Mala Noche (Goya)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'eau-forte de Goya. Pour le film de Gus Van Sant, voir Mala Noche.

Mauvaise nuit

Dessins préparatoires
Dibujo nº81 Album B preparatorio Capricho 36 Goya.jpg Dibujo preparatorio Capricho 36 Goya.jpg
Mala Noche

L'eau-forte Mala Noche (en français Mauvaise nuit[1]) est une gravure de la série Los caprichos du peintre espagnol Francisco de Goya (1746-1828). Elle porte le numéro 36 dans la série des 80 gravures. Elle a été publiée en 1799.

Interprétations de la gravure[modifier | modifier le code]

Il existe divers manuscrits contemporains qui expliquent les planches des Caprichos. Celui qui se trouve au Musée du Prado est considéré comme un autographe de Goya, mais semble plutôt chercher à dissimuler et à trouver un sens moralisateur qui masque le sens plus risqué pour l'auteur. Deux autres, celui qui appartient à Ayala et celui qui se trouve à la Bibliothèque nationale, soulignent la signification plus décapante des planches[2].

  • Explication de cette gravure dans le manuscrit du Musée du Prado :
    A estos trabajos se exponen las niñas pindongas, que no se quieren estar en casa.
    (À ces travaux s'exposent les filles qui traînent dans les rues et qui ne veulent pas rester à la maison)[3].
  • Manuscrit de Ayala :
    Malo anda el negocio, cuando el viento y no el dinero levanta las sayas a las buenas mozas.
    (Le commerce marche mal quand c'est le vent et non l'argent qui lève les jupes des bonnes jeunes filles)[3].
  • Manuscrit de la Bibliothèque nationale :
    Noche de viento recio, mala para las putas.
    (Nuit de vent impétueux, mauvais pour les putes)[3].

Technique de la gravure[modifier | modifier le code]

L'estampe, qui provient de l'Album B, mesure 214 × 152 mm sur une feuille de papier de 306 × 201 mm. Goya a utilisé l'eau-forte et l'aquatinte.

Le second dessin préparatoire (1796-1797) est à la plume et à l'encre de noix de galle. En haut, il porte au crayon l'inscription 22. En bas, on trouve l'inscription : Viento / Si ay culpa en la escena la tiene / el trage (Vent. S'il y a un responsable pour la scène, c'est/le vêtement). À gauche de cette inscription, à la plume : XXXVI. Le second dessin préparatoire mesure 240 × 165 mm.

Catalogue[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Goya graveur, Paris Musées, Petit Palais, , 350 p. (ISBN 978-2-7596-0037-3), p. 206.
  2. Helman, op. cit., p. 54.
  3. a b et c Helman, op. cit., p. 220.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • José Camon Aznar, Francisco de Goya, tome III, Caja de Ahorros de Zaragoza, Aragón y Rioja. Instituto Camon Aznar
  • Juan Carrete Parrondo, Goya. Los Caprichos. Dibujos y Aguafuertes, Central Hispano. R.A.de Bellas Artes de San Fernando. Calcografía Nacional, , « Francisco de Goya. Los Caprichos »
  • Rafael Casariego, Francisco de Goya, Los Caprichos, Madrid: Ediciones de arte y bibliofilia,
  • Gabinete de Estudios de la Calcografía., Clemente Barrena, Javier Blas, José Manuel Matilla, José Luís Villar et Elvira Villena, Goya. Los Caprichos. Dibujos y Aguafuertes, Central Hispano. R.A.de Bellas Artes de San Fernando. Calcografía Nacional, , « Dibujos y Estampas »
  • Edith Helman, Transmundo de Goya, Madrid: Alianza Editorial,
  • Pierre Gassier et Juliet Wilson, Vie et Œuvre de Francisco Goya, Fribourg: Office du Livre,
  • F.J. Sánchez Catón, Goya Los Caprichos, Barcelone: Instituto Amatller de Arte Hispánico,

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]