Minervois-la-livinière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Minervois-la-livinière
Image illustrative de l’article Minervois-la-livinière
Vignoble du Minervois

Désignation(s) Minervois-la-livinière
Appellation(s) principale(s) Minervois-la-livinière
Type d'appellation(s) AOC
Reconnue depuis 1999
Pays Drapeau de la France France
Région parente Languedoc-Roussillon
Sous-région(s) Petit Causse
Localisation Aude et Hérault
Superficie totale 2600 Ha identifiés
Cépages dominants grenache noir, mourvèdre noir, syrah noir
Production 7000 hectolitres
Rendement moyen à l'hectare 45 hectolitres/hectare

Minervois-La Livinière est l’appellation d'origine contrôlée qui concerne les vins rouges produits dans la région naturelle dite du Petit Causse, au bas du Piémont de la Montagne Noire.

Le Vignoble[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé au bas du Piémont de la Montagne Noire, au cœur du "Petit Causse", la partie la plus occidentale du Languedoc, l’appellation s’étend sur cinq communes de l’Hérault: Azillanet, Cesseras, Félines Minervois, La Livinière, Siran et une commune de l’Aude, Azille.

Encépagement[modifier | modifier le code]

Selon le décret qui encadre l’appellation, les vins doivent provenir principalement des cépages suivants : grenache noir, syrah noire, mourvèdre noir.

L'ensemble grenache N, syrah N et mourvèdre N doit représenter au minimum 60 % de l'encépagement, c’est-à-dire de la totalité des parcelles, dont 40 % pour l'ensemble syrah N mourvèdre N.

Un complément de cépages secondaire est possible, à savoir lledoner pelut N, carignan N, cinsaut N, piquepoul N, terret N et aspiran N.

Méthodes culturales et réglementaires[modifier | modifier le code]

Vignes échalassées et conduites en non culture

Selon le décret[1] qui encadre l'appellation, les vignes doivent être plantées et taillées dans certaines conditions. Toute nouvelle plantation ou replantation doit être réalisée à une densité minimale de 4000 pieds à l'hectare et les vignes sont conduites en taille courte avec six coursons à un ou deux yeux. Toutefois, le cépage syrah peut être conduit en taille longue Guyot avec un long bois à six yeux maximum et un ou deux coursons de rappel à un ou deux yeux.

Les vins doivent être élaborés selon les usages locaux. Les raisins doivent être apportés rapidement jusqu'aux lieux de vinification sans avoir été écrasés ni tassés. Les vins doivent être obtenus soit par vinification classique comportant le foulage préalable accompagné ou non d'égrappage, soit par mise en œuvre de vendanges composées de raisins entiers.

Pour l'élaboration de ces vins, la thermovinification, plusieurs foulages ou pompages successifs, les vinificateurs continus, les cuves à remontage automatique, les cuves à recyclage de marcs, les érafloirs centrifuges, les égouttoirs à vis et les pressoirs continus sont interdits.

Les producteurs[modifier | modifier le code]

AOC Minervois La Livinière

En chiffres[modifier | modifier le code]

L’appellation regroupe aujourd’hui, selon les chiffres de son syndicat[2], 200 producteurs, 3 caves coopératives et 34 caves particulières.

Liste de producteurs[modifier | modifier le code]

- Clos Centeilles, Patricia Boyer-Domergue : Clos Centeilles est le nom du domaine mais aussi celui d’une première cuvée sortie en 1990 et répondant aux critères de l’AOC Minervois-Livinière depuis sa création. Le domaine se trouve à Siran.

- Château Cesseras, Pierre-André et Guillaume Ournac. Le domaine se trouve à Cesseras ( Hérault )

- Château de Gourgazaud - 34210 La Livinière

- Château Laville Bertrou, Gérard Bertrand à La Livinière.

- Clos d'Ora, Gérard Bertrand à La Livinière.

Notes et références[modifier | modifier le code]