Mouterre-sur-Blourde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mouterre et Blourde (homonymie).

Mouterre-sur-Blourde
Mouterre-sur-Blourde
Mouterre-sur-Blourde : entrée de la commune après le pont sur la Blourde (la mairie à droite et l'église à gauche).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Vienne
Arrondissement Montmorillon
Canton Lussac-les-Châteaux
Intercommunalité Communauté de communes Vienne et Gartempe
Maire
Mandat
Jean-Marie Batlle
2014-2020
Code postal 86430
Code commune 86172
Démographie
Gentilé Mouterrois
Population
municipale
167 hab. (2016 en diminution de 4,02 % par rapport à 2011)
Densité 8,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 10″ nord, 0° 45′ 18″ est
Altitude Min. 122 m
Max. 219 m
Superficie 20,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vienne

Voir sur la carte administrative de la Vienne
City locator 14.svg
Mouterre-sur-Blourde

Géolocalisation sur la carte : Vienne

Voir sur la carte topographique de la Vienne
City locator 14.svg
Mouterre-sur-Blourde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mouterre-sur-Blourde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mouterre-sur-Blourde

Mouterre-sur-Blourde (Moterra de Blorda en occitan) est une commune du Centre-Ouest de la France, située dans le département de la Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

Précédemment, la commune portait le nom de Mouterre. C’est la séance du conseil général de la Vienne du 4 mai 1927 qui a autorisé l’ajout des mots « sur Blourde » au nom de « Mouterre »[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département de la Haute-Vienne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mouterre-sur-Blourde[2]
L'Isle-Jourdain
(par un quadripoint)
Adriers
Millac Mouterre-sur-Blourde Val-d'Oire-et-Gartempe
(Haute-Vienne)
Luchapt

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la Blourde.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est océanique avec des étés tempérés.

D’une manière générale[3], le temps est assez sec et chaud pendant l’été, moyennement pluvieux en automne et en hiver avec des froids peu rigoureux.

La température moyenne est de 11 °C. Juillet est le mois le plus chaud (maximale absolue 40,8 °C en 1947). Janvier est le mois le plus froid (minimale absolue −17,9 °C en 1985). °C à peine sépare les moyennes minimales des moyennes maximales (cette séparation est de °C en hiver et de 11 °C en été). L’amplitude thermique est de 15 °C.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Mouterre est une déformation du mot "moustier", lui-même dérivant du latin "monasterium" qui signifie "monastère"[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Occupation gallo-romaine: vestiges préhistoriques et antiques.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1994 26 septembre 2006 Raymond Iribarren[5] DVD Chef d'entreprise Carrières Iribarren, décès en cours de mandat
2006 2014 Eveline Iribarren[6]   épouse du précédent
mars 2014 En cours Jean-Marie Batlle[7]    

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Poitiers, du tribunal de grande instance de Poitiers, de la cour d'appel de Poitiers, du tribunal pour enfants de Poitiers, du conseil de prud'hommes de Poitiers, du tribunal de commerce de Poitiers, du tribunal administratif de Poitiers et de la cour administrative d'appel de Bordeaux, du tribunal des pensions de Poitiers, du tribunal des affaires de la Sécurité sociale de la Vienne, de la cour d’assises de la Vienne.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2016, la commune comptait 167 habitants[Note 1], en diminution de 4,02 % par rapport à 2011 (Vienne : +1,78 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
521525242411548545509501543
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
591555595597634608631602634
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
613595561486511515489435384
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
343324274212180156174177171
2016 - - - - - - - -
167--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Les dernières statistiques démographiques pour la commune de Mouterre sur Blourde ont été fixées en 2009 et publiées en 2012. Il ressort que la mairie de Mouterre sur Blourde administre une population totale de 181 personnes. À cela il faut soustraire les résidences secondaires (1 personnes) pour constater que la population permanente sur la commune de Mouterre sur Blourde est de 180 habitants.

En 2008, selon l’INSEE, la densité de population de la commune était de 8,8 hab./km2, 61 hab./km2 pour le département, 68 hab./km2 pour la région Poitou-Charentes et 115 hab./km2 en France.

En 2007, la répartition de la population par sexe était la suivante : 44,6 % d'hommes (41 % en 1999) et 55,4 % de femme (59 %).

En 2007 :

  • Le nombre de célibataires était de 39,9 %.
  • Le nombre de couples mariés représentaient 32,7 % de la population.
  • Le nombre de divorcés représentaient 6,5 %.
  • Le nombre de veuves et veufs était de 20,9 %.

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Équitation avec un concours national au printemps et une fête équestre le 15 août.

Selon la direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de Poitou-Charentes[12], il n'y a plus que 12 exploitations agricoles en 2010 contre 19 en 2000.

Les surfaces agricoles utilisées ont diminué et sont passées de 1 324 hectares en 2000 à 926 hectares en 2010. 8 % sont destinées à la culture des céréales (blé tendre et orge à part égale), 56 % pour le fourrage et 30 % restent en herbes[12].

