Karsten Warholm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Karsten Warholm
Image illustrative de l’article Karsten Warholm
Karsten Warholm en 2017.
Informations
Disciplines 400 m haies
Nationalité Drapeau : Norvège Norvégien
Naissance (24 ans)
Lieu Ulsteinvik
Taille 1,87 m
Records
400 m haies : 46 s 87 (ER, 2020)
400 m en salle : 45 s 05 (=ER, 2019)
Distinctions
Trophée de l'athlète européen de l'année en 2019
Palmarès
Championnats du monde 2 - -
Ligue de diamant 1 2 -
Championnats d'Europe 1 - -
Champ. d'Europe en salle 1 - -

Karsten Warholm (né le à Ulsteinvik) est un athlète norvégien, spécialiste du 400 mètres et du 400 mètres haies.

Il est champion du monde du 400 m haies en 2017 à Londres et en 2019 à Doha, champion d'Europe en 2018 à Berlin et champion d'Europe en salle du 400 m en 2019 à Glasgow.

Il détient le record d'Europe du 400 mètres haies en 46 s 87 et co-détient celui du 400 mètres en salle en 45 s 05.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Le , il court le 400 mètres en 46 s 23 à Oslo. Capable de 6 451 points à l'octathlon en 2013 à Donetsk, pour remporter le titre de cette épreuve lors des championnats du monde jeunesse, son record du décathlon junior est de 7 551 points, obtenu à Eugene (Oregon) en 2014.

Lors des championnats d'Europe juniors 2015 à Eskilstuna, en plus du décathlon, il participe au 400 m individuel et remporte la médaille d'argent, terminant à 2/100e de seconde du vainqueur, ce qui le contraint à courir le 400 m à deux reprises en moins de 1 h 40. Le lendemain, il remporte également la médaille d'argent du décathlon, derrière le Tchèque Jan Doležal.

Le , lors des demi-finales des championnats d'Europe d'Amsterdam, il porte le record de Norvège du 400 m haies à 48 s 84. Il se classe le lendemain 6e de la finale (49 s 82).

Champion du monde du 400 m haies (2017)[modifier | modifier le code]

Karsten Warholm lors des championnats du monde 2017.

Le , à Florø, Warholm bat son propre record de Norvège du 400 m (46 s 10) en le portant à 44 s 87, établissant par la même occasion la meilleure performance européenne de l'année[1]. 5 jours plus tard, il s'impose sur le 400 m haies des Bislett Games d'Oslo, prestigieuse étape de la ligue de diamant, où il améliore de nouveau le record national en 48 s 25[2]. Il devance Yasmani Copello (48 s 44) et Thomas Barr (48 s 95)[2]. Deux jours plus tard, il s'impose sur l'étape de Stockholm en 48 s 82, devant Rasmus Mägi (49 s 16) et Yasmani Copello (49 s 18)[3].

Le , il devient à 21 ans champion du monde du 400 m haies lors des mondiaux de Londres, en 48 s 35, battant pour le podium les médaillés olympiques Yasmani Copello (48 s 49) et Kerron Clement (48 s 52)[4]. Il devient le premier Norvégien à remporter une course en 30 ans depuis Ingrid Kristiansen, championne du monde du 10 000 m en 1987 à Rome[4].

Le , il termine 2e de la finale de la Ligue de diamant lors du Weltklasse Zürich en 48 s 22, record de Norvège, battu par Kyron McMaster (48 s 07) qui décroche le trophée.

Titre européen (2018)[modifier | modifier le code]

Pour sa rentrée hivernale, Karsten Warholm s'aligne sur 400 m à Ulsteinvik le . Il court en 45 s 88 et améliore le record de Norvège en salle de l'épreuve[5]. Le suivant, lors du championnat de Norvège en salle, il porte ce record à 45 s 59 et se porte désormais en favori pour les mondiaux en salle de Birmingham[6]. Le , à Tampere, Karsten Warholm bat le record du monde du 300 m haies en salle, en 34 s 26[7]. Cette performance est meilleure que celle réalisée en plein air par Chris Rawlinson en 34 s 48 en 2002[7].

