Mix & Remix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mix et Remix)
Aller à : navigation, rechercher
Mix & Remix
Image illustrative de l'article Mix & Remix
Philippe Becquelin, dit Mix & Remix, en 2011.

Surnom Mix & Remix
Nom de naissance Philippe Becquelin
Naissance
Saint-Maurice (Valais, Suisse)
Décès (à 58 ans)
Nationalité Suisse
Profession Dessinateur de presse
Années d'activité 1984-2016
Distinctions honorifiques Prix du rayonnement 2016 de la Fondation vaudoise pour la culture
Site internet 1erdegre.ch/blog/
Médias
Média principal presse écrite
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Presse écrite L'Hebdo
Télévision Infrarouge (Radio télévision suisse)
Autres médias Le Matin Dimanche
Courrier international
Internazionale
Spirou

Philippe Becquelin, dit Mix & Remix, est un dessinateur suisse, né le à Saint-Maurice dans le canton du Valais et mort le [1],[2]. Il réalise des dessins satiriques sur l'actualité pour plusieurs journaux dont L'Hebdo et l'émission de télévision Infrarouge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, mécanicien à l'usine électrique de Lavey, aurait aimé être dessinateur. N'ayant pu suivre cette voie, il fait partager son goût pour la bande dessinée à Philippe et à ses deux sœurs, et ramène à la maison des BD de Spirou, Tintin, Pilote, ce qui les incitera à dessiner dès leur enfance. Philippe apprécie plus particulièrement Lucky Luke, l'absurde selon Gotlib, le graphisme simple des Peanuts, et vénère Le Concombre masqué, de Nikita Mandryka.

Philippe Becquelin fréquente le collège de Saint-Maurice, où sous le nom de Nicleb, il illustre le journal de l'école «Le Potin», qui a un franc succès auprès des 800 élèves. Daniel Rausis participe également à l'aventure. Philippe quitte néanmoins le collège, un an avant l'obtention de la maturité. Il passe six mois à l'école des beaux-arts de Sion puis obtient un diplôme de peinture à l'École cantonale d'art de Lausanne en 1984. Il choisit le pseudonyme Mix & Remix[2] car il réalise des peintures avec sa femme, Dominique, rencontrée la même année. Il arrête ensuite la peinture tout en gardant le pseudonyme[3].

Philippe Becquelin collabore avec Frédéric Pajak pour illustrer l'hebdomadaire L'Éternité, publié pendant six mois. Influencé par Pajak qui voit en lui « le seul dessinateur romand à avoir un langage », Mix & Remix se dirige vers le dessin satirique. Il dessine le strip Histoires mécaniques dans L'Hebdo de 1992 à 1998 avant de faire du dessin d'actualité.

Après un emploi de magasinier dans un dépôt d'importation de peluches et un autre où Philippe Becquelin imprime des t-shirts, il travaille comme guet au sommet du beffroi de la cathédrale de Lausanne de 1991 à 2001 : il crie l'heure aux quatre points cardinaux de 22 heures à 2 heures, perpétuant ainsi une tradition séculaire de lutte contre les incendies qui remonte à 1405[2].

Philippe Becquelin arrive ensuite à vivre du dessin. Recevant le prix d'encouragement du canton du Valais en 1995, il occupe une page entière de L'Hebdo dès 1998. Il expose au Festival d'Angoulême 2005. Il lance en juillet 2006 le mensuel 1er degré « Le journal des gens aisés » qui s'arrête après deux numéros puis participe à Siné Hebdo. Il intervient en direct dans l'émission de la Radio télévision suisse Infrarouge et dessine pour Le Matin Dimanche dès 2013. Courrier international en France et l'Internazionale en Italie publient également ses dessins[4],[5],[6],[7],[8].

Du 24  novembre au 17 décembre 2016, Philippe et sa fille Louisa Becquelin, alias Louiza, ont exposé ensemble à l’Espace Richterbuxtorf à Lausanne, ce qui leur avait valu un article dans L'Hebdo, et devaient à nouveau reprendre l'exposition Venus pour rire au même endroit, au mois de janvier 2017, mais Philippe meurt le 19 décembre 2016 à la suite d'un cancer du pancréas[9].

Distinction[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Philippe Becquelin en 1994.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mix & Remix, mort et remort », Le Matin, 20 décembre 2016.
  2. a, b et c « Philippe Becquelin, le dessinateur de Mix & Remix, est mort » sur lemonde.fr.
  3. « Mix & Remix est décédé », Le Temps, 20 décembre 2016
  4. « Mix & Remix star et restar », L'Hebdo, (consulté le 13 octobre 2013).
  5. Stéphane Berney, « Mix & Remix rejoint «Le Matin Dimanche» », Le Matin, (consulté le 13 octobre 2013).
  6. Jean-Jacques Roth, « Philippe Becquelin raconte Mix & Remix », Le Matin Dimanche, no 286,‎ .
  7. « Mix & Remix : «Le dessin d’actualité demande d’humaniser les personnages» », sur ActuaBD.com, .
  8. « Mix & Remix », sur bedetheque.com.
  9. « Mix et Louiza: le père, la fille et l’esprit du dessin », L'Hebdo, 17 novembre 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]