Cinq exploitations en 2010 (contre sept en 2000) abritent un élevage de bovins (389 têtes en 2010 contre 399 têtes en 2000). L'élevage de volailles a disparu au cours de cette décennie (379 têtes réparties sur 12 fermes en 2000). 10 exploitations en 2010 (contre 18 en 2000) abritent un élevage d'ovins (4 087 têtes en 2010 contre 8 145 têtes en 2000)[12]. Cette évolution est conforme à la tendance globale du département de la Vienne. En effet, le troupeau d’ovins, exclusivement destiné à la production de viande, a diminué de 43,7 % de 1990 à 2007[13]. En 2011, le nombre de têtes dans le département de la Vienne était de 214 300 têtes[14].

Industrie[modifier | modifier le code]

Depuis 1973, une carrière diorite se situe sur le territoire de la commune ainsi que sur celui de la commune voisine de Millac[15].

Carrière de Mouterre-sur-Blourde
Panorama de la carrière de diorite de Mouterre-sur-Blourde.

Emploi et activité[modifier | modifier le code]

Le taux de chômage en 2007 était de 9,4 % et en 1999 il était de 4,1 %.

Les retraités et les préretraités représentaient 41,8 % de la population en 2007 et 36,5 % en 1999.

Le taux d'activité était de 66 % en 2007 et de 76,6 % en 1999.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale porte la dédicace Saint-Pierre-Saint-Paul. L’église possède une crypte ayant conservé des peintures murales datant du XIe ou XIIe siècle. Ce décor est en faux appareil de couleurs ocre, rouge et jaune sur un fond blanc, il est orné de décors de couleur rouge et noire en forme de croix, d’étoiles, de tiges végétales ou encore de volutes. Une première église est construite vers le XVe siècle, mais jugée trop petite pour loger les fidèles et en mauvais état, Ernest Grolleau, curé de Mouterre, décide de la remplacer[17]. L’église actuelle est construite vers 1880. Les vitraux au-dessus de l'autel majeur sont ceux de saint Pierre et saint Paul, titulaires de l’église, sont offerts en 1888 et 1889 par Henri Guiot de la Rochère et sa femme (propriétaires du château, voir ci-dessous).

De chaque côté de l’autel sont, au nord, le vitrail du Christ-roi et, au sud, celui de la Vierge Marie priant. Ils furent offerts en 1888 par M. et Mme Léon de Saint Laumer pour le premier et Marguerite-Marie, Henri et Pierre de Saint Laumer pour le second. Au-dessus du portail figure un vitrail de la Sainte-Trinité. L’inauguration de l’autel majeur, légué par Louis Richard, eut lien le 19 avril 1903[18]. Il est illustré des sculptures de saint Louis et de saint Joseph. Le sol de la nef est recouvert d’une mosaïque. Le blason de la famille d'Avrigny de La Touche, provenant de l'ancienne église, fut remonté dans le mur extérieur sud de l'église actuelle.

Extérieur de l'église

Intérieur de l'église et la crypte

Quelques vitraux


  • Château de la Rochère (XVe siècle, très remanié dans la deuxième moitié du XIXe siècle.
  • Manoir de la Bourgesse : ancien fief relevant de la motte d'Antefa, mentionné à partir de 1582. Logis du XVIe siècle, modifié au XVIIIe siècle. Parties agricoles plus tardives.
  • Manoir de Pouillac, bâti sur un site gallo-romain (vestiges tardifs). Ancien fief mentionné depuis 1449. Bâtiments actuels : 1773 sur la porte du logis et sur la cheminée de la cuisine, 1781 sur l'écurie.
  • Manoir de la Tribosière (XVIe siècle) : fief mentionné en 1577, ensemble très remanié qui conserve cependant les vestiges de deux tours.
  • Demeure de Roche (deuxième moitié du XVIIIe siècle).
  • Demeure de Bussière : détruite, mentionné de 1442 à 1775.
  • Moulin de la Roderie : mentionné depuis 1572, remanié à plusieurs époques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rapports et délibérations - Conseil général de la Vienne – 1927 – page 267 - https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58597616
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Livret simplifié de la carte des pédopaysages de la Vienne – Novembre 2012, édité par la Chambre d’Agriculture de Poitou-Charentes
  4. Le Patrimoine des communes de la Vienne en 2 tomes – Édition FLOHIC – 2002 – (ISBN 2-84234-128-7)
  5. Site de la préfecture de la Vienne, consulté le 10 mai 2008
  6. association des maires de France, « Mouterre-sur-Blourde », Annuaire des communes, consulté le 31 juillet 2013
  7. Portail des Conseil généraux, « [1] », Informations sur les communes, consulté le 31 juillet 2014
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. a b et c Fiches communales 2000 - 2010 de la Vienne
  13. Agreste – Bulletin n°12 de Mai 2013
  14. Panorama de l’Agriculture en Vienne – Juin 2012 – Chambre d’Agriculture de la Vienne
  15. http://www.poitou-charentes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/mouterre-millac_iribarren_29-11-10_cle51b18b.pdf
  16. Robert Petit, Les Arbres de la liberté à Poitiers et dans la Vienne, Poitiers : Éditions CLEF 89/Fédération des œuvres laïques, 1989, p. 223
  17. Plaque de la Communauté de Communes du Montmorillonnais.
  18. Registre des délibérations du conseil de fabrique de l’église de Mouterre 19 avril 1903