Lycée-collège de l'Abbaye de Saint-Maurice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lycée-collège de l'Abbaye de Saint-Maurice
Image illustrative de l’article Lycée-collège de l'Abbaye de Saint-Maurice
L'entrée de l'Internat du collège
Généralités
Création 1806
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Coordonnées 46° 12′ 59″ nord, 7° 00′ 07″ est
Adresse Avenue d'Agaune 15
1890 Saint-Maurice
Site internet http://www.lyca.ch
Cadre éducatif
Type école de maturité
Directeur Alexandre Ineichen
Population scolaire 1162
Enseignants 103
Formation maturité gymnasiale
Nbre d'options 8
Options Latin(-Sciences), Latin-Grec(-Sciences), Sciences (Biologie-Chimie ou Physique-Applications des Maths), Économie et Droit(-Sciences), Italien, Espagnol, Art Visuel
Localisation
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Point carte.svg

Le Collège de l'Abbaye de Saint-Maurice est une école de maturité semi-privée et mixte, rattachée à l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune (Valais, Suisse). D'abord école monastique depuis le VIe siècle (fondation de l'abbaye en 515), il a été officiellement reconnu par la République du Valais en 1806[1]. Son internat et son enseignement d'excellence, quasi socratique et loin des manuels, en fera la réputation durable de l'établissement, devenant le berceau des élites romandes et valaisannes[2]. Il compte parmi ses anciens élèves le bienheureux Maurice Tornay (1910-1949) qui y fit ses études de 1925 à 1931, avant d'entrer au noviciat du Grand-Saint-Bernard.

Le recteur (directeur) de cet établissement, un chanoine (augustin régulier), est à la tête d'un corps professoral de 104 personnes. Une partie de ses 1179 (2019-2020) élèves peuvent s'y inscrire en internat[3].

Depuis la rentrée 2016, le collège dispense une passerelle DUBS vers l'Université, en outre, depuis la rentrée 2014, le collège offre la possibilité d’effectuer son cursus scolaire en bilingue français-anglais.[4]

Durant toute l'année scolaire 2006-2007, le collège a fêté les deux cents ans de sa reconnaissance officielle par le Valais, en présence de nombreux anciens étudiants, dont plusieurs sont devenus célèbres[5]. La vénérable institution compte parmi ses anciens étudiants de nombreuses personnalités nationales et internationales[6].

Dans les années 1980, Daniel Rausis, aujourd'hui humoriste réputé, crée la « Non-Stop », sorte de fêtes des élèves, « réalisée par et pour les élèves ». Chaque année un comité est élu parmi les 4e années afin de mener à jour ce projet, qui leur permet de se faire une expérience dans le monde de l'organisation et du spectacle. Le matin les élèves peuvent choisir parmi de nombreuses activités, et l'après-midi un théâtre est mis en scène et joué par des élèves. Chaque année le thème de la Non-Stop change (Terrifiante, Moyen Âge, Sur un bateau, Crô-manion, Olympia Romana, Le Festival de Cannes, Fame, le Dictateur, Homecoming : USA, etc.). Pendant le spectacle, les élèves se complaisent à parodier leurs professeurs.

A la fin juin 2021, l'Abbaye décide de fermer l'internat. Le bâtiment sera racheté par l'Etat du Valais et transformé en salles de classe[7],[8].

Anciens élèves[9][modifier | modifier le code]

Profil des anciens élèves[modifier | modifier le code]

En 2014, l'association des anciens élèves du Collège de st-Maurice, Alyca[25], a mené un sondage auprès de ces membres. Adressé à près de 1'000 anciens élèves, 337 d'entre eux ont répondu[26]. L'objectif consistait à dresser un profil des parcours professionnels des anciens élèves du Collège.

  • 73% des répondants étaient des hommes et 27% des femmes
  • 22% scientifique, 20% latin-anglais, 17% socio-économique, 12% latin-grec, 12% latin-sciences. Il est important de noter qu'au fil des 200 ans d'existence du Collège, les sections ont mué en options, ce qui donne vision incomplète des filières empruntées
  • connu pour son internat, le sondage a mis en évidence que 70% des répondants étaient des élèves externes
  • le sondage a aussi mis en évidence qu'en 2014, les anciens élèves habitaient : 47% en Suisse Romande (hors Valais), 40% en Valais, 6% en Suisse alémanique, 4% en Europe et 3% hors d’Europe
  • après la maturité, les étudiant(e)s qui ont choisi de poursuivre leurs études (80%) sont allés à : l’université de Lausanne (36%), l’université de Fribourg (19%), l’EPFL (16%), l’université de Genève (15%), l'HES (5%) et l’EPFZ (4%).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Palmarès du Collège de l'Abbaye 2006-2010.
  2. RTS.ch, « Les beaux parleurs du 09.04.2017 - », sur rts.ch, (consulté le 17 novembre 2019)
  3. Le Collège de l'Abbaye de St-Maurice, Éditions de la Société d'histoire du Valais romand, Annales valaisannes 2007.
  4. Fabrice Zwahlen, « Collège de l’Abbaye de Saint-Maurice: la filière bilingue français-anglais cartonne », Le Nouvelliste, (consulté le 9 mars 2020)
  5. Le Nouvelliste, 30 avril, p. 2-3.
  6. Laurent Nicolet, « Saint-Maurice, le très haut collège », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 17 novembre 2019)
  7. L'Illustré du 14 avril 2021
  8. Le Nouvelliste, le 15 juin 2021
  9. Seize par seize, bulletins d'information du Collège de l'Abbaye 2006 et 2007.
  10. DFF - Réception du président de la Confédération Pascal Couchepin
  11. « "Swiss National Bank (SNB) - Members of the Governing Board from 1907 onwards" » [PDF]
  12. Michel Galliker, Chronique du Collège, Saint-Maurice, Abbaye de Saint-Maurice, (lire en ligne), p. 50-55
  13. (en) Swiss Federal Chancellery FCh, « Vice Chancellor André Simonazzi », sur www.bk.admin.ch (consulté le 19 novembre 2019)
  14. Fabrice Zwahlen, «Cela aurait été une erreur de ne pas postuler», sur https://www.lenouvelliste.ch/, Le Nouvelliste, (consulté le 9 avril 2020)
  15. « Dubuis, Claude », sur hls-dhs-dss.ch (consulté le 9 avril 2020)
  16. Stéphanie Germanier, « Ce Valaisan-là a tracé sa voie jusqu’au sommet de l’OFROU », (consulté le 9 avril 2020)
  17. a et b « Présidents et Chanceliers », sur www.vs.ch (consulté le 29 avril 2020)
  18. Roland Rossier, « Art, crimes en col blanc et potentats », TDG,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le 17 novembre 2019)
  19. Alexander Elmér, « 7.8 sur l’échelle de Richter avec Anne-Catherine Berrut », sur Anciens/nes Elèves du Collège de St-Maurice (Alyca), (consulté le 17 novembre 2019)
  20. Alexander Elmér, « Journaliste, Gaetan Vannay a étudié au Collège de Saint-Maurice, Valais », sur Anciens/nes Elèves du Collège de St-Maurice (Alyca), (consulté le 17 novembre 2019)
  21. Alexander Elmér, « Collège de St-Maurice: Emmanuel Delley partage ses souvenirs », sur Anciens/nes Elèves du Collège de St-Maurice (Alyca), (consulté le 17 novembre 2019)
  22. « Bienvenue du Directeur », sur Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (consulté le 28 novembre 2019)
  23. « Biographie », sur Beatrice Berrut (consulté le 28 novembre 2019)
  24. «Quand j'ai raté la sixième, mes parents m'ont mis à Saint-Maurice», sur www.laliberte.ch (consulté le 9 avril 2020)
  25. adminblog, « Alumni Collège de St-Maurice », sur Anciens/nes Elèves du Collège de St-Maurice (Alyca) (consulté le 28 novembre 2019)
  26. Alexander Elmér, « Que savons-nous des anciens élèves du Collège ? », sur www.alyca.ch,

Liens externes[modifier | modifier le code]