La ermita de San Isidro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Ermitage de Saint-Isidore

La ermita de San Isidro
L'Ermitage de Saint-Isidore
La ermita de San Isidro.jpg
Artiste
Date
Type
Technique
Dimensions (H × L)
44 × 42 cm
Mouvement
Localisation
Numéro d’inventaire
Gassier-Wilson : 273

La ermita de San Isidro (« L'Ermitage de Saint-Isidore ») est un tableau de Francisco de Goya réalisé en 1788 et appartenant à la sixième série de cartons pour tapisserie destinée à la chambre des infantes du Prince des Asturies au Palais du Pardo. Il est aujourd'hui conservé au Musée du Prado à Madrid. Il représente l'ermitage de Saint-Isidore (es) et la célébration des Fêtes de Saint Isidore Isidore le Laboureur (es).

Contexte de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Tous les tableaux de la sixième série sont destinés à chambre des infantes du Prince des Asturies, c'est-à-dire de celui qui allait devenir Charles IV et de son épouse Marie Louise de Parme, au palais du Pardo. Le tableau a été peint au printemps 1788[1].

Vendu aux ducs d'Osuna en 1799, Pedro Fernández Durán l'acquiert en 1896 avant de le léguer au musée du Prado à sa mort en 1931. La toile est citée pour la première fois dans le catalogue du musée du Prado en 1876[2].

La série était composée de La Gallina ciega, La Pradera de San Isidro, La Ermita de San Isidro et Merienda campestre.

Analyse[modifier | modifier le code]

Représente les Fêtes de Saint Isidore Isidore le Laboureur (es), l'un des festivals les plus populaires de Madrid, honorant le patron de la ville, Isidore le Laboureur. La silhouette de la chapelle, l'ermitage de Saint-Isidore (es), a une touche baroque, mais la composition elle-même est de style néoclassique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Fiche de La ermita de San Isidro el día de la fiesta », sur museodelprado.es (consulté le 11 mai 2014)
  2. Collectif Prado 1996, p. 327

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Gregorio Cruzada Villaamil, Los tapices de Goya, Rivadeneyra, , 148 p. (OCLC 27205287)
  • (es) V. de Sambricio, Tapices de Goya, Madrid, Patrimonio Nacional, , p. 156, 267
  • (es) José Manuel Arnaiz, Francisco de Goya : cartones y tapices, Madrid, Espasa Calpe, , p. 155-158, 178, 182, 306
  • (es) Janis Tomlinson, Francisco de Goya : los cartones para tapices y los comienzos de su carrera en la corte de Madrid, Madrid, Cátedra, , 302 p. (ISBN 9788437603926), p. 234-235
  • (es) Valeriano Bozal, Francisco Goya : vida y obra, vol. 1, TF Editores & Interactiva, (ISBN 978-84-96209-39-8)
  • (es) Juan J. Luna et al, Goya, 250 aniversario, Madrid, Musée du Prado, , 436 p. (ISBN 84-87317-48-0 et 84-87317-49-9)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]