Watt-crête

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la physique
Cet article est une ébauche concernant la physique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le watt-crête (Wc ou Wp, de l'anglais Watt-peak) est la puissance maximale d'un dispositif. Son unité est le watt dans le Système International.

Par exemple dans une installation photovoltaïque, c'est la puissance électrique maximale pouvant être fournie dans des conditions standards[1] :

  • une irradiance (éclairement énergétique) de 1 000 W/m2 ;
  • une température des panneaux de 25 °C ;
  • une répartition spectrale du rayonnement dit AM 1.5, correspondant au rayonnement solaire parvenant au sol après avoir traversé une atmosphère de masse 1 kg à un angle de 45°. Si la température est plus élevée que 25 °C, il faut compter une perte de rendement de 0,4 % par degré.

Cette grandeur a trois utilisations principales :

  • la comparaison du rendement des matériaux photovoltaïques, dans les mêmes conditions. Pour une surface donnée, un panneau est d'autant plus efficace que son Wc est élevé. Les valeurs courantes sont de l’ordre de 100 à 200 W/m², soit un rendement de 10 à 20 % ;
  • la qualification de la taille d'une installation, indépendamment de ses conditions d'ensoleillement. Une installation d'1 kWc est réalisée par environ 5 à 10 m2 de modules solaires avec une technologie courante ;
  • la comparaison des gisements solaires. Une installation d'1 kWc permet de produire une énergie annuelle moyenne de 850 kWh/an à Lille et de 1 250 kWh/an à Nice[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]