41 m. Son saut est même évalué autour de 2,50 m. Il échoue ensuite par trois fois à 2,44 m dans sa tentative de record du monde en salle. Le 30 mai, il établit la meilleure performance mondiale de l'année à Eugene (Oregon) en réalisant à nouveau 2,41 m. Il devance de trois centimètres le chinois Zhang Guowei (2,38 m).

Le 7 juin 2015, sous une pluie battante, il est incapable de franchir la barre placée à 2,24 m et termine 3e du concours des Championnats d'Asie à Wuhan. C'est alors une grosse déception pour le champion du monde en salle. Cette contre-performance s'explique par le fait qu'il a décidé avec son entraineur de changer sa technique d'approche. Il établit d'ailleurs une série de performances moyennes où il est régulièrement battu : au Meeting Areva de Paris, il ne se classe que quatrième du concours avec 2,29 m.

Aux Championnats du monde de Pékin en août, il échoue au pied du podium avec 2,33 m laissant le Canadien Derek Drouin remporter le titre (2,34 m). Il clôt sa saison par une victoire à Zurich (2,32 m) et s'adjuge son second trophée de la Ligue de diamant.

Vice-champion olympique (2016)[modifier | modifier le code]

Mutaz Essa Barshim lors de la Pedro's Cup de Łódź en 2016

Le qatari ouvre sa saison en salle le 30 janvier à Malmö (Suède) où il bat la meilleure performance mondiale de l'année avec 2,34 m. Il échoue ensuite à 2,38 m[19]. Le 13 février, il établit (toujours à Malmö), la MPMA avec 2,36 m mais celle-ci est battue quelques heures plus tard par l'Italien Gianmarco Tamberi (2,38 m). Le 19 février, à Doha, Barshim remporte pour la quatrième fois consécutive les Championnats d'Asie en salle avec une barre à 2,35 m. Il échoue par trois fois à 2,40 m et devance sur le podium le Syrien Majd Eddine Ghazal (2,28 m) et le Sri-Lankais Manjula Kumara (2,24 m).

Le 19 mars 2016, Barshim échoue au pied du podium lors de la finale des championnats du monde en salle de Portland avec 2,29 m. Échouant à son premier essai à 2,33 m, il subit une crampe à son second essai et décide de garder son dernier saut à 2,36 m, mesure qu'il rate de peu[20].

Après des débuts très modestes lors de la saison estivale (2,26 m à Doha et 2,27 m à Rome), Barshim franchit une barre à 2,37 m lors du Birmingham Grand Prix, nouvelle meilleure performance mondiale de l'année[21]. Il améliore cette marque le 11 juin à Opole avec 2,40 m, avant d'échouer à 2,45 m[22].

Le 17 juillet, il franchit 2,34 m au Meeting d'Eberstadt à son 1er essai, avant d'échouer à 2,36 m, 2,38 m et 2,40 m[23]. Il est battu par Derek Drouin (2,38 m)[23]. Le 16 août, Mutaz Essa Barshim participe à sa seconde finale olympique après celle de Londres de 2012 : avec un saut à 2,36 m, il décroche une nouvelle médaille olympique en s'emparant de l'argent, devancé par Derek Drouin (2,38 m). À 25 ans, il est désormais double-médaillé olympique[24].

Champion du monde, invaincu cette saison (2017)[modifier | modifier le code]

Mutaz Essa Barshim ouvre sa saison 2017 le 15 avril avec un saut à 2,35 m, meilleure performance mondiale de l'année[25]. Il déclare avoir le record du monde de Javier Sotomayor (2,45 m en 1993) dans le viseur[26]. Il améliore cette MPMA lors du meeting de Doha avec 2,36 m[27]. La semaine suivante, il s'impose également au meeting de Shanghai avec 2,33 m, avant d'échouer à 2,37 m dû à des marques mal-ajustées. Il détient désormais les 3 meilleures performances mondiales de la saison, puisque le deuxième au classement (Robert Grabarz) n'est qu'à 2,31 m[28]. Il confirme le 4 juin, à Opole, où il l'améliore une fois de plus avec 2,37 m[29].

Mutaz Barshim au Mémorial Van Damme 2016.

Le 15 juin, il participe au Bislett Games d'Oslo : le directeur du meeting, Steinar Hoen (champion d'Europe de la discipline en 1994) déclara en conférence de presse vouloir voir le record du meeting (Javier Sotomayor en 2,37 m en 1989) tomber. Mutaz Essa Barshim réussit cette demande en effaçant au second essai 2,38 m[30], ajoutant par la même occasion sa meilleure performance mondiale de l'année et réussissant sa 5e victoire consécutive de l'année en 5 compétitions[30].

Titre mondial[modifier | modifier le code]

Le 13 août, en parfait favori, Mutaz Essa Barshim est enfin sacré champion du monde en plein air à l'occasion des mondiaux de Londres. Dans un concours reflétant le niveau masculin 2017 (c'est-à-dire bas), le Qatari est le seul à effacer une barre à 2,35 m. Il ajoute donc cette médaille d'or à son titre en salle remporté à Sopot en 2014. Il devance sur le podium l'athlète neutre Danil Lysenko (2,32 m) et le Syrien Majd Eddine Ghazal (2,29 m)[31].