Karsten Warholm commence la saison estivale à Rome, le , face à la nouvelle pépite de la discipline, Abderrahman Samba : le Norvégien termine 2e de la course en 47 s 82, le premier chrono de sa carrière sous les 48 secondes, derrière Samba, auteur de 47 s 48[8]. Leur rivalité continue à Oslo, où malgré une performance de 48 s 22, le champion du monde doit concéder une nouvelle victoire à son rival Qatari, nouveau détenteur du record du meeting en 47 s 60[9]. Trois jours plus tard, à Stockholm, Samba assigne une nouvelle défaite à Warholm, en 47 s 41, alors que le Norvégien améliore d'un centième son chrono réalisé à Rome[10]. Le , il termine 3e du Meeting de Paris en 48 s 06, derrière Abderrahman Samba (46 s 98) et Kyron McMaster (47 s 54)[11] avant de terminer une semaine plus tard 2e de l'Athletissima de Lausanne en 47 s 94, derrière Samba (47 s 42)[12]. Le , en l'absence de son rival, aligné sur le 400 m, Warholm remporte le meeting de Londres en 47 s 65, améliorant son propre record de Norvège. Il s'approche par la même occasion du record d'Europe du Français Stéphane Diagana, 47 s 37 depuis 1995[13],[14].

Le , Karsten Warholm réussit la première passe de son pari du doublé 400 m / 400 m haies aux championnats d'Europe de Berlin en remportant la distance avec les haies en 47 s 64, améliorant d'un centième son propre record d'Europe espoirs et record de Norvège. Il devance le Turc Yasmani Copello (47 s 81) et l'Irlandais Thomas Barr (48 s 31)[15]. Sur 400 m, il termine 8e en 46 s 68[16].

Titre européen en salle, records d'Europe sur 400 et 400 haies (2019)[modifier | modifier le code]

Le , à Ulsteinvik, Warholm bat son propre record de Norvège en salle du 400 m en 45 s 56[17]. Initialement non-engagé pour la compétition, Warholm convainc son entraîneur de le laisser s'aligner aux championnats d'Europe en salle de Glasgow. Le , lors de la finale des championnats, le Norvégien remporte en parfait favori le titre du 400 m, et égale à cette occasion le vieux record d'Europe de la distance en 45 s 05, détenu depuis 1988 par l'Allemand Thomas Schönlebe[18]. Il devance l'Espagnol Óscar Husillos (45 s 66) et le Néerlandais Tony van Diepen (46 s 13)[19].

Le , lors des Bislett Games d'Oslo, Karsten Warholm s'impose et bat le record d'Europe du 400 m haies en 47 s 33, améliorant de 4 centièmes les 47 s 37 réalisés par le Français Stéphane Diagana en 1995[20]. Le , lors du London Grand Prix, il retranche deux dixièmes à ce record en s'imposant en 47 s 12, meilleure performance mondiale de l'année, record du meeting, et 7e meilleure performance mondiale de l'histoire[21].

Le , il remporte le titre national en réalisant le 3e meilleur chrono de sa carrière en 47 s 43 et devance de trois secondes et demi son dauphin[22]. Qualifié également pour la finale du 400 m, il s'impose avec deux secondes d'avance en 45 s 54[23]. Le , au terme d'un duel épique avec Rai Benjamin lors de la finale de Ligue de Diamant à Zurich, il porte le record d'Europe du 400 m haies à 46 s 92, soit la deuxième meilleure performance de tous les temps, à 14 centièmes du record du monde de la distance détenue depuis 1992 par l'Américain Kevin Young[24].

Aux championnats du monde de Doha le 30 septembre, Warholm conserve son titre planétaire sur 400 m haies avec un temps de 47 s 42 devant l'Américain Rai Benjamin (47 s 66) et le Qatarien Abderrahman Samba (48 s 03)[25].

Record du monde du 300 m haies (2020)[modifier | modifier le code]

Le 11 juin 2020, à Oslo, Kastern Warholm est le seul aligné sur la très peu courue distance de 300 m haies en raison des restrictions sociales suite à la pandémie à coronavirus, avec comme objectif de battre le record du monde détenu depuis 2002 par le Britannique Chris Rawlinson en 34 s 48. Lors de la course, le Norvégien explose cette marque de plus d'une demi-seconde, en courant en 33 s 78[26]. Il attend ensuite le 14 août pour participer à son premier 400 m haies de la saison lors du meeting Herculis de Monaco, où il écrase la concurrence pour réaliser le deuxième chrono de sa carrière en 47 s 10, soit la huitième meilleure performance de tous les temps[27].

