Muchachos al avío

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les gars au boulot

Dessins préparatoires
Dibujo nº88 Album B preparatorio Capricho 11 Goya.jpg Dibujo preparatorio Capricho 11 Goya.jpg
Muchachos al avío.

L'eau-forte Muchachos al avío[1] (en français Les gars au boulot) est une gravure de la série Los caprichos du peintre espagnol Francisco de Goya. Elle porte le numéro onze dans la série des 80 gravures. Elle a été publiée en 1799.

Interprétations de la gravure[modifier | modifier le code]

Il existe divers manuscrits contemporains qui expliquent les planches des Caprichos. Celui qui se trouve au Musée du Prado est considéré comme un autographe de Goya, mais semble plutôt chercher à dissimuler et à trouver un sens moralisateur qui masque le sens plus risqué pour l'auteur. Deux autres, celui qui appartient à Ayala et celui qui se trouve à la Bibliothèque nationale, soulignent la signification plus décapante des planches[2].

  • Explication de cette gravure dans le manuscrit du Musée du Prado:
    Las caras y el traje están diciendo lo que ellos son.
    (Les visages et les habits disent ce qu'ils sont)[3].
  • Manuscrit de Ayala :
    Los contrabandistas andaluces, cerca de un camino, pasan pronto a ser bandidos.
    (Les contrebandiers andalous, près d'un chemin, deviennent rapidement des bandits)[3].
  • Manuscrit de la Bibliothèque nationale :
    Los contrabandistas en acecho de cuantos pasan, cerca de un camino, poco se diferencian de los ladrones.
    (Les contrebandiers, à l'affût de ceux qui passent, près d'un chemin, se différencient très peu des bandits)[3].

Technique de la gravure[modifier | modifier le code]

Le premier dessin sur lequel se base cette scène, est le nº 88 de l'album B portant l'inscription « Buena gente, somos los moralistas » (« bonnes personnes, nous sommes les moralistes »). Les trois personnages principaux apparaissent déjà sur ce dessin. Ce dessin est un lavis. Le dessin préparatoire mesure 237 × 147 mm. Il se trouve à New York à l'Hispanic Society of America.

Le deuxième dessin préparatoire est ce qui était le Sueño nº 28, réalisé à l'encre de noix de galle avec des traces de crayon et conservé au Musée du Prado. Il porte dans la marge inférieure l'inscription « Los Mercaderes Silbestres » (« les commerçants sylvestres »). Dans l'angle supérieur droit, au crayon : “28”. Dans l'angle inférieur gauche, au crayon : “29”. À nouveau Goya simplifie le dessin en passant à la gravure et les cinq personnages sont réduits à trois dont de dos. Le dessin préparatoire mesure 234 × 163 mm.

L'estampe représente une scène de genre sur la violence et la brutalité des bandits andalous. C'est le même thème que les autres dessines de l'époque sur les contrebandiers et les bandits de grand chemin. Ne pas oublier le tableau de Goya au Musée du Prado El Resguardo de tabacos « (la cachette du tabac »)[4].

Goya dessine des hommes trapus aux traits féroces. L'arbre évolue tout au long des dessins préparatoires pour se transformer dans la gravure en un simple tronc nu et tordu qui contribue à donner de la force à la scène.

Goya a utilisé l'eau-forte, l'aquatinte brunie et le burin. L'estampe mesure 215 × 152 mm sur une feuille de papier de 306 × 201 mm.

Catalogue[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Avío : « Chez les pasteurs et gens de la campagne, provision qu'ils amènent dans leur baluchon pour s'alimenter avant qu'ils ne reviennent au village ou à la ferme » et al avío: « Locution qui s'emploie pour exciter quelqu'un à travailler pour terminer ce qu'il doit faire ou qu'il se presse dans l'exécution d'une tâche » (Academia Española, Diccionario de la lengua castellana, Madrid, 1992).
  2. Helman, op. cit., p. 54.
  3. a b et c Helman, op. cit., p. 215.
  4. Casariego, op. cit., estampa 11.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • José Camon Aznar, Francisco de Goya, tome III, Caja de Ahorros de Zaragoza, Aragón y Rioja. Instituto Camon Aznar
  • Juan Carrete Parrondo, Goya. Los Caprichos. Dibujos y Aguafuertes, Central Hispano. R.A.de Bellas Artes de San Fernando. Calcografía Nacional, , « Francisco de Goya. Los Caprichos »
  • Rafael Casariego, Francisco de Goya, Los Caprichos, Madrid: Ediciones de arte y bibliofilia,
  • Gabinete de Estudios de la Calcografía., Clemente Barrena, Javier Blas, José Manuel Matilla, José Luís Villar et Elvira Villena, Goya. Los Caprichos. Dibujos y Aguafuertes, Central Hispano. R.A.de Bellas Artes de San Fernando. Calcografía Nacional, , « Dibujos y Estampas »
  • Edith Helman, Transmundo de Goya, Madrid: Alianza Editorial,
  • Pierre Gassier et Juliet Wilson, Vie et Œuvre de Francisco Goya, Fribourg: Office du Livre,
  • F.J. Sánchez Catón, Goya Los Caprichos, Barcrlona: Instituto Amatller de Arte Hispánico,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]