Une semaine plus tard, pour sa première compétition post-mondiaux, Barshim s'impose au Birmingham Grand Prix en sautant 2,40 m, améliorant de deux centimètres sa meilleure performance mondiale de l'année et franchissant pour la cinquième saison consécutive la barre mythique des 2,40 m. Il établit par la même occasion un record du meeting et bat Majd Eddine Ghazal (2,31 m)[32].

Le 24 août, lors du Weltklasse Zürich, étape finale de la Ligue de diamant et dans une nouvelle formule où le vainqueur de la finale remporte le trophée, il décroche le titre en s'imposant avec 2,36 m. C'est son troisième trophée après 2014 et 2015. Il bat Majd Eddine Ghazal (2,31 m) et Bohdan Bondarenko (2,31 m)[33].

Trois jours plus tard, il clôt sa saison à l'occasion du Meeting d'Eberstadt où il remporte le concours en égalant sa meilleure performance mondiale de l'année à 2,40 m[34]. Il bat Danil Lysenko (2,38 m) et reste invaincu cette saison[34].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sa petite-amie est suédoise.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Mutaz Barshim en 2014.
Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Hauteur
2010 Championnats d'Asie en salle Téhéran 1er 2,20 m
Championnats d'Asie juniors Hanoi 1er 2,31 m
Championnats du monde juniors Moncton 1er 2,30 m
Jeux asiatiques Canton 1er 2,27 m
2011 Championnats panarabes Al-Aïn 1er 2,25 m
Championnats d'Asie Kōbe 1er 2,35 m
Jeux mondiaux militaires Rio de Janeiro 1er 2,29 m
Championnats du monde Daegu 7e 2,32 m
Jeux panarabes Doha 1er 2,30 m
2012 Championnats d'Asie en salle Hangzhou 1er 2,37 m
Championnats du monde en salle Istanbul 9e 2,28 m
Jeux olympiques Londres 3e 2,29 m
2013 Championnats panarabes Doha 1er 2,30 m
Championnats du monde Moscou 2e 2,38 m
Ligue de diamant 2e détails
2014 Championnats d'Asie en salle Hangzhou 1er 2,36 m
Championnats du monde en salle Sopot 1er 2,38 m
Ligue de diamant 1er détails
Jeux asiatiques Incheon 1er 2,35 m
Coupe continentale Marrakech 3e 2,34 m
2015 Championnats d'Asie Wuhan 3e 2,20 m
Championnats panarabes Madinat 'Isa 1er 2,19 m
Championnats du monde Pékin 4e 2,33 m
Ligue de diamant 1er détails
2016 Championnats d'Asie en salle Doha 1er 2,35 m
Championnats du monde en salle Portland 4e 2,29 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 2e 2,36 m
Ligue de diamant 2e détails
2017 Championnats du monde Londres 1er 2,35 m
Ligue de diamant 1er 2,36 m

Records[modifier | modifier le code]

Mutaz Barshim au DN Galan de Stockholm en 2015.
Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
Saut en hauteur Plein air 2,43 m (AR) Drapeau : Belgique Bruxelles
Salle 2,41 m (AR)[35] Drapeau : Irlande Athlone

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

Année Marque Date Lieu Rang[36]
2009 2,14 m Drapeau : Arabie saoudite Al-Qatif
2010 2,31 m Drapeau : Viêt Nam Hanoï 7e
2011 2,35 m Drapeau : Japon Kobe 5e
2012 2,39 m Drapeau : Suisse Lausanne 1er
2013 2,40 m Drapeau : États-Unis Eugene 2e
2014 2,43 m Drapeau : Belgique Bruxelles 1er
2015 2,41 m
Drapeau : Irlande Athlone
Drapeau : États-Unis Eugene
1er
2016 2,40 m Drapeau : Pologne Opole 1er
2017 2,40 m
Drapeau : Royaume-Uni Birmingham
Drapeau : Allemagne Eberstadt
1er

Performances au-dessus de 2,40 m[modifier | modifier le code]

Mutaz Essa Barshim a franchi la barre des 2,40 m ou plus 13 fois au cours de sa carrière, dans 11 concours différents. La première fois le 1er juin 2013 à Eugene (Oregon) (Drapeau : États-Unis) et la dernière fois le 27 août 2017 à Eberstadt (Drapeau : Allemagne).

