Aguarda que te unten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attends qu'ils t'oignent

Dessin préparatoire
Dibujo preparatorio Capricho 67 Goya.jpg
Aguarda que te unten

L'eau-forte Aguarda que te unten (en français Attends qu'ils t'oignent) est une gravure de la série Los caprichos du peintre espagnol Francisco de Goya. Elle porte le numéro 67 dans la série des 80 gravures. Elle a été publiée en 1799.

Interprétations de la gravure[modifier | modifier le code]

Il existe divers manuscrits contemporains qui expliquent les planches des Caprichos. Celui qui se trouve au Musée du Prado est considéré comme un autographe de Goya, mais semble plutôt chercher à dissimuler et à trouver un sens moralisateur qui masque le sens plus risqué pour l'auteur. Deux autres, celui qui appartient à Ayala et celui qui se trouve à la Bibliothèque nationale, soulignent la signification plus décapante des planches[1].

  • Explication de cette gravure dans le manuscrit du Musée du Prado:
    Le envían a un recado de importancia y quiere irse a medio untar[2]; entre los brujos los hay también troneras[3], precipitados, botarates[4], sin pizca de juicio; todo el mundo es país[5].
    (On l'envoie faire une commission importante et il veut y aller à moitié enduit; parmi les sorciers, il y a également des écervelés, pressés, idiots, sans une once de bon sens; c'est partout pareil)[6].
  • Manuscrit de Ayala:
    La Extrema-Unción.
    (L'extrême-onction)[6].
  • Manuscrit de la Bibliothèque nationale:
    Con la untura de la ignorancia y la torpeza se convierten al final los hombres en cabrones. (La extrema-unción).
    (Avec l'onction de l'ignorance et de la bêtise, les hommes deviennent finalement des boucs (des salauds). (L'extrême-onction))[6].

L'apprenti sorcier est si pressé qu'il oublie qu'il n'a pas reçu entièrement les onctions nécessaires. Parmi les sorciers il y en a aussi qui sont écervelés et sans jugement.

Technique de la gravure[modifier | modifier le code]

L'estampe mesure 214 × 149 mm sur une feuille de papier de 306 × 201 mm. Goya a utilisé l'eau-forte, l'aquatinte et la pointe sèche.

Le dessin préparatoire est à la sanguine. Dans l'angle inférieur droit, à l'encre: “S. 29”. Dans l'angle inférieur gauche, au crayon: “17”. Le dessin préparatoire mesure 200 × 136 mm.

Catalogue[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Helman, op. cit., p. 54
  2. Untarse: “Les sorcières avaient besoin d'onctions spéciales avec des graisses froides pour pouvoir entrer en communication avec le diable” (J.L. Alonso Hernández, Léxico de marginalismo del siglo de oro, Salamanca, 1976). Untar: “Corrompre ou suborner avec des dons ou de l'argent, spécialement les ministres et les juges” (Academia Española, Diccionario de la lengua castellana, Madrid, 1803).
  3. Tronera: “Personne brouillone dans ses actions ou paroles et qui ne possède ni méthode ni ordre” (Academia Española, Diccionario de la lengua castellana, Madrid, 1791)
  4. Botarate: “Homme troublé de peu de bon sens” (Academia Española, Diccionario de la lengua castellana, Madrid, 1791)
  5. Todo el mundo es país: “phrase qu'on utilise pour excuser le vice ou le défaut, car il n'est pas particulier en un endroit mais se retrouve partout” (Academia Española, Diccionario de Autoridades, Madrid, 1726-1739).
  6. a b et c Helman, op. cit., p. 226

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • José Camon Aznar, Francisco de Goya, tome III, Caja de Ahorros de Zaragoza, Aragón y Rioja. Instituto Camon Aznar
  • Juan Carrete Parrondo, Goya. Los Caprichos. Dibujos y Aguafuertes, Central Hispano. R.A.de Bellas Artes de San Fernando. Calcografía Nacional, , « Francisco de Goya. Los Caprichos »
  • Rafael Casariego, Francisco de Goya, Los Caprichos, Madrid: Ediciones de arte y bibliofilia,
  • Gabinete de Estudios de la Calcografía., Clemente Barrena, Javier Blas, José Manuel Matilla, José Luís Villar et Elvira Villena, Goya. Los Caprichos. Dibujos y Aguafuertes, Central Hispano. R.A.de Bellas Artes de San Fernando. Calcografía Nacional, , « Dibujos y Estampas »
  • Edith Helman, Transmundo de Goya, Madrid: Alianza Editorial,
  • Pierre Gassier et Juliet Wilson, Vie et Œuvre de Francisco Goya, Fribourg: Office du Livre,
  • F.J. Sánchez Catón, Goya Los Caprichos, Barcelone: Instituto Amatller de Arte Hispánico,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]