Le 23 août 2020, à Stockholm, Karsten Warholm s'impose à nouveau en Ligue de diamant à Stockholm et, malgré une grosse faute lors de l'ultime haie, bat son propre record d'Europe du 400 m haies, en 46 s 87. Il établit ainsi la deuxième meilleure performance de tous les temps et devient le premier homme à courir deux fois sous les 47 secondes. Moins de deux heures plus tard, il est aligné à la dernière minute sur 400 m et réussit le pari de remporter la course, en courant en 45 s 05[28]. Ayant désormais l'objectif de battre le vieux record du monde de Kevin Young (46 s 78), le Norvégien ne réussit cependant "que" 47 s 62 au meeting d'Ostrava le 8 septembre, après avoir piétiné avant de franchir l'avant-dernière haie[29]. Sa course suivante à Berlin est plus concluante avec une victoire en 47 s 08, nouveau record du meeting, auparavant la propriété de l'Américain Edwin Moses qui l'avait établi en 1980 (47 s 17)[30]. Le Norvégien réitère quelques jours plus tard à Rome la même performance à un centième près (47 s 07), s'imposant facilement devant le Français Ludvy Vaillant[31].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2013 Championnats du monde cadets Donetsk 1er Octathlon 6 451 pts
2014 Championnats du monde juniors Eugene 10e Décathlon 7 551 pts
2015 Championnats d'Europe juniors Eskilstuna 2e 400 m 46 s 10
2e Décathlon 7 764 pts
2016 Championnats d'Europe Amsterdam 6e 400 m haies 49 s 82
Jeux olympiques Rio de Janeiro sf 400 m haies 48 s 81
2017 Championnats d'Europe par équipes Vaasa 1er 400 m haies 48 s 46
Championnats d'Europe espoirs Eskilstuna 2e 400 m 45 s 75
1er 400 m haies 48 s 37
Championnats du monde Londres 1er 400 m haies 48 s 35
Ligue de diamant 2e 400 m haies 48 s 22
2018 Championnats d'Europe Berlin 8e 400 m 46 s 68
1er 400 m haies 47 s 64
Ligue de diamant 2e 400 m haies 48 s 10
Coupe continentale Ostrava 3e 400 m haies 48 s 56
2019 Championnats d'Europe en salle Glasgow 1er 400 m 45 s 05
Ligue de diamant 1er 400 m haies 46 s 92
Championnats du monde Doha 1er 400 m haies 47 s 42

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
100 m 10 s 55 Drapeau : États-Unis Eugene
Saut en longueur 7,66 m Drapeau : Allemagne Mannheim
Drapeau : Suède Eskilstuna

Lancer du poids 12,19 m Drapeau : Suède Eskilstuna
Saut en hauteur 2,05m Drapeau : Ukraine Donetsk 2014
400 m 44 s 87 (NR) Drapeau : Norvège Florø
110 m haies (99,0 cm) 13 s 48 Drapeau : Allemagne Mannheim
400 m haies 46 s 87 (ER) Drapeau : Suède Stockholm
300 m haies 33 s 78 (WR) Drapeau : Norvège Oslo
Lancer du disque (1,750 kg) 39,30 m Drapeau : Suède Eskilstuna
Saut à la perche 4,30 m Drapeau : Norvège Nittedal
Drapeau : Suède Eskilstuna

Lancer du javelot 45,82 m Drapeau : Suède Eskilstuna
1 500 m min 44 s 73 Drapeau : Suède Eskilstuna
Décathlon (junior) 7 764 pts Drapeau : Suède Eskilstuna
En salle
Épreuve Performance Lieu Date
60 mètres s 75 Drapeau : Norvège Florø
Saut en longueur 7,49 m Drapeau : Norvège Ulsteinvik
Saut en hauteur 2,05 m Drapeau : Norvège Steinkjer
60 mètres haies s 10 Drapeau : Norvège Steinkjer
200 m 20 s 91 Drapeau : Norvège Ulsteinvik
400 m 45 s 05 (=ER) Drapeau : Royaume-Uni Glasgow

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (no) NRK, « Warholm knuste sin egen norgesrekord », NRK,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2017)
  2. a et b G. Sc. @GaetanScherrer, « Ce qu'il faut retenir du meeting d'Oslo : Vicaut touché, Barshim solide, Schippers dans tous ses états », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juin 2017)
  3. (en) « European Athletics - Warholm and Ingebrigtsen make the headlines in Stockholm », sur european-athletics (consulté le 19 juin 2017)
  4. a et b X.C. @xcolombani, « Le titre mondial pour Karsten Warholm sur 400 m haies », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 10 août 2017)
  5. (no) « Warholm med norgesrekord i sesongdebuten », Dagbladet.no,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2018)
  6. (no) TV 2 AS, « Rekordraset fortsetter for Karsten Warholm », TV 2,‎ (lire en ligne, consulté le 3 février 2018)
  7. a et b (nb) « Karsten Warholm satte ny verdensrekord », Aftenposten,‎ (lire en ligne, consulté le 11 février 2018)
  8. « IAAF: Samba sizzles 47.48 Asian record in Rome - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2018)
  9. « IAAF: Samba’s momentum continues in Oslo – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2018)
  10. « IAAF: Samba blazes 47.41 Asian record in Stockholm - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2018)
  11. « IAAF: Samba shocker! 46.98 in Paris - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2018)
  12. « IAAF: Big wins for Balew, Samba, Shubenkov and Houlihan in Lausanne - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juillet 2018)
  13. « EXCLU VIDEO - Londres : Warholm se rapproche de Diagana sur 400 m haies », sur SFR (consulté le 21 juillet 2018)
  14. « IAAF: Baker hottest in London sprint showdown – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 22 juillet 2018)
  15. « IAAF: Warholm blazes 47.64, Guliyev 19.76 in Berlin - European Championship, day 3| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 10 août 2018)
  16. (no) « Warholm på sisteplass i 400 meter-finalen: - Jeg prøvde alt jeg kunne, men var helt ødelagt », Dagbladet.no,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2018)
  17. « Indoor round-up: Warholm clocks 45.56, Mahuchikh equals world U20 indoor high jump record| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 27 janvier 2019)
  18. « Championnats d'Europe : titre et record d'Europe pour Karsten Warholm sur 400 m », sur L'ÉQUIPE (consulté le 3 mars 2019)
  19. « Championnats d'Europe d'athlétisme en salle : Karsten Warholm égale le record d'Europe sur 60m, Pawel Wojciechowski s'impose à la perche », sur Francetvsport (consulté le 3 mars 2019)
  20. « Warholm 47.33 European record Oslo Diamond League | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 14 juin 2019)
  21. (en) « Williams blazes 12.32, Warholm improves to 47.12 in London - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 21 juillet 2019)
  22. (no) Ntb I, « NM-gull til Warholm », sur Dagbladet.no, (consulté le 2 août 2019)
  23. (en) « National championships round-up: Mihambo leaps world-leading 7.16m in Berlin| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 5 août 2019)
  24. « Meeting de Zurich : Karsten Warholm et Rai Benjamin étincelants sur 400 m haies - Athlé - LD - Zurich », sur L'Équipe (consulté le 20 mars 2020)
  25. « Mondiaux : Karsten Warholm conserve son titre sur 400 m haies - Athlé - Mondiaux (H) », sur L'Équipe (consulté le 20 mars 2020)
  26. « Karsten Warholm läuft Weltrekord in 33,78 Sekunden über 300 Meter Hürden », sur Eurosport Deutschland (consulté le 12 juin 2020)
  27. « Karsten Warholm réalise le 8e chrono de tous les temps sur 400m haies (4710) - Athlé - LD - Monaco », sur L'Équipe (consulté le 16 août 2020)
  28. « Warholm 4687 Stockholm Diamond League | World Athletics », sur www.worldathletics.org (consulté le 23 août 2020)
  29. « Meeting d'Ostrava : Karsten Warholm vainqueur mais déçu - Athlé - Ostrava », sur L'Équipe (consulté le 9 septembre 2020)
  30. « Meeting de Berlin : Karsten Warholm signe un nouveau chrono canon sur 400 m haies - Athlé - Berlin », sur L'Équipe (consulté le 13 septembre 2020)
  31. « Karsten Warholm s'impose en 4707 à Rome - Athlé - LD - Rome », sur L'Équipe (consulté le 17 septembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]