En plein air
Numéro Hauteur Lieu Date Résultat
1 2,40 m Drapeau : États-Unis Eugene 1er juin 2013 1
2 Drapeau : Pologne Opole 11 juin 2016 1
3 Drapeau : Royaume-Uni Birmingham 20 août 2017 1
4 Drapeau : Allemagne Eberstadt 20 août 2017 1
5 2,41 m Drapeau : Italie Rome 5 juin 2014 1
6 Drapeau : Allemagne Eberstadt 22 août 2014 1
7 Drapeau : États-Unis Eugene 30 mai 2015 1
8 2,42 m Drapeau : États-Unis New York 14 juin 2014 2
9 2,43 m Drapeau : Belgique Bruxelles 5 septembre 2014 1
En salle
Numéro Hauteur Lieu Date Résultat
1 2,40 m Drapeau : Slovaquie Banská Bystrica 4 février 2015 1
2 2,41 m Drapeau : Irlande Athlone 18 février 2015 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « IAAF: Birmingham Diamond League 2017 updates », sur iaaf.org (consulté le 22 août 2017)
  2. « Mutaz Barshim gagne avec 2,43 m à Bruxelles », sur L'Equipe,
  3. (en)Ram. Murali Krishnan, « Barshim scales 2.31m in Hanoi – Asian junior championships », sur iaaf.org, (consulté le 19 février 2012)
  4. (en) Barshim takes High Jump gold to Qatar, iaaf.org, 24 juillet 2010
  5. « Hauteur : Mutaz Essa Barshim passe 2,35 m », sur sport.fr (consulté le 9 juillet 2011)
  6. (en)« Résultats du concours du saut en hauteur des Championnats du monde d'athlétisme 2011 », sur daegu2011.iaaf.org, (consulté le 19 février 2012)
  7. (en)Ram. Murali Krishnan, « Barshim soars 2.37m Asian record in Hangzhou as Asian Indoor champs conclude », sur iaaf.org, (consulté le 19 février 2012)
  8. (en) Laura Arcoleo, « London 2012 - Event Report - Men's High Jump Final », sur iaaf.org, (consulté le 14 août 2012)
  9. (en) « Résultats du Meeting d'Eberstadt », sur hochsprung-eberstadt.com (consulté le 24 août 2012)
  10. « Lausanne-Hauteur (M): Barshim égale la MPM », sur sports.fr (consulté le 24 août 2012)
  11. (en) Nickolai Dolgopolov et Rostislav Orlov, « Barshim 2.37m, Bleasdale 4.75m at Russian Winter meeting in Moscow », sur iaaf.org, (consulté le 3 février 2013)
  12. (en) Paul Gains, « Barshim scales 2.40m in Eugene,10 world leads - IAAF Diamond League », sur iaaf.org, (consulté le 2 juin 2013)
  13. « Ligue de diamant - Hauteur: Mutaz Essa Barshim s'envole à 2,40 m », sur eurosport.fr (consulté le 2 juin 2013)
  14. (en) Phil Minshull, « Report: Men's High Jump final – Moscow 2013 », sur iaaf.org,
  15. (en) Simon Turnbull, « Report: men’s high jump final – Sopot 2014 », sur iaaf.org,
  16. (en) « arshim soars not shimmies over the bars in Rome – IAAF Diamond League », sur iaaf.org,
  17. (en) « Bondarenko and Barshim both clear 2.42m in New York - IAAF Diamond League », sur iaaf.org,
  18. a et b (en) « Mutaz Essa Barshim beats Bondarenko in high jump thriller - Athletics Weekly », (consulté le 17 juillet 2016)
  19. Barshim over 2.34
  20. [1] Men's high jump final
  21. « MPM pour Mutaz Barshim au saut en hauteur à Birmingham », sur L'Equipe.fr (consulté le 5 juin 2016)
  22. « IAAF: Barshim soars over 2.40m world lead in Opole| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 11 juin 2016)
  23. a et b « Hochsprung-Eberstadt Starterliste », sur www.hochsprung-eberstadt.com (consulté le 18 juillet 2016)
  24. « Jeux Olympiques : Derek Drouin remporte le concours de la hauteur » (consulté le 18 septembre 2016)
  25. (en) « Mondo: Kiplagat regina di Boston », www.fidal.it,‎ (lire en ligne)
  26. (de) « Flash-News des Tages », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne)
  27. A.Rol., « Meeting de Doha : Thomas Röhler et Akani Simbine brillent déjà », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  28. « IAAF: Shanghai Diamond League Manyonga Kendricks Perkovic », sur iaaf.org (consulté le 13 mai 2017)
  29. (de) « Mutaz Essa Barshim über 2,37 Meter », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne)
  30. a et b G. Sc. @GaetanScherrer, « Ce qu'il faut retenir du meeting d'Oslo : Vicaut touché, Barshim solide, Schippers dans tous ses états », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  31. « Barshim enfin sacré en hauteur après un concours parfait, le Syrien Ghazal 3e », sur RTBF Sport, (consulté le 20 août 2017)
  32. Rédaction, « Meeting Ligue de diamant de Birmingham : Meilleure performance mondiale pour Mutaz Essa Barshim à la hauteur (2,40m) », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  33. « IAAF: Jebet threatens world steeplechase record in Zurich - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 25 août 2017)
  34. a et b (de) « Mutaz Essa Barshim stellt in Eberstadt die Weltjahresbestleistung ein », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne)
  35. « Barshim se rapproche », sur L'Equipe, (consulté le 18 février 2015)
  